Non classé

LES TONTONS FLINGUEURS (1963) ★★★★☆


Les tontons flingueurs (1963)

 

Synopsis : Propriétaire d’une petite usine de tracteurs, Fernand Naudin mène une vie tranquille et sans histoires quand un télégramme l’appelle à Paris. Il arrive à temps pour recueillir le dernier soupir d’un ami de jeunesse qui lui confie ses affaires louches en même temps que la garde de sa nièce. Et les ennuis commencent…

Origine du film : France, Allemagne, Italie
Réalisateur : Georges Lautner
Scénaristes : Albert Simonin, Michel Audiard, Georges Lautner
Acteurs : Lino Ventura, Francis Blanche, Bernard Blier, Jean Lefebvre, Venantino Venantini, Robert Dalban, Horst Frank, Sabine Sinjen, Claude Rich
Musique : Michel Magne
Genre : Action, Comédie
Durée : 1 heure et 45 minutes
Date de sortie : 27 novembre 1963
Année de production : 1963
Sociétés de production : SNEG
Distribué par : Gaumont
Titre original : Les Tontons Flingueurs
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Les Tontons Flingueurs » est une comédie d’action franco-germano-italienne datant de 1963, réalisé par Georges Lautner, adapté d’un roman d’Albert Simonin, qui a participé à son adaptation scénaristique avec des dialogues de Michel Audiard. Les acteurs principaux sont Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Jean Lefebvre, Venantino Venantini, Robert Dalban, Sabine Sinjen et Claude Rich.

L’histoire proposée par « Les Tontons Flingueurs » nous invite à suivre Fernand Naudin, interprété par Lino Ventura, un ancien gangster reconverti en chef d’entreprise qui se voit hériter des « affaires » de son ancien ami d’enfance, Louis dit « Le Mexicain » ainsi que de l’éducation de sa fille, Patricia, interprétée par Sabine Sinjen. Ce nouveau changement de « direction » ne va guère plaire aux équipes en place, notamment à Raoul Volfoni, interprété par Bernard Blier, et son frère Paul, interprété par Jean Lefebvre. Dans sa tâche, Fernand va pouvoir compter sur Pascal, interprété par Venantino Venantini, tueur professionnel et Maître Folace, interprété par Francis Blanche, le notaire du Mexicain, ainsi que par Jean, interprété par Robert Dalban, le majordome du Mexicain. 

L’intrigue tourne autour de la personnalité de Fernand Naudin, personnage de Lino Ventura, qui se doit d’honorer les dernières volontés de son ami d’enfance, le fameux Mexicain, en gérant du mieux qu’il peut la jeune Patricia, qui n’en fait qu’à sa tête et n’a de goût que pour la fête. Pour cela, il doit faire fructifier le business de son ancien ami, afin d’assurer l’assise financière de Patricia. Les anciens partenaires du Mexicain voulant tous devenir califes à la place du calife veulent éliminer Fernand, qui ne l’entend pas de cette oreille. L’histoire va donc être le théâtre de règlement de compte musclé.   

Il y a une véritable difficulté à juger un film comme « Les Tontons Flingueurs », un film qui a été produit avant que je ne vienne au monde. Les techniques ayant tellement évolué en plus de 50 ans, qu’aujourd’hui, la mise en scène, la photographie, les décors, le découpage, l’action, semblent tellement anachroniques. Reste la prestance des acteurs, l’aspect parodique des films noirs américains, et surtout l’humour qui accompagne l’intégralité des dialogues dont certaines répliques sont devenues cultes, dont certaines issues de la célèbre scène de la cuisine. Il en est de même avec l’argot, grandement utilisé dans cette comédie.  

Jean Gabin s’était vu, un temps, proposé le rôle de Fernand Naudin, mais ce fut finalement Lino Ventura qui l’accepta bien qu’à première vue, il ne se croyait pas crédible dans un rôle comique. Afin d’assurer le montage financier du métrage, plusieurs sociétés de production furent sollicitées, d’où l’aspect « international » du film avec la présence d’acteurs allemands avec Horst Frank et Sabine Sinjen et italien avec Venantino Venantini.   

Le rythme du film est très soutenu, offrant ainsi au métrage un aspect particulièrement dynamique. Il y a un très bon équilibre entre les scènes d’action et les échanges verbaux, qui font le sel de cette comédie. Dans l’ensemble, la confrontation entre le personnage de Lino Ventura et les frères Volfoni (Bernard Blier et Jean Lefebvre), est présentée sous un aspect comique, là où dans le roman d’Albert Simonin, il se veut être sanglant. Le film est donc en noir et blanc, et la photographie se limite à une maison de maître et un parc avoisinant, ainsi que d’autres intérieurs. « Les Tontons Flingueurs » fut éreinté par les commentaires de la critique de l’époque, mais rencontra néanmoins un succès commercial avec plus de 3 millions de spectateurs lors de sa sortie. Avec le temps, ce métrage est devenu un film culte. 

« Les Tontons Flingueurs » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 1er mars 2008 chez Paramount Home Entertainment France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Les Tontons Flingueurs » est une très bonne comédie, dont certains aspects souffrent de l’usure du temps. Cependant, le plaisir de revoir ces acteurs, qui ont bercé notre culture cinématographique, reste intact. Les dialogues de Michel Audiard sont toujours aussi croustillants et certaines répliques resteront à jamais. Le rythme est relativement soutenu ponctué par des séquences de bavardages dont la cultissime scène de la cuisine où les principaux protagonistes s’enivrent en évoquant des souvenirs communs. Reste une œuvre majeure dans la filmographie de Georges Lautner.

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,624 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :