Comédie, Horreur

THE FUNHOUSE MASSACRE (2015) ★★☆☆☆


The Funhouse Massacre (2015)

 

Synopsis : Des serial-killers en fuite arrivent dans une baraque foraine pendant Halloween et commencent à faire un carnage. Un groupe d’enfants, un shérif et son adjoint vont tenter de les arrêter.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Andy Palmer
Scénariste : Ben Begley
Acteurs : Robert Englund, Jere Burns, Scottie Thompson, Matt Angel, Clint Howard, Chasty Ballesteros, Courtney Gains
Musique : Chad Rehmann
Genre : Comédie, Horreur
Durée : 1 heure et 30 minutes
Date de sortie : 13 novembre 2015 (États-Unis)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Petri Entertainment
Distribué par : Shout! Factory
Titre original : The Funhouse Massacre
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « The Funhouse Massacre » est un film d’horreur américain de type slasher, datant de 2015, réalisé par Andy Palmer, dont il semblerait qu’il s’agisse là de sa première réalisation. Les acteurs principaux sont Robert Englund, qui restera à jamais le célèbre Freddy Krueger dans la majorité des films de la franchise du même nom. Jere Burns, que l’on connaît pour avoir joué dans différentes séries télévisées dont « Justified« , Scottie Thompson, qu’on a pu voir dans « Skyline » (2010) et Clint Howard, frère de Ron Howad. 

Dans l’ensemble, nous sommes, Laurence et moi, plutôt fans des films d’horreur, et les slasher ne nous rebutent pas plus que cela, sachant qu’il y a des classiques du genre, qui restent très divertissants. Il est aussi sympathique de regarder des métrages qui ne se prennent pas totalement au sérieux et qui propose une trame originale associée à une forme de comédie, comme nous avons pu le voir dernièrement avec « Scream Girl » de Todd Strauss-Schulson. « The Fun House Massacre » s’inscrivait donc dans cette démarche et semblait correspondre à cette idée. Après avoir visionné quelques bandes-annonces et lu quelques critiques, il ne restait plus qu’à voir le film en lui-même. L’histoire avait l’air intéressante et il y avait quelques noms intéressants dans la distribution, comme Robert Englund et Clint Howard. Mais malheureusement à l’arrivée le tout est finalement décevant. 

Six psychopathes s’échappent donc d’un asile secret qui abrite des patients trop violents pour la société. De là, ils s’installent dans une foire spécialement conçue pour les festivités d’Halloween et prennent la place du personnel pour qu’ils puissent assouvir leur folie meurtrière, sans trop susciter de suspicion à leur encontre, le public pensant que les actes auxquels ils assistent font partie du spectacle, louant au passage l’extrême réalisme. Dans ce sens, le scénario est bien écrit afin de permettre un bain de sang, mais le problème principal est que les tueurs ne sont tout simplement pas très amusants. Les effets gores sont basiques, et il n’y avait guère d’originalité dans la méthodologie employée dans les différents serial killer, qui œuvraient de manière générique ou simplement brutale. Sur les six tueurs, seul deux d’entre eux étaient vraiment intéressants. 

Le casting est plutôt moyen, et les deux noms qu’on aurait dû voir en action bénéficient finalement de peu de temps à l’écran. Le policier est juste ridicule. Il semblerait que les cinéastes voulaient que la tueuse Dollface puisse se démarquer, mais finalement le personnage n’est pas particulièrement intéressant, apparaissant comme une version diluée de Harley Quinn (Suicide Squad). Le métrage s’embourbe dans une succession de meurtres grotesques, accompagnés de réactions et d’attitudes complètement saugrenues.

En conclusion, « The Fun House Massacre » apparaît plutôt comme un film raté, peu inventif et finalement pas très amusant. L’histoire est réduite à sa plus simple expression. L’intrigue est tout aussi maigre. Les effets spéciaux ne sont franchement pas très terribles. Le casting offre d’honorables prestations à travers un script qui ne met pas vraiment les différents personnages en lumière. La photographie, tout comme les décors, est particulièrement pauvre. Reste un métrage qu’on va vite oublier et surtout qu’on se refuse de recommander. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,603 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :