Horreur, Mystère, Science fiction

MORGANE (2016) ★★★★☆


Morgane (2016)

 

Synopsis : Consultante en gestion du risque, Lee est envoyée dans un lieu isolé et tenu secret pour enquêter sur un événement terrifiant qui s’y est déroulé. On lui présente alors Morgane, à l’origine de l’accident, une jeune fille apparemment innocente qui porte en elle la promesse du progrès scientifique. À moins qu’elle ne se révèle être au contraire une menace incontrôlable…

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis
Réalisateur : Luke Scott
Scénaristes : Seth Owen
Acteurs : Kate Mara, Anya Taylor-Joy, Toby Jones, Rose Leslie, Boyd Holbrook, Michelle Yeoh, Jennifer Jason Leigh, Paul Giamatti, Brian Cox
Musique : Max Richter
Genre : Horreur, Mystère, Science-fiction
Durée : 1 heure et 32 minutes
Date de sortie : 28 septembre 2016 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Scott Free Productions
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Morgan
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Morgan » ou « Morgane » pour la distribution française, est un film de science-fiction d’horreur americano-britannique datant de 2016, réalisé par Luke Scott, qui fait là ses débuts à la réalisation. À noter que ce dernier n’est autre que le film de Ridley Scott, qui est l’un des producteurs de ce film. Les acteurs principaux sont Kate Mara, qu’on a pu voir dans « Captive » (2015), Anya Taylor-Joy, qu’on a pu voir dans « The Witch » (2015), Toby Jones, qu’on a pu voir dans « Anthropoid » (2016), Rose Leslie, qu’on a pu voir dans « Le Dernier Chasseur de Sorcières » (2015), Boyd Holbrook, qu’on a pu voir dans « Balade entre les Tombes » (2014), Michelle Yeoh, qu’on a pu voir dans « Les Orphelins de Huang Shi » (2008), Jennifer Jason Leigh qu’on a pu voir dans « Kill Your Darlings » (2013), et Paul Giamatti, qu’on a pu voir dans « Duplicity » (2009). À noter également la participation de Brian Cox, qu’on a pu voir dans « Forsaken » (2015).

« Morgan », est plutôt un thriller de science-fiction, scénarisé par Seth W. Owen, qui avait été placé sur la Black List of Best Unproduced Screenplays de 2014. Cette fameuse liste noire recense des scripts parmi les plus appréciés par des producteurs de l’industrie du cinéma sans pour autant avoir été développés par un studio. La société 20th Century Fox s’est occupé du financement et de la distribution, et la société de Ridley Scott, Scott Free Productions a été chargée de la production. Le 10 mars 2015, Kate Mara a été engagée pour endosser le rôle principal, Lee Weathers, consultante en gestion des risques d’entreprise, tandis que Luke Scott, devait faire ses débuts comme réalisateur. Anya Taylor-Joy, a rapidement rejoint la distribution, dans le rôle-titre d’un être génétiquement modifié. Le 29 avril 2015, Paul Giamatti et Toby Jones ont été enrôlés, respectivement en tant que psychologue et scientifique en chef, responsable du laboratoire. Boyd Holbrook a également rejoint le casting pour jouer le nutritionniste de l’installation, et Jennifer Jason Leigh et Michelle Yeoh, ont intégré la distribution par la suite, pour interpréter des rôles de soutien.

Le tournage principal a débuté le 26 mai 2016 en Irlande du Nord. La bande originale du film a été composée par Max Richter. En date du 11 septembre 2016, « Morgan » avait cumulé 3,9 millions de dollars en Amérique du Nord et 4,6 millions de dollars dans les autres pays, pour un total mondial de 8,5 millions de dollars, contre un budget de production de 8 millions de dollars.

L’histoire proposée par « Morgane » est une déclinaison moderne de l’histoire de « Frankenstein ». Un être hybride dont le contrôle échappe à son créateur, et qui finit même par se retourner contre lui. C’est classique, mais cela a le mérite d’être proposé dans un concept moderne teinté de science-fiction. L’aspect science-fiction est d’ailleurs limité à l’idée d’avoir créé un être vivant génétiquement modifié, ayant des facultés supérieures, la capacité d’apprendre rapidement, et de grandir rapidement. En effet, Morgane n’est âgée que de cinq ans, mais apparaît comme une jeune fille d’une quinzaine d’années. La classification « horreur », quant à elle, est très discutable. Lorsque l’histoire se met à déraper et qu’un certain nombre de protagonistes restent sur le carreau, c’est énergique, c’est expéditif, mais de là à parler de film d’horreur, c’est discutable. 

On peut également voir dans ce métrage une interrogation sur la notion d’être vivant ayant des droits ou pas. Est-ce une personne ou une simple expérience de laboratoire, dont les scientifiques auraient un droit de vie et de mort. Doit-on prendre en considération l’état d’esprit d’une telle personne ? Que faire lorsque l’expérience tourne mal ? Doit-on s’attacher à un être hybride sous prétexte qu’elle nous renvoie une image humaine. Où placer le curseur entre l’expérience scientifique et le sentiment humain ? Cela nous renvoie aux discussions sur les expériences de laboratoires sur les animaux. En tant qu’humain, avons-nous le droit d’infliger de la souffrance à des êtres vivants sous couvert de la recherche ? Autant de questionnement auxquels le film ne répond évidement pas. Ce sera à chacun de se faire sa propre opinion, ou pas…

L’intrigue repose plutôt sur le personnage Kate Mara, dont le personnage se présente comme une experte consultante en évaluation des risques, mais dont on sent bien, et assez rapidement, qu’elle est bien plus que cela. Dès lors que les hostilités se mettent en route, nos doutes sont levés quant à ses véritables fonctions, et les explications finales viennent balayer nos dernières hésitations sur qui elle est vraiment. L’actrice délivre une bonne prestation, froide, méticuleuse, précise, efficace, laissant ainsi planer le doute sur elle. Anya Taylor-Joy délivre une toute aussi bonne prestation dans son personnage d’antagoniste, à la fois évidente machine de combat, et personnalité fragile en quête de sens et de plaisirs simples. 

En conclusion, « Morgane » est un bon premier film pour Luke Scott. L’histoire est intéressante sans être novatrice ou même originale. Le rythme est cohérent. L’intrigue est bonne et offre une part de mystère. La mise en scène est basique tout en étant efficace. Le casting est dominé par les prestations de Kate Mara et d’Anya Taylor-Joy, qui nous offre des confrontations viriles et énergiques. Les scènes de combat sont réalistes. La photographie est simple, se limitant à un laboratoire, une vieille maison et la forêt avoisinante. L’ensemble se veut être un métrage divertissant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 45,626 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :