Biopic, Drame, Guerre, Historique

LES ORPHELINS DE HUANG SHI (2008) ★★★★☆


Les orphelins de Huang Shi (2008)

 

Synopsis : Dans la Chine des années 30 ravagée par la guerre, un jeune journaliste anglais, une infirmière américaine et le chef d’un groupe de partisans chinois vont unir leurs efforts pour sauver une soixantaine d’orphelins. Ensemble, ils vont parcourir plus d’un millier de kilomètres à travers les contrées les plus hostiles, des sommets enneigés aux déserts impitoyables, pour atteindre un village où les enfants pourront enfin vivre en sécurité…

Origine du film : Australie, Chine, Allemagne
Réalisateur : Roger Spottiswoode
Scénaristes : Jane Hawksley, James MacManus
Acteurs : Jonathan Rhys-Meyers, Radha Mitchell, Chow Yun-fat, Michelle Yeoh, Guang Li
Musique : David Hirschfelder
Genre : Biopic, Drame, Historique, Guerre
Durée : 2 heures et 05 minutes
Date de sortie : 11 juin 2008 (France)
Année de production : 2008
Sociétés de production : Ming Productions, Bluewater Pictures, Zero Fiction Film
Distribué par : Metropolitan Filmexport
Titre original : The Children of Huang Shi
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « The Children of Huang Shi » ou « Les Orphelins de Huang Shi » est un drame historique chinois datant de 2008, réalisé par Roger Spottiswoode, à qui l’on doit également « Demain ne meurt jamais » (1997) ainsi que « À l’Aube du Sixième Jour » (2000). Les acteurs principaux sont Jonathan Rhys-Meyers, qu’on a pu voir dans « Le Silence des Ombres » (2010), Radha Mitchell, qu’on a pu voir dans « The Code » (2009), Chow Yun-fat, qu’on a pu voir dans « Le Gardien du Manuscrit Sacré » (2003), et Michelle Yeoh, qu’on a pu voir dans « Mechanic: Resurrection » (2016).

L’histoire proposée par « Les Orphelins de Huang Shi » se concentre sur l’histoire de George Hogg et les soixante orphelins qu’il a accompagné à travers un périple de mille kilomètres à travers la Chine, dans un effort visant à les sauver de la conscription durant la deuxième guerre sino-japonaise. Pour ce faire, il n’hésita pas à emprunter des cols montagneux réputés dangereux, échappant ainsi à la police secrète japonaise qui approchait dans la région de Shaanxi.

Le scénario met l’accent sur l’aspect relationnel que va développer le principal protagoniste de cette histoire, basé sur des faits réels, George Hogg, interprété par Jonathan Rhys Meyers , avec les enfants. Les plus jeunes verront rapidement en lui, non seulement un professeur, mais également un père de substitution. Pour agrémenter l’ensemble, on aura droit à la petite romance entre George Hogg et Lee Pearson, incarnée par Radha Mitchell. En outre, pour bien instaurer l’aspect dramatique, la première partie du film permet de noter la cruauté des japonais envers les civils chinois durant cette invasion.

« Les Orphelins de Huang Shi » se veut avant tout un film historique, mettant en scène une action extraordinaire réalisée par une personne ordinaire. En toile de fond nous avons la guerre, qui même si elle est  présentée au début du métrage, sert plus de toile de fond à la trame principale. Présente au loin, comme une menace qui pèse sur ces orphelins qui pourraient faire l’objet, tôt ou tard, d’un recrutement de la part de l’armée nationaliste chinoise. Pour agrémenter la chose, le scénariste a jugé utile d’ajouter le personnage de Chen Hansheng, un leader de la résistance chinoise, qui fait quelques apparitions sans être fondamentalement essentiel au développement de l’intrigue, interprété par un Chow Yun-fat sobre et efficace. Il en va de même pour Michelle Yeoh, qui dispose ici d’un personnage secondaire, sorte de mère maquerelle et dealeuse d’opium.

Le film a rencontré quelques critiques pour avoir ignoré le rôle de Rewi Alley, un néo-zélandais communiste qui aurait été présent dans l’histoire originale. « Les Orphelins de Huang Shi » a rapporté près de 8 millions de dollars de recette au box-office mondial, dont 1,6 million de dollars pour la Chine et environ 1 million de dollars pour les États-Unis.

« Les Orphelins de Huang Shi » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 6 janvier 2009 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Les Orphelins de Huang Shi » est un film historique très touchant, disposant d’un scénario bien écrit et d’une mise en scène fluide, évitant de basculer dans la surenchère du sentimentalisme de bas étage. La photographie est très réussie. Le casting offre des prestations honorables, même si certains personnages auraient pu être plus développés. Jonathan Rhys Meyers domine cependant les débats, et sa prestation nous permet de voir l’acteur dans un de ses meilleurs rôles. On ne fait, ici, qu’effleurer l’horreur de la guerre, pour s’arrêter sur la rudesse de la vie d’orphelins laissés livrés à eux-même. Reste un beau film, plein de tendresse et de tristesse.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 199 573 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :