Action, Horreur, Science fiction

ALIEN³ (1992) ★★★☆☆


Alien 3 (1992)

 

Synopsis : Après s’être échappés de la planète abritant les aliens, Ripley, Newt et Bishop s’écrasent sur une planète. Mais cette fois, Ripley n’est pas la seule survivante de ce voyage : un alien était à bord de la capsule de sauvetage. La planète en question est Fiorina 161, une planète prison qui n’abrite aucune arme pour se défendre contre la nouvelle créature…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David Fincher
Scénaristes : David Giler, Walter Hill, Larry Ferguson
Acteurs : Sigourney Weaver, Charles Dance, Charles S. Dutton, Lance Henriksen, Brian Glover, Ralph Brown
Musique : Elliot Goldenthal
Genre : Action, Horreur, Science-fiction
Durée : 1 heure et 54 minutes
Date de sortie : 26 août 1992 (France)
Année de production : 1992
Sociétés de production : Brandywine Productions
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Alien 3
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Alien 3 » est un film de science-fiction d’horreur datant de 1992, réalisé par David Fincher, qui faisait là ses débuts comme réalisateur et à qui l’on doit également « Seven » (1995). Il s’agit du troisième film de la franchise Alien, et l’histoire se déroule après les événements de « Aliens » (1986). Le film met en vedette Sigourney Weaver qui reprend son rôle d’Ellen Ripley, seule survivante du crash du vaisseau spatial, sur une planète hostile. Dans le casting, on retrouve également Charles Dance, qu’on a pu voir dans « Docteur Frankenstein » (2015), Charles S. Dutton, qu’on a pu voir dans « Gothika » (2003) et Lance Henriksen, qu’on avait déjà pu voir dans le précédent opus, « Aliens » (1986).

« Alien 3 » a rencontré des problèmes de grande envergure pendant la production, dont un tournage sans script, puis avec divers scénaristes ainsi que divers metteurs en scène. David Fincher a finalement été enrôlé, après une version du film avec Vincent Ward à la barre qui fut finalement annulée dès la période de pré-production.

Bien qu’ayant réalisé une sous-performance au box-office américain, « Alien 3″ a rapporté plus de 100 millions de dollars en dehors des États-Unis. Le film a obtenu des commentaires mitigés de la part de la critique, considérant le métrage comme inférieur aux épisodes précédents. David Fincher a depuis désavoué le film, blâmant l’interférence du studio et les dates limites pour boucler le tournage. En 2003, une version révisée du film, présentée sous le nom de « Assembly Cut », a été publiée sans la participation de David Fincher, mais qui a néanmoins eut une réception plus chaleureuse que la version d’origine.

L’histoire proposée par « Alien 3″ est une vraie déception. Dans un premier temps, la disparition des personnages du Corporal Dwayne Hicks (Michael Biehn), de l’androïd Bishop (Lance Henriksen) et de la petite Newt (Carrie Henn) est une vraie frustration et une terrible consternation. L’intrigue est pauvre, et n’apporte rien de particulièrement novateur à la trame. À l’issue du film, on n’en sait pas beaucoup plus sur ces Alien, ni comment ils se sont retrouvés dans le vaisseau Sulaco, où se terminait l’histoire du film précédent. Le développement laisse une sensation de bis repetita désagréable. 

La photographie est assurément réussie, proposant un univers de type usine, glauque, crasseux, mal éclairé et relativement lugubre. La planète sur laquelle échoue Ellen Ripley et son équipage, Fiorina « Fury » 161, est une installation de fonderie couplée à une ancienne colonie pénitencière, habitée par des anciens détenus de sexe masculin avec un syndrome chromosomique double Y. On se retrouve donc avec une bande de dégénérés qui n’ont pas vu une femme depuis des lustres. On n’évite donc pas le cliché de la bande de furieux qui vont coincer la pauvre Sigourney Weaver, histoire de se soulager en vérifiant si leur anatomie fonctionne encore correctement …

Dans l’ensemble, le casting est correct, sans pour autant être fantastique. Charles S. Dutton livre une prestation intéressante, offrant au passage un personnage habité par une forme d’ascèse religieux qu’il essaie d’imposer à ses collègues d’infortune sur cette lointaine planète. Charles Dance offre un personnage de médecin en quête de rédemption dans le chaos d’une usine sans moyen et sans intérêt. Sigourney Weaver semble fatiguée de porter le personnage de Ripley à travers la galaxie et s’offre une sortie bouillonnante, dont les effets spéciaux ne sont absolument pas à la hauteur. On peut s’amuser du battage qui avait été fait autour de Demi Moore lorsque celle-ci s’était rasée le crâne pour les besoins de son rôle dans « À Armes Égales » (1997), Sigourney Weaver l’ayant expérimenté bien avant, puisque ce troisième volet des aventures de Ripley date de 1992. Lance Henriksen dispose d’un petit rôle, qui d’ailleurs n’apporte pas grand chose à la trame principale. Reste le xénomorphe, qui cette fois se déplace comme un quadrupède, le facehugger s’étant attaché à un Rottweiler, offrant ainsi une variation sur son physique ainsi que sur sa mobilité accrue. 

« Alien 3 » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 20 octobre 2004 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Alien 3″ est un bon film de science-fiction, mais est nettement en dessous de ces deux prédécesseurs. L’histoire n’apporte rien de nouveau, l’intrigue est classique, le xénomorphe est légèrement différent et s’en donne à cœur joie face à une bande de sidérurgistes sans arme. La photographie dépeint très bien l’univers crasseux et sinistre d’une grosse usine à la limite de l’abandon et le casting remplit correctement son rôle d’anciens criminels psychopathes en perdition. Les effets spéciaux sont moyens et le rythme est passable. La fin permet à Sigourney Weaver de mettre un terme (provisoire) à l’aventure Ellen Ripley. Reste un divertissement agréable, sans plus…

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,093 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :