Comédie, Romance

BRIDGET JONES BABY (2016) ★★★☆☆


Bridget Jones Baby (2016)

 

Synopsis : Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis, France
Réalisateur : Sharon Maguire
Scénaristes : Helen Fielding, Dan Mazer, Emma Thompson
Acteurs : Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey, Jim Broadbent, Gemma Jones, Emma Thompson
Musique : Craig Armstrong
Genre : Comédie, Romance
Durée : 2 heures 03 minutes
Date de sortie : 5 octobre 2016 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Miramax, StudioCanal, Working Title
Distribué par : Universal Pictures
Titre original : Bridget Jones’s Baby
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Bridget Jones’s Baby » est une comédie dramatique datant de 2016, réalisée par Sharon Maguire, à qui l’on doit déjà le premier opus de cette saga, « Le Journal de Bridget Jones » (2001). Il s’agit donc du troisième film dans cette franchise et une suite de « Bridget Jones : L‘Âge de Raison » (2004). L’actrice Renée Zellweger reprend donc son rôle de Bridget Jones, ainsi que Colin Firth qui reprend celui de Mark Darcy. On retrouve également Patrick Dempsey, qu’on a pu voir dans « Flypaper » (2011), Jim Broadbent, qu’on a pu voir dans « Tarzan » (2016) et Emma Thompson, qu’on a pu voir dans « The Legend of Barney Thomson » (2015).

En juillet 2009, le magazine Variety annonçait qu’une troisième tranche de la franchise Bridget Jones était aux premiers stades du développement. Cependant, la société Working Title Films a confirmé que ce troisième film ne serait pas basé sur le troisième roman de Bridget Jones d’Helen Fielding, mais plutôt sur les colonnes qu’elle avait écrites pour « The Independent » en 2005. Le 1er mars 2011, on signalait que Renée Zellweger et Colin Firth étaient sur les rails pour reprendre leurs rôles. En juillet 2011, Paul Feig était en discussions pour réaliser le film sur la base d’un script signé directement par l’auteur, Helen Fielding. Le 4 octobre 2011, le site internet Deadline indiquait que le réalisateur Paul Feig avait quitté le projet en raison de différences créatives avec Working Title. La production devait commencer en janvier 2012. Le 30 novembre 2011, Peter Cattaneo est arrivé dans le projet pour réaliser cette suite, nouvellement intitulée « Bridget Jones’s Baby » d’un scénario signé d’ Helen Fielding, Paul Feig et David Nicholls.

Le 3 février 2012, The Hollywood Reporter a confirmé que la production avait été retardée en raison de différences créatives entre le scénario du film et les acteurs, en particulier Hugh Grant qui n’a pas aimé le script et serait sorti du projet, car les producteurs auraient refusé de modifier le scénario et que le film serait fait comme prévu.

Le tournage a débuté, pour une courte période, en juillet 2015 à Dublin, où les premières scènes pour le film ont été réalisées lors du concert d’Ed Sheeran à Croke Park. Le tournage principal a commencé le 2 octobre 2015 à Londres, pour s’achever le 27 novembre 2015.

On peut ne pas être un fan de comédie romantique tout en ayant fortement apprécié « Le Journal de Bridget Jones » (2001), principalement en raison de son incroyable scénario et de la brillante performance qu’avait alors proposé Renée Zellweger. Le deuxième film, « Bridget Jones : L‘Âge de Raison » (2004), avait été, pour beaucoup de spectateurs, une déception, certainement motivée par l’ambition économique de l’affaire. Maintenant, plus de dix après, « Bridget Jones’s Baby » complète la trilogie avec un résultat similaire au deuxième film : modérément divertissant, mais très loin de l’humour, et de l’aspect romanesque du premier film.

L’intrigue tourne essentiellement sur la paternité de l’enfant à venir que porte Bridget Jones, mais on pourrait presque y voir une intrigue secondaire, car le véritable enjeu pour le personnage, c’est d’arriver, comme une majeure partie de ses amies et/ou collègues, à se caser. En d’autres termes, elle est lasse d’être une jeune quadra célibataire et accessoirement sans enfant. L’ensemble est ponctué de situations amusantes, tant sur le plan personnel que professionnel. En plus de découvrir le mystère de la paternité de son bébé, Bridget Jones doit également faire une refonte de son cadre de travail qui tend vers la modernité. 

La question qu’on peut se poser, c’est pourquoi cette trilogie n’aurait-elle pas pu se conclure avec quelque chose de plus sincère et pertinent, au lieu de recycler des blagues de sitcom et des formules qui avaient été développées dans le premier film ? Renée Zellweger affiche la même combinaison de maturité et de légèreté dans son rôle. Malgré tous les changements dans la vie de son personnage, elle continue à être reconnaissable comme la même Bridget Jones. Colin Firth combine de façon appropriée l’extérieur sinistre de Darcy avec une chaleur interne camouflée que nous avions découverte à travers les deux films précédents. Gemma Jones et Jim Broadbent font un travail parfait comme parents de Bridget, et nous avons également apprécié la performance d’Emma Thompson. De l’autre côté de la médaille … Patrick Dempsey. Je sais qu’il a beaucoup de fans, mais je n’ai pas réellement accroché à son attitude d’homme galant décontracté, pleinement accessible et assumant de tout doute raisonnable son éventuelle paternité. S’ils voulaient remplacer Hugh Grant par un autre « adorable scélérat », ils ont probablement échoué.

En conclusion, « Bridget Jones’s Baby » reste une comédie romantique agréable malgré le fait qu’elle use de ficelles déjà exploitées auparavant. Une suite qui, dans une certaine mesure, développe une certaine nostalgie, mais abordé comme un film isolé, on peut le juger comme étant légèrement au-dessus de la moyenne. L’histoire est plaisante et certaines scènes sont drôles sans jamais être désopilantes. Le casting offre des prestations honorables avec un petit bémol pour Patrick Dempsey qui ne nous aura pas pleinement convaincus. Reste un divertissement convenable. 

 

Bande-annonce :

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 203 316 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :