Horreur

THE COLLECTOR (2009) ★★★★☆


The Collector (2009)

 

Synopsis : Recherchant désespérément à rembourser ses dettes auprès de son ex-femme, Arkin se décide à cambrioler la maison de campagne de son nouvel employeur. S’introduisant dans la demeure, il se retrouve à la merci d’un tueur masqué qui a mis en place un jeu de pièges mortels dans toute la maison…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Marcus Dunstan
Scénaristes : Marcus Dunstan, Patrick Melton
Acteurs : Josh Stewart, Michael Reilly Burke, Andrea Roth, Juan Fernandez, Karley Scott Collins, Madeline Zima, Robert Wisdom
Musique : Jerome Dillon, Nathaniel Caserta
Genre : Horreur
Durée : 1 heure et 30 minutes
Date de sortie : 31 juillet 2009
Année de production : 2009
Sociétés de production : Fortress Features, Neo Art & Logic, Imaginarium Entertainment Group
Distribué par : Freestyle Releasing, LD Entertainment
Titre original : The Collector
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « The Collector » est un film d’horreur américain datant de 2009, réalisé par Marcus Dunstan, à qui l’on doit également « The Collection » (2012), la suite de ce film. L’acteur principal est Josh Stewart, qu’on a pu voir dans « The Finest Hours » (2016). Le scénario, intitulé « The Midnight Man », était, à l’origine, destiné à être une préquelle du film « Saw » (2004), mais les producteurs se sont opposés à cette idée et l’ont rejetée. Le film a donc été développé comme un métrage à part entière.

L’histoire débute par une trame commune, ou tout du moins sur une idée qu’on a déjà vu être explorée par le passé, et même récemment. On pourrait croire, dans un premier temps, qu’on va suivre une histoire de home invasion, et que les choses vont partir en sucette, comme dans le dernier « Don’t Breathe » de Fede Alvarez. Mais c’était sans compter sur la pointe d’originalité qui nous propose une variante novatrice. Lorsque Arkin O’Brien (Josh Stewart) se rend dans la maison de la famille Chase pour la cambrioler, il va vite se rendre compte qu’il n’est pas le premier à avoir investi les lieux. Un autre visiteur, surnommé The Collector (Juan Fernández), a également pris possession des lieux, mais pour une toute autre motivation… 

Dans ce film d’horreur, on œuvre dans plusieurs sous-catégories à la fois. Le concept du home invasion comme je viens de l’évoquer, mais également dans le slasher, le principal antagoniste s’étant donné pour objectif de zigouiller toute la famille, et même les indésirables qui viendraient perturber son ouvrage macabre. Mais on retrouve également le concept du survival, puisque le principal protagoniste, le cambrioleur malheureux, va essayer, dans un premier temps de masquer sa présence, puis dans un second temps, de ne pas mourir, soit en tombant dans l’un des nombreux pièges qu’a posé The Collector dans la maison, ou dans une confrontation directe avec celui-ci.

La mise en scène est redoutablement efficace. Marcus Dunstan, le réalisateur, joue avec nos nerfs, retardant au maximum la confrontation entre les deux intrus se trouvant dans la maison de la famille Chase. La photographie, bien que n’étant pas limitée à un huis-clos, s’en rapproche fortement, à l’instar de « 10 Cloverfield Lane » (2016) de Dan Trachtenberg, jouant en plus sur l’éclairage, ou plus précisément l’absence d’éclairage direct. Dès lors que l’on a intégré le fait que la maison est truffée de piège, la tension est plus vive, le spectateur se demandant si le principal protagoniste ne va pas se faire avoir.

Certaines scènes sont particulièrement gores, entre le père de famille, Michael Chase (Michael Reilly Burke) qui se fait éviscérer, la mère de famille, Victoria Chase (Andrea Roth) qui se fait coudre la bouche avec ce qui ressemble fortement à un gros hameçon de pêche, la fille, Jill Chase (Madeline Zima) qui se retrouve empalée sur des clous de 20 cm, et le petit copain, Chad (Alex Feldman), qui se retrouve immobilisé par une multitude de pièges à ours, tout y passe, rien ne nous est épargné. C’est sanguinolent à souhait. Âmes sensibles s’abstenir …

« The Collector » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 21 juillet 2010 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Collector » est un très bon film d’horreur. L’histoire est originale et l’intrigue est particulièrement stressante. La mise en scène permet d’installer une tension durant la quasi-intégralité du métrage. La photographie qui explore volontairement le manque de lumière ajoute au stress. Certaines scènes sont visuellement violentes, et pourraient même être insupportables pour certains spectateurs. La distribution offre des prestations tout à fait honorables, avec au premier rang un Josh Stewart tout à fait crédible. Un film réellement prenant et pleinement divertissement pour peu qu’on soit amateur du genre. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,624 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :