Drame, Mystère, Science fiction

THE DOOR: LA PORTE DU PASSÉ (2009) ★★☆☆☆


The Door: La porte du passé (2009)

 

Synopsis : La vie de David bascule le jour où sa fille de sept ans se noie dans la piscine alors qu’il s’était absenté de la maison. En quelques années, ce peintre à succès sombre dans l’alcoolisme et n’est plus que l’ombre de lui-même. Un soir, il a l’opportunité de modifier sa vie en passant une étrange porte au fond d’un tunnel. Mais ce qui pourrait être une seconde chance pour repartir à zéro va se transformer en un cauchemar éveillé car, dans le passxé, les apparences sont trompeuses…

Origine du film : Allemagne
Réalisateur : Anno Saul
Scénaristes : Akif Pirinçci
Acteurs : Mads Mikkelsen, Jessica Schwarz, Valeria Eisenbart, Tim Seyfi, Suzan Anbeh, Heike Makatsch
Musique : Fabian Römer
Genre : Drame, Mystère, Science-fiction
Durée : 1 heure et 43 minutes
Date de sortie : 26 novembre 2009 (Allemagne)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Wüste Film Ost, Senator Film Produktion, Networxx – Film Management
Distribué par : Senator Film, Optimum Releasing, Seven Sept
Titre original : Die Tür
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « Die Tür » ou « The Door: La Porte du Passé » est un thriller de science-fiction allemand datant de 2009, réalisé par Anno Saul, qui est essentiellement connu outre-Rhin comme réalisateur, scénariste et acteur, à qui l’on doit également « Wo ist Fred » (2006) ainsi que « Kebab Connection » (2004). Les acteurs principaux sont Mads Mikkelsen, qu’on a pu voir dans « Salvation » (2014) et Jessica Schwarz, qu’on a pu voir dans « Adieu Paris » (2013).

La trame du film a été intentionnellement située dans aucune ville spécifique ou pays particulier, donc l’histoire pourrait bien avoir lieu dans n’importe quelle ville d’Europe du Nord. Cela est mis en lumière par le fait que les plaques d’immatriculation des véhicules n’ont pas le format utilisé dans l’U.E., les uniformes des policiers sont tout simplement noirs et la voiture de police n’a pas de marques particulières. Cependant, les plans extérieurs ont été principalement filmés à Potsdam, en Allemagne.

Mads Mikkelsen a interprété son rôle en allemand. Bien qu’il puisse être très bien compris, il est évident que ce n’est pas sa langue maternelle, puisque étant d’origine danoise. Ainsi, ses dialogues ont été doublés par Ingo Hülsmann. Le DVD allemand ainsi que le Blu-ray incluent une piste audio supplémentaire avec la voix originale de Mikkelsen.

Par science-fiction, ce que l’on entend ici, c’est l’approche de fond. Pas de vaisseaux spatiaux, pas de sabre laser, pas de téléportation. C’est simplement le fait qu’un homme, empruntant un passage caverneux, dissimulé derrière une simple porte (die Tür) en bois, lui permet de se retrouver au même endroit, mais cinq années plus tôt. Chose impossible et donc qui relève de la science-fiction. L’intrigue, elle, repose sur le fait de savoir qu’est-ce que cet homme, David Andernach (Mads Mikkelsen) va pouvoir faire de cette deuxième chance. 

La prémisse du film se voulait être intéressante, mais le développement l’est nettement moins. D’une durée de 105 minutes, le métrage aurait peut-être gagné en dynamisme en le ramenant à 90 minutes. Cependant, le point fort de « The Door: La Porte du Passé « , c’est indéniablement Mads Mikkelsen. Dire que l’acteur porte le film sur ses épaules est peut-être un cliché, mais c’est clairement le sentiment qui se dégage du métrage. L’acteur arrive clairement à moduler son jeu, de manière à mettre en lumière les différences qui habitent son personnage de son double, pourtant espacé que d’une différence de cinq années. C’est principalement par ses expressions de visage qu’il arrive à nous communiquer ses émotions. En outre, Jessica Schwarz et Valeria Eisenbart nous gratifient également de bonnes prestations, respectivement dans les rôles de l’épouse et de la fille du personnage de Mads Mikkelsen. Acteur qui est d’ailleurs actuellement à l’affiche de « Rogue One » (2016) et qu’on a pu voir dernièrement dans « Doctor Strange » (2016).

La photographie et les décors n’apportent malheureusement aucune plus-value au film. L’orientation meurtrière qui s’installe dans la dernière partie du film apparaît comme inutile en dehors du fait que cela apporte du rythme à un métrage qui en avait certainement besoin, et la conclusion laisse grandement perplexe. Il est préférable de s’arrêter sur l’aspect thriller psychologique où tout se construit autour d’une histoire banale. Le scénario met en avant des mots-clés comme la famille, la classe moyenne, la jalousie, l’adultère, la repentance, la deuxième chance. 

« The Door – La Porte du Passé » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 11 janvier 2011 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion « The Door: La Porte du Passé » reste un film correct en dépit de ses nombreuses faiblesses, le rythme, les décors, la photographie, et certains aspects du scénario. L’histoire est intéressante et un meilleur développement ainsi que plus de moyens auraient certainement permis d’aboutir à un métrage plus divertissant. Le film repose en grande partie sur l’excellente prestation de Mads Mikkelsen. Un projet qui n’aura malheureusement pas atteint son potentiel. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,706 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :