Fantastique, Horreur

HOWL (2015) ★★☆☆☆


Howl (2015)

 

Synopsis : Dans un train de banlieue londonienne, à la tombée de la nuit, le voyage se transforme en cauchemar lorsqu’un jeune contrôleur et un groupe de voyageurs se retrouvent à devoir lutter à mort contre une créature maléfique et terrifiante…

Origine du film : Royaume-Uni
Réalisateur : Paul Hyett
Scénaristes : Mark Huckerby, Nick Ostler
Acteurs : Ed Speleers, Sean Pertwee, Holly Weston, Shauna Macdonald, Elliot Cowan, Rosie Day, Calvin Dean, Duncan Preston, Ross Mullan
Musique : Paul E. Francis
Genre : Fantastique, Horreur
Durée : 1 heure et 29 minutes
Date de sortie : 16 octobre 2015 (Royaume-Uni)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Starchild Pictures
Distribué par : /
Titre original : Howl
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « Howl » est un film d’horreur anglais datant de 2015, réalisé par Paul Hyett, à qui l’on doit également « The Seasoning House » (2012). Les acteurs principaux sont Ed Speleers, qu’on a pu voir dans « Remainder » (2015), Holly Weston, qu’on a pu voir dans « Danish Girl » (2015) et Shauna Macdonald, qu’on a pu voir dans « The Descent » (2005) ainsi que dans « The Descent: Part 2 » (2009).

« Howl » a été réalisé par Paul Hyett, précédemment connu pour ses collaborations sur les effets de maquillages d’horreur avec le réalisateur britannique Neil Marshall. En effet Paul Hyett avait été auparavant responsable des effets spéciaux, des créatures, des prothèses et make-up designer pour les films antérieurs de Neil Marshall tels que « Doomsday » (2008), « The Descent » (2005), « Centurion » (2010) et « Dog Soldiers » (2002). Ce dernier étant aussi un film de loup-garou. L’actrice Shauna Macdonald avait tenu le rôle principal de Sarah dans « The Descent » (2005). Sean Pertwee avait joué dans « Dog Soldiers » (2002). Paul Hyett avait également travaillé sur les effets spéciaux pour les films d’horreur britanniques « The Woman in Black » (2012) et « Attack the Block » (2011).

Les plans intérieurs du train ont été filmés à Croydon, à Londres, ainsi qu’à la station de London Waterloo à Lambeth. Les extérieurs ont été filmés dans le Black Park Country Park qui est adjacent aux studios Pinewood Studio.

Le film est paru directement en vidéo, sans avoir bénéficié d’aucune sortie en salle. « Howl » a cependant été montré dans différents festivals. Le DVD devait initialement paraître le 16 octobre 2015, mais a finalement été repoussé au 26 octobre pour être plus proche des festivités d’Halloween. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le film a été déconseillé aux moins de 18 ans aux États-Unis en raison de ses supposées scènes de violence sanguinaires…

Ayant vu dernièrement « Dernier Train pour Busan« , la corrélation avec cette histoire de train est forcément une idée qui nous aura traversé l’esprit, mais la comparaison s’arrête là. Ce « Howl » est nettement inférieur au film sud-coréen. L’histoire est basique, un train tombe en panne au milieu de nulle part et les voyageurs sont attaqués par un loup-garou qui traînait dans le coin. Rien de franchement révolutionnaire. 

On bascule dans le cliché classique de l’affrontement entre les passagers qui veulent opter pour des solutions différentes, rester et ne pas rester dans le train. Évidement, il y a la jeune adolescente rebelle qui se chie dessus dès lors que les hostilités débutent, la working girl qui n’hésite pas à monter au créneau, le businessman qui ne pense qu’à sa gueule, le couple de personnes âgées qui avancent à deux à l’heure et les membres du personnel qui se désirent mutuellement sans oser se le dire, mais qui profitent de l’occasion pour le faire. Logique. Je déclare ma flamme à l’élu de mon cœur quand je suis l’objet d’une attaque d’un être maléfique, des fois que je ne m’en sorte pas, faudrait quand même que l’autre ait des regrets…

Les effets spéciaux sont propres, mais restent très conventionnels. Le rythme s’accélère dès lors que les événements se déclenchent. La photographie est basique, et même pauvre pour les extérieurs autour du train et dans la forêt. Les performances de la distribution sont mitigées, voir inégales. Certains personnages sont beaucoup trop dans le cliché. L’ensemble de ces points négatifs plombe considérablement la note de ce film. 

En conclusion, « Howl » est un film d’horreur beaucoup trop médiocre pour que l’on s’y attarde réellement. L’histoire est basique, l’intrigue est sans surprise, faisant appel aux nombreux clichés du genre. La photographie est médiocre et la distribution peine à élever le niveau. Un film qu’on oubliera rapidement et qu’on ne peut pas décemment recommander. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,603 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :