Western

APPALOOSA (2008) ★★★★☆


Appaloosa (2008)

 

Synopsis : La petite ville minière d’Appaloosa vit sous la domination du tout-puissant Randall Bragg et de ses hommes qui n’ont pas hésité à éliminer le shérif. Pour mettre fin à ce règne de terreur, la communauté fait appel au marshal Virgil Cole et à son adjoint, Everett Hitch, réputés pour avoir ramené la paix et la justice dans des villes où plus aucune loi n’avait cours. Pourtant, cette fois, ils vont se heurter à un adversaire des plus coriaces et leurs méthodes implacables risquent de ne pas suffire. L’apparition d’Allison French, une séduisante veuve, va aussi mettre le duo à l’épreuve…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Ed Harris
Scénaristes : Robert Knott, Ed Harris
Acteurs : Viggo Mortensen, Ed Harris, Renée Zellweger, Jeremy Irons, Timothy Spall, Lance Henriksen
Musique : Jeff Beal
Genre : Western
Durée : 1 heure et 55 minutes
Date de sortie : 1er octobre 2008 (France)
Année de production : 2008
Sociétés de production : Axion Films, Groundswell Productions
Distribué par : New Line Cinema
Titre original : Appaloosa
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Appaloosa » est un western américain datant de 2008, co-écrit et réalisé par Ed Harris, à qui l’on doit également « Pollock » (2000). Le film est basé sur un roman du même nom écrit par Robert B. Parker. Les acteurs principaux sont Ed Harris, qu’on a pu voir dans « Run All Night » (2015), Viggo Mortensen, qu’on a pu voir dans « Captain Fantastic » (2016), Renée Zellweger, qu’on a pu voir dans « The Whole Truth » (2016), Jeremy Irons, qu’on a pu voir dans « La Couleur de la Victoire » (2016), Timothy Spall, qu’on a pu voir dans « Harry Potter et la Coupe de Feu » (2005) et Lance Henriksen, qu’on a pu voir dans « Aliens » (1986).

La première de « Appaloosa » s’est déroulée au Festival International du Films de Toronto de 2008, puis diffusée en salles à partir du 19 septembre 2008. Ce métrage partage quelques similitudes narratives avec le western « Warlock » (1959), réalisé par Edward Dmytryk avec Henry Fonda, Anthony Quinn et Richard Widmark. Un autre western intitulé « The Appaloosa » (1966) mettant en scène Marlon Brando, mais les deux films sont sans rapport.

Le budget de « Appaloosa » fut de 20 millions de dollars et le tournage principal s’est effectué du 1er octobre au 24 novembre 2007 dans le secteur d’Albuquerque et de Santa-Fe, au Nouveau-Mexique, ainsi qu’à Austin au Texas. Ed Harris était attiré par le roman de Robert B. Parker, qui fut un best-seller, parce qu’il était construit comme un western classique, tout en incluant des thèmes criminels encore pertinents dans notre société contemporaine. Ed Harris a alors acheté les droits du roman et a engagé l’écrivain lui-même pour qu’il adapte son roman en scénario. 

L’histoire proposée par « Appaloosa » est construite comme celle des westerns traditionnels, tout en mettant en scène une forme de phycologie qui se veut intelligente. On peut y voir un triangle complexe, plus alambiqué qu’un triangle amoureux. Le personnage central est bien évidemment Virgil Cole, interprété par Ed Harris. Autour de lui, on trouve Everett Hitch, incarné par Viggo Mortensen et Allie French, jouée par Renée Zellweger, un personnage à la moralité douteuse. 

Au-delà des éléments constitutifs classiques du western, avec les gentils et les méchants, les saloons, les filles de compagnies, le whisky, les poursuites à cheval, et le chemin de fer, on peut également s’arrêter sur la profonde relation d’amitié qui lie les personnages d’Ed Harris et de Viggo Mortensen. La complémentarité et la complicité sautent clairement aux yeux. Et le duel final vient démontrer magistralement cet état. Jeremy Irons interprète Randall Bragg, un riche propriétaire qui fait régner la terreur dans la petite ville d’Appalossa, profitant également de ses influences auprès du Président des États-Unis, créant ainsi une frustration auprès des hommes de loi que sont Virgil Cole et Everett Hitch.

« Appaloosa » souffre quelque peu de sa longueur, mais la mise en scène d’Ed Harris permet de racheter ces excès de durée avec des moments inattendus de légèreté. De plus, l’acteur-réalisateur utilise merveilleusement son casting en offrant à Lance Henriksen un rôle de méchant typique, mais légèrement stéréotypé selon moi et Veggo Mortensen dégage une attitude cool, là où Renée Zellweger dispose d’un personnage nettement plus perturbé psychologiquement, mais ayant plus de profondeur que l’intérêt romantique qui se retrouve usuellement dans un western. Rôle qui fut dévolue un temps à Diane Lane, mais cette dernière quitta le projet durant la période de pré-production. 

« Appaloosa » a remporté quatre récompenses lors de différentes cérémonies en 2008 et en 2009. Le film a rapporté près de 28 millions de dollars de recettes mondiales. 

« Appaloosa » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 1 avril 2009 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Appaloosa » est un très bon western qui reprend agréablement les codes du genre, tout en ayant un développement relativement moderne dans les attitudes des personnages ainsi que dans les dialogues. L’histoire est plaisante et l’intrigue est sans surprise, extravagante sans pour autant être clairement prévisible. La distribution est agréable et les prestations sont sympathiques avec de petites pointes d’esprit et d’humour bien marquées. L’ensemble offrant un divertissement agréable. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,300 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :