Action, Ciné-Asia, Drame, Japon, Policier

OUTRAGE (2010) ★★★☆☆


Outrage (2010)

 

Synopsis : Plusieurs caïds de second rang se réunissent lors d’un festin avec « Monsieur le Président », chef de l’organisation mafieuse Sanno-kai qui règne sur Tokyo et son agglomération. Kato, numéro 2 de Sanno-kai, déconseille à Ikemoto de trafiquer au grand jour avec Murase, un ancien avec qui il a scellé un pacte en prison. Afin d’atténuer les soupçons de M. le Président, Ikemoto confie à son acolyte Otomo une sale besogne : s’attaquer à Murase. Les agissements d’Otomo marquent le début d’une longue série de divisions et de trahisons.

Origine du film : Japon
Réalisateur : Takeshi Kitano
Scénariste : Takeshi Kitano
Acteurs : Takeshi Kitano, Kippei Shiina, Ryo Kase, Tomokazu Miura, Jun Kunimura, Tetta Sugimoto, Takashi Tsukamoto, Renji Ishibashi, Fumiyo Kohinata
Musique : Keiichi Suzuki
Genre : Action, Drame, Policier
Durée : 1 heure et 49 minutes
Date de sortie : 24 novembre 2010 (France)
Année de production : 2010
Sociétés de production : Office Kitano
Distribué par : Office Kitano, Warner Bros.
Titre original : Outrage / Autoreiji
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Outrage » est un film de gangster japonais datant de 2010, écrit et réalisé par Takeshi Kitano, qui y tient également un rôle. Takeshi Kitano qu’on a d’ailleurs pu voir dans « Aniki, mon frère » (2000), ainsi que dans « Battle Royale » (2000). À noter également la participation de Jun Kunimura, qu’on a pu voir dans le film sud-coréen « The Strangers » (2016). Le film a concouru lors du festival de Cannes en 2010. 

Après une série de films non-conventionnels ayant rencontré un succès commercial limité, Takeshi Kitano a décidé de faire « Outrage » un film n’ayant autre ambition que d’être divertissant. Il était cependant réticent à avouer que c’était une forme de retour vers ses racines, mais a parlé des films yakuza comme un genre pour lequel il avait du talent. Lors de l’écriture du scénario, Takeshi Kitano a commencé par inventer les manières dont les personnages seraient tués dans le film, et par la suite, écrit une histoire qui irait de pair avec cette violence. Le film a été produit par Office Kitano en association avec Bandai Visual, TV Tokyo et Omnibus Japon. Aucun acteur qui était apparu dans les précédents films de Takeshi Kitano n’a été enrôlé pour ce métrage, en dehors du réalisateur lui-même. « Outrage » a été tourné en CinemaScope du 23 août au 23 octobre 2009. Les lieux de tournage furent Tokyo, Ibaraki et Kobe.

La première du film « Outrage » a eu lieu en compétition, lors du Festival de Cannes 2010, où il fut projeté le 17 mai 2010. La première au Japon suivit le 12 juin 2010. Dans l’ensemble, le film a rencontré une majorité de commentaires positifs de la part de la critique. « Outrage » a rapporté plus de 7 millions de dollars au box-office.

L’histoire proposée par « Outrage » est relativement absconse en raison de la multiplication des personnages. On se retrouve face à deux familles de Yakuza qui jusque-là, n’étaient capable de coexister que grâce à un pacte que leurs patrons avaient passé. Mais le contrôle du trafic de drogue et la gestion d’un casino vont tout remettre en question. Mensonges, trahisons, manipulations et finalement éliminations vont venir ponctuer l’intrigue avec une certaine dose de violences scénaristiques et visuelles. 

Nous avons certainement peu de connaissance concernant les films de Takeshi Kitano, malgré qu’on en ait vu quelques uns. Cela dit, nous en avons tout de même vu suffisamment pour apprécier cet acteur-réalisateur et son travail. « Outrage » est donc arrivé avec à nouveau ce thème particulier qu’est l’univers des Yakuzas. À l’arrivée, cependant, le métrage ne parvient pas vraiment à laisser une impression durable. 

La séance terminée, l’idée qui reste seulement, c’est la violence sanglante, et probablement rien d’autre. Qui dit Yakusa, dit des personnages qui se coupent le petit doigt. Mais la violence prend toute sorte de forme. Un type qui se fait lacérer le visage à coup de cutter, des baguettes asiatiques pour manger qui terminent dans une oreille, et un rendez-vous chez le dentiste qui se transforme en boucherie. Cependant rien n’est spécialement choquant et imprévisible. 

« Outrage » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 1er avril 2011 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Outrage » n’est pas un mauvais film, proposant une histoire de gangster assez solide. Le plus gros souci, c’est que le métrage ne parvient pas à répondre aux attentes par rapport à la réputation de Takeshi Kitano. Le film développe une atmosphère familière et rien d’innovant est proposé. L’utilisation explosive de la violence et la photographie est plutôt attirante. Le casting offre des prestations correctes et l’ensemble reste sympathique sans être transcendant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,300 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :