Horreur, Western

BONE TOMAHAWK (2015) ★★★☆☆


Bone Tomahawk (2015)

 

Synopsis : 1850. Quelque part entre le Texas et le Nouveau Mexique. Dans la paisible ville de Bright Hope, une mystérieuse horde d’indiens en quête de vengeance kidnappent plusieurs personnes. Le shérif local accompagné de quelques hommes se lance alors à leur poursuite pour tenter de les sauver…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : S. Craig Zahler
Scénariste : S. Craig Zahler
Acteurs : Kurt Russell, Patrick Wilson, Matthew Fox, Richard Jenkins, Lili Simmons, David Arquette, Sid Haig, Sean Young
Musique : Jeff Herriott, S. Craig Zahler
Genre : Horreur, Western
Durée : 2 heures et 12 minutes
Date de sortie : 11 mai 2016 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Caliber Media Company
Distribué par : RLJ Entertainment
Titre original : Bone Tomahawk
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Bone Tomahawk » est un western d’horreur datant de 2015, écrit et réalisé par S. Craig Zahler, que l’on devrait à la réalisation de « Brawl in Cell Block 99″ (2017). Les acteurs principaux sont Kurt Russell, que l’on a pu voir dans « Deepwater » (2016), Patrick Wilson, qu’on a pu voir dans « Conjuring 2 » (2016), Matthew Fox, qu’on a pu voir dans « Angle d’Attaques » (2008), et Richard Jenkins, qu’on a pu voir « Jack Reacher » (2012). Le film est produit par Jack Heller et Dallas Sonnier. La première mondiale a eu lieu au Fantastic Fest le 25 septembre 2015 et fut diffusé en salle à partir du 23 octobre 2015. Ce métrage a obtenu le Grand Prix lors du festival international du film fantastique de Gérardmer 2016.

Le 30 octobre 2012, il a été annoncé que S. Craig Zahler devait faire ses débuts de réalisateur avec un film western d’horreur basé sur son propre scénario, avec Kurt Russell et Jennifer CarpenterLe 24 septembre 2014, Patrick Wilson et Matthew Fox rejoignent le casting du film. Le 29 septembre 2014, Lili Simmons, David Arquette, Sid Haig, Kathryn Morris et Evan Jonigkeit ont également rejoint le film. Le tournage principal a débuté le 6 octobre 2014, à Malibu, en Californie, au Ranch Paramount, pour durer 21 jours.

Le mélange des genres est toujours délicat à mettre en oeuvre et cela produit souvent quelque chose d’assez indigeste. Néanmoins, comme on vient de le voir à travers notre critique précédente, concernant le film « Cowboys & Envahisseurs » (2011), cela peut déboucher sur un divertissement plaisant. Un mélange de western et de science-fiction. Dans le cas présent, c’est un croisement entre le western et l’horreur qui nous est proposé. 

L’histoire est relativement banale et l’intrigue est relativement simple. Une bande de cow-boys, dirigé par le shérif Franklin Hunt (Kurt Russell) part à la recherche de l’épouse du contre-maître Arthur O’Dwyer (Patrick Wilson) et de l’assistant du shérif, enlevés par un groupe d’Indiens issu d’un clan de troglodytes cannibales. Pour se faire, ils seront accompagnés du suppléant du shérif, le vieux Chicory (Richard Jenkins) et John Brooder (Matthew Fox), un homme instruit et ancien tireur d’élite de l’armée.

Le métrage souffre d’une certaine lenteur, laissant certes la place pour que l’on s’imprègne pleinement de la personnalité de chacun des intervenants de cette équipe de sauvetage, mais s’étirant de manière fastidieuse. L’ensemble étant destiné à nous amener à la partie gore du film. Le massacre de Nick, l’adjoint du shérif, est le moment le plus intense du métrage en atrocité, pour ne pas dire sauvagerie, que certains auront certainement beaucoup de difficultés à regarder.

On peut relever les prestations de Kurt Russell, de Richard Jenkins et de Matthew Fox. Ensuite, et c’est strictement personnel, j’ai un souci avec Patrick Wilson. Je n’aime pas du tout cet acteur. J’ai eu l’occasion de visionner plusieurs métrages dans lesquels il tient un rôle, notamment dans « Insidious » (2010) et ses suites, ainsi que dans « Conjuring » (2013) et sa suite. Malheureusement, ça ne passe pas. Je n’accroche pas sur son jeu, quel que soit le rôle qu’il tient, et je m’en excuse par avance à ses fans qui seraient amenés à lire cette critique. 

La photographie est somptueuse comme dans la majorité des westerns de ces dernières années. Mais le réalisme est assez frappant. Mais ces éléments plaisants ne suffisent malheureusement pas à gommer la lenteur du métrage. Le point d’équilibre entre la narration, le développement des personnages et l’horreur n’est pas cohérent. Même si cette fameuse scène est percutante, elle ne justifie pas toute cette attente. Le film satisfaire ceux qui cherchent quelque chose de différent. 

« Bone Tomahawk » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 11 mai 2016 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Bone Tomahawk » est un western percutant par son aspect horrifique. Mais l’horreur ne se manifeste que dans la dernière partie, notamment à travers une seule et unique scène saisissante. L’histoire et l’intrigue sont finalement assez classiques, ordinaires, usuelles. La distribution est plaisante, offrant d’honorables performances. La photographie est magnifique, tout comme les décors et les costumes. Un métrage qui reste satisfaisant, gore, sans pour autant être transcendant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 45,359 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :