Biopic, Drame

AVIATOR (2004) ★★★★☆


Aviator (2004)

 

Synopsis : Il a été le premier à faire le tour du monde en trois jours, bouleversant le monde de l’aviation. Son premier film a été le plus cher de l’histoire du cinéma. Il a séduit les plus grandes stars d’Hollywood. Il était l’une des plus grandes fortunes des Etats-Unis. Howard Hughes, milliardaire parano, excentrique et mythique méritait un film à sa mesure.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Martin Scorsese
Scénaristes : John Logan
Acteurs : Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett, Kate Beckinsale, John C. Reilly, Alec Baldwin, Alan Alda, Jude Law, Ian Holm,  Gwen Stefani, Willem Dafoe
Musique : Howard Shore
Genre : Biopic, Drame
Durée : 2 heures et 50 minutes
Date de sortie : 26 janvier 2005 (France)
Année de production : 2004
Sociétés de production : Forward Pass, Appian Way, IMF, Initial Entertainment Group
Distribué par : Warner Bros. Pictures, Miramax Films
Titre original : The Aviator
Notre note : ★★★★☆

 

Comme toute chose a une fin, et à quelques heures du clap de fin de l’année 2016, il est temps pour Laurence et moi-même de vous proposer notre dernière chronique de cette année. On se retrouve donc en 2017 pour de nouvelles aventures et critiques cinématographiques !
Bonne soirée à tous !

 

Notre commentaire : « The Aviator » ou « Aviator » pour la version française, est un biopic dramatique datant de 2004, réalisé par Martin Scorsese, à qui l’on doit également « Le Loup de Wall Street« . Les acteurs principaux sont Leonardo DiCaprio, qu’on a pu voir dans « The Revenant » (2015), Cate Blanchett, qu’on a pu voir dans « The Monuments Men » (2014), John C. Reilly, qu’on a pu voir dans « Dark Water » (2005), Kate Beckinsale, qu’on a pu voir dans « Le Prix du Silence » (2008), Alec Baldwin, qu’on a pu voir dans « Andron » (2015), Alan Alda, qu’on a pu voir dans « Le Pont des Espions » (2015), Ian Holm, qu’on a pu voir dans « Alien » (1979), Jude Law, qu’on a pu voir dans « Contagion » (2011) et Willem Dafoe, qu’on a pu voir dans « Un Homme très recherché » (2014).

Warren Beatty avait prévu de diriger et de se mettre en vedette dans un biopic sur Howard Hughes au début des années 1970. Il co-écrit le scénario avec Bo Goldman. Ce dernier écrit son propre scénario, intitulé « Melvin et Howard », qui dépeint la relation possible de Howard Hughes avec Melvin Dummar. Régulièrement, Warren Beatty revenait vers son projet et en 1990, il a même approché Steven Spielberg pour qu’il dirige le métrage, mais finalement ce projet ne s’est jamais matérialisé. Charles Evans, Jr. a acheté les droits cinématographiques de l’ouvrage « Howard Hughes: The Untold Story » en 1993. Puis Charles Evans reçut le soutien financier de la société New Regency Productions, mais le développement a fini par échouer.

La société Disney a relancé le développement sur un biopic de Howard Hughes en juin 1999, avec Michael Mann à la réalisation et Leonardo DiCaprio pour interpréter le rôle de Howard Hughes, le tout basé sur un script de John Logan. Cependant, le studio Disney a freiné le développement du projet suite à la décevante performance au box-office de « The Insider » (1999) de Michael Mann, film pourtant acclamé par la critique. New Line Cinema a récupéré le projet presque immédiatement, toujours avec Michael Mann à la direction, dès lors qu’il aurait fini « Ali » (2001). Michael Mann a finalement été remplacé par Martin Scorsese.

Howard Hughes souffrait de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), et notamment d’une obsession des germes et de la propreté. Martin Scorsese et Leonardo DiCaprio ont travaillé en étroite collaboration avec le Dr Jeffrey Schwartz, Ph.D. de l’UCLA, pour présenter de la manière la plus précise le TOC. Étant donné qu’à l’époque des faits, il n’y avait pas de définition psychiatrique précise de ces troubles, et ainsi, au lieu de recevoir un traitement approprié, Howard Hughes était contraint de cacher ses compulsions stigmatisées.

On pourrait aborder l’histoire présentée par « Aviator » selon trois angles différents. Trois angles directement liés au personnage d’Howard Hughes, au centre de ce biopic. La première approche serait par l’angle du cinéma. Howard Hughes étant un réalisateur qui aura proposé quelques films controversés, dont le « Scarface » (1932) dont Brian De Palma proposera un remake inoubliable en 1983, porté par l’excellent Al Pacino dans le rôle de Tony Montana. Sa connexion avec le monde d’Hollywood, bien qu’étant un producteur indépendant, lui permettra de côtoyer de très près des stars féminines comme Katharine Hepburn ou Ava Gardner, comme on peut le voir dans le film. 

Le deuxième angle serait l’approche de l’aviateur. Howard Hughes étant un concepteur d’avions, ayant rencontré certains succès ainsi que de nombreux échecs, comme cela est souligné dans le film avec le fameux projet du Hercule qui, dans les faits, ne volera qu’une seule fois lors d’un test, également présenté dans le métrage. Enfin, le dernier angle, c’est la maladie, les fameux TOC, qui sont largement présentés dans le film.

Le film nous plonge dans le monde somptueux des élites du début du XXe siècle aux États-Unis. On pourra apprécier les nuances dans la bande sonore, le travail sur les couleurs, et la mise en scène démontre l’attention que Martin Scorsese apporte au détail. Le positionnement de la caméra dans certaines scènes est absolument magnifique. L’intrigue est assez excentrique et offre de nombreuses réflexions sur la personnalité du principal protagoniste. À se demander si les génies sont tous des personnes profondément perturbées.

Bien qu’il y ait une pléiade d’acteurs de talent, c’est la performance de Leonardo DiCaprio qui expose l’étendue de son talant. Sa performance frôle la perfection dans la justesse, le réalisme, la sensibilité et surtout le basculement dans la dépression, rongé par ses troubles psychiques. Offrant un homme triste, une gloire éphémère et un film passionnant. Reste un film techniquement brillant et émotionnellement inquiétant sur un pionnier de l’aviation.

« Aviator » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 8 septembre 2005 chez Paramount Home Entertainment France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Aviator » est un très bon biopic sur un personnage controversé mais peu connu. L’histoire est palpitante et l’intrigue est passionnante. On se laisse porter dans un univers à cheval entre le show-business et la violence du monde des affaires chez les avionneurs. La photographie est splendide et la mise en scène de Martin Scorsese est précise et organisée. La distribution est de grande qualité dominée par la performance habitée de Leonardo DiCaprio. Reste un métrage passionnant et prenant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 52,821 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :