Action, Policier, Thriller

MISSION ISTANBUL (2016) ★★★☆☆


Mission Istanbul (2016)

 

Synopsis : Nick Tschiller est un flic dont la femme a été assassinée par la Mafia turque. Lorsque sa fille Lenny se rend en Turquie pour venger sa mère, Nick et son partenaire Yalcin se lancent à sa poursuite espérant la sauver avant qu’il ne soit trop tard. A Istanbul, ils découvrent que Lenny est aux mains de gangsters russes, qui ont projeté de l’emmener à Moscou. La traque s’engage…

Origine du film : Allemagne
Réalisateur : Christian Alvart
Scénariste : Christoph Darnstädt
Acteurs : Til Schweiger, Fahri Yardım, Luna Schweiger, Erdal Yıldız, Berrak Tüzünataç, Özgür Yildirim, Stefanie Stappenbeck
Musique : Martin Todsharow
Genre : Action, Thriller, Policier
Durée : 2 heures et 20 minutes
Date de sortie : 4 février 2016 (Allemagne)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Syrreal Entertainment
Distribué par : Warner Bros.
Titre original : Tschiller: Off Duty
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Tschiller: Off Duty » ou « Mission Istanbul » est un film d’action allemand datant de 2016, réalisé par Christian Alvart, à qui l’on doit également « Pandorum » (2009). Les acteurs principaux sont Til Schweiger, qu’on a pu voir dans « Target » (2012), Fahri Yardım, qu’on a pu voir dans « Almanya: Welcome to Germany » (2011) et Özgür Yıldırım, qu’on a pu voir plusieurs fois dans la franchise allemande « Tatort » . À noter également la participation de Luna Schweiger, qu’on avait pu voir dans « Schutzengel » (2012), dirigé par son père, Til Schweiger. Le film est dérivé de la série télévisée policière « Tatort » dont de nombreux téléfilms sont également issus. 

Le tournage de « Tschiller: Off Duty » s’est réalisé du 14 juillet au 15 septembre 2015, soit 41 jours de tournage avec un budget de 8 millions d’euros, à Hombourg, Berlin, Istanbul et Moscou. Le film a été financé par le Conseil Fédéral Allemand du Film, le Medienboard Berlin-Brandenburg et le Hamburg Film. Ce métrage est, après « Zahn um Zahn » (1985) et « Zabou » (1987), le troisième film produit à partir de la série « Tatort » . 

L’histoire proposée par « Mission Istanbul » est intéressante, car on débute par une simple histoire de vengeance qui se transforme en une sorte de mission de sauvetage. La trame principale fait pleinement penser à « Taken » (2008) de Pierre Morel. La différence est légère, car dans ce dernier Bryan Mills, le personnage interprété par Liam Neeson recherche sa fille, enlevée dans le cadre de la traite des blanches. Dans ce « Mission Istanbul », Nick Tschiller, interprété par Til Schweiger, recherche sa fille, enlevée pour être « transformée » en bombe humaine. La trame sert essentiellement de prétexte pour multiplier les scènes d’action. À la vue du petit budget alloué au film, on peut avouer que Christian Alvart, le réalisateur, s’en sort plutôt bien en proposant une mise en scène assez nerveuse.

A contrario, il y a quelques faiblesses au niveau du script. Certains n’hésiteront pas à me reprendre en disant que je suis sympathique, car les incohérences sont nombreuses. Les distances de tir sont telles qu’il est parfois surprenant qu’aucune balle ne touche au but. Mais c’est surtout au niveau de l’histoire de la bombe que ça devient exagérément ridicule. Je passe sur la distance de portée de la télécommande, pour m’arrêter sur le fait que Luna Schweiger, interprétée par Lenny Tschiller, fille à la scène comme dans la vie de l’acteur Til Schweiger, qui, si vous avez bien suivi tient ici le rôle principal du film. En effet, la jeune femme transporte la bombe en elle, suite à une intervention chirurgicale, qui à la vue de la cicatrice, a été réalisée par le maçon du coin. Tu me diras, pas la peine de peaufiner si le tout doit exploser en ne laissant que des morceaux de la pauvre « convoyeuse » dispersés aux quatre coins… Pire encore, le père retire l’explosif de son chérubin, sans anesthésie, sans matériel et sans connaissance particulière.

Du côté du casting, c’est plutôt mitigé, Til Schweiger semble à l’aise dans les rôles d’action, et bien qu’aujourd’hui âgé de 53 ans, il apparaît toujours avec un look jeune et dynamique. Fahri Yardım en fait peut être un petit peu trop dans un rôle de partenaire dans le rôle du méchant, car sa proposition est trop caricaturale. Luna Schweiger n’apparaît pas trop crédible, notamment dans la dernière partie du film, où sa prestation d’une personne étant sous les effets des sédatifs, est relativement invraisemblable.

« Mission Istanbul » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 21 novembre 2016 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Mission Istanbul » reste un bon film d’action malgré un scénario quelque peu fainéant ponctué par de multiples incohérences. L’intrigue est classique et n’est pas sans rappeler un certain « Taken » (2008). La photographie permet de voyager d’Allemagne en Turquie pour finir en Russie. Le rythme est correct, tout comme les scènes d’action. Le casting est inégal et certaines prestations sont franchement discutables. L’ensemble se laisse regarder sans pour autant être transcendant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 44,775 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :