Comédie, Musique

THE BLUES BROTHERS (1980) ★★★★★


Les Blues Brothers (1980)

 

Synopsis : Les frères Blues doivent organiser un concert afin de réunir les fonds nécessaires à la sauvegarde de l’orphelinat dans lequel ils ont été élevés…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : John Landis
Scénaristes : Dan Aykroyd, John Landis
Acteurs : John Belushi, Dan Aykroyd, James Brown, Cab Calloway, Ray Charles, Carrie Fisher, Aretha Franklin, Henry Gibson
Musique : Elmer Bernstein
Genre : Action, Comédie, Policier
Durée : 2 heures et 13 minutes
Date de sortie : 7 novembre 1980
Année de production : 1980
Sociétés de production : Universal Pictures
Distribué par : Universal Pictures
Titre original : The Blues Brothers
Notre note : ★★★★★

Notre commentaire : « The Blues Brothers » ou « Les Blues Brothers » est une comédie musicale américaine datant de 1980, co-écrite et réalisée par John Landis, à qui l’on doit également « Le Loup-garou de Londres » (1981) ou encore « Le Flic de Beverly Hills 3″ (1994) mais également le célèbre clip « Thriller » de Michael Jackson, en 1983. Les acteurs principaux sont John Belushi, décédé en 1982 à l’âge de 33 ans, et frère de l’acteur James Belushi ; et Dan Aykroyd, que l’on connaît pour avoir co-écrit et jouer dans « SOS Fantôme » (1984). Le film est basé sur les personnages de « Joliet » Jake Blues et de Elwood Blues que les deux acteurs avaient développés dans le cadre de sketchs pour l’émission Saturday Night Live sur NBC. 

« The Blues Brothers » présente des performances musicales par des chanteurs de Rhythm and Blues (R&B), de Soul, et de Blues tel que James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles ainsi que John Lee Hooker. L’histoire du film se déroule dans et autour de Chicago, dans l’Illinois, où il a été filmé. On peut également retrouver des participations non-musicales de John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson.

L’histoire proposée par « The Blues Brothers » est articulée autour de la rédemption du repris de justice Jake et son frère Elwood, qui entreprennent ensemble « une mission de Dieu » pour sauver de la saisie administrative l’orphelinat catholique dans lequel ils ont été élevés. Pour ce faire, ils doivent réunir leur ancien groupe de R&B et organiser des spectacles pour gagner les 5.000 dollars nécessaires afin de payer la facture d’impôt foncier de l’orphelinat. En chemin, ils sont pris pour cible par une mystérieuse femme destructrice, des néonazis, ainsi qu’un groupe de musique country et un gérant de bar, tout en étant poursuivis sans relâche par la police.

La société Universal Studios, qui avait gagné la guerre des enchères qui s’était développée pour acquérir les droits du film, espérait profiter de la popularité de John Belushi dans le sillage de l’émission Saturday Night Live, de la comédie « Animal House » (1978) et du succès musical des Blues Brothers. Cependant, elle s’est vite trouvée incapable de contrôler les coûts de production. Le début du tournage a été retardé, car Dan Aykroyd, débutant scénariste, a pris six mois pour livrer un script très long et peu conventionnel, que John Landis a dû réécrire avant de démarrer la production. Cette dernière a commencé sans budget final défini. Sur place, à Chicago, les fêtes et l’usage de drogues de John Belushi, ont causé des retards prolongés et coûteux qui, avec les courses-poursuites destructrices de voiture, comme on peut le constater à l’écran, ont fait que le film final fut l’une des comédies les plus chères jamais produites.

« The Blues Brothers » est finalement paru aux États-Unis le 20 juin 1980 et a obtenu des commentaires généralement positifs de la part de la critique. Le film a rapporté près de 5 millions de dollars lors de son week-end de lancement et a finalement engrangé plus 115 millions de dollars de recette mondiale pour un budget de 30 millions de dollars. Il est devenu un film culte, un classique, probablement renforcé par la disparition de John Belushi en 1982. Une suite a été développée, « Blues Brothers 2000 » (1997), 18 ans plus tard, qui fut un échec critique et commercial.

Bien que la trame principale soit, en définitive, assez légère, « The Blues Brothers » est un film particulièrement énergique. Ce dynamisme est apporté par deux éléments distincts, la musique et les courses-poursuites en voiture. Pour la partie musicale, on retrouve des grosses pointures américaines comme James Brown ou encore Aretha Franklin en passant par Ray Charles, qui apportent tous leur texture de voix particulière. Pour les cascades, comme je l’ai souligné précédemment, il est impressionnant de voir le nombre de voitures détruites, d’ailleurs l’un des protagonistes le relève dans le film en disant « on dirait un cimetière de voitures…« .

Les deux personnages principaux représentent pleinement deux habitants des villes bouillantes avec son lot de pauvreté et de misère sociale. Deux personnes ayant un cynisme total avec une vision du monde particulièrement simpliste et étroite. Cette désinvolture s’intègre parfaitement dans les autres éléments du film. Cependant, il y a de la place, au milieu du carnage et du chaos, pour une quantité surprenante de grâce, d’humour et de fantaisie. De plus, avec le temps, on a pu constater que le film a relancé les carrières de presque tous les musiciens qui y apparaissent. Ce métrage, au moment de sa sortie, fut probablement le meilleur film musical depuis longtemps.

« The Blues Brothers » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 2 novembre 2006 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Blues Brothers » est un film culte, un classique parmi les comédies musicales. Bien que l’histoire soit quelque peu légère, le dynamisme est présent tout au long du métrage. À bien y regarder, le film est rempli de symbolisme positif et de références morales qui peuvent être liées à la religion. Les parties musicales sont très plaisantes et très groovy. Les cascades sont mémorables. La photographie nous livre une vision crasseuse et pauvre de Chicago. Un divertissement qui donne toujours autant envie de swinguer. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “THE BLUES BROTHERS (1980) ★★★★★

  1. La fnac a sorti une édition spéciale ainsi que pour d’autres film autour de la musique ! ça se présente sous forme de livre avec commentaires, images inédites et bien sûr le film 🙂 Un classique celui ci !

    Aimé par 1 personne

    Publié par BacktoChristina | 17/12/2016, 12 12 53 125312

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,624 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :