Action, Aventure, Fantastique, Historique, Science fiction

ASSASSIN’S CREED (2016) ★★★☆☆


Assassin's Creed (2016)

 

Synopsis : Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle. Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

Origine du film : États-Unis, France
Réalisateur : Justin Kurzel
Scénaristes : Michael Lesslie, Adam Cooper, Bill Collage
Acteurs : Michael Fassbender, Marion Cotillard, Jeremy Irons, Brendan Gleeson, Charlotte Rampling, Michael K. Williams
Musique : Jed Kurzel
Genre : Action, Aventure, Fantastique, Historique, Science-fiction
Durée : 1 heure et 55 minutes
Date de sortie : 21 décembre 2016 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Regency Enterprises, Ubisoft Entertainment, New Regency Pictures, Ubisoft Motion Pictures, DMC Film, The Kennedy/Marshall Company
Distribué par : 20th Century Fox
Titre original : Assassin’s Creed
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Assassin’s Creed » est un film d’action fantastique franco-américain datant de 2016, réalisé par Justin Kurzel, à qui l’on doit également « Snowtown » (2011). Le métrage est basé sur la franchise de jeux vidéos du même nom. Les acteurs principaux sont Michael Fassbender, qu’on a pu voir dans « Centurion » (2010), Marion Cotillard, qu’on a pu voir dans « Alliés » (2016), Jeremy Irons, qu’on a pu voir dans « Appaloosa » (2008), Brendan Gleeson, qu’on a pu voir dans « Au Coeur de l’Océan » (2015) et Michael K. Williams, qu’on a pu voir dans « Captive » (2015). À noter également la participation de Charlotte Rampling, qui, pendant vingt ans, fut l’épouse de Jean-Michel Jarre.

« Assassin’s Creed » est situé dans le même univers que les jeux vidéo, mais présente une histoire originale qui s’inspire de la mythologie de la série, qui se déroule au cours de l’inquisition espagnole. Le tournage principal a débuté le 31 août 2015 et s’est déroulé dans différents lieux tels que Malte, Londres ou encore en Espagne. Les studios Pinewood où se déroule usuellement le tournage des James Bond ont également été utilisés. Le tournage principal s’est achevé le 15 janvier 2016. Cependant, en juillet 2016, l’équipe tournage était à la cathédrale Ely, dans le Cambridgeshire en Angleterre, pour réaliser certaines scènes. 

En date du 27 février 2017, « Assassin’s Creed » avait récolté 54,6 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 176,8 millions de dollars dans les autres pays pour un total mondial de 231,5 millions de dollars, contre un budget de production de 125 millions de dollars. Le film a essentiellement reçu des commentaires négatifs de la part de la critique. 

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire à travers certaines critiques présentes sur ce blog, les adaptations cinématographiques des jeux vidéos semblent toujours être une aventure casse-gueule. Les inconditionnels du jeu en question seront toujours particulièrement critiques, car ils ne retrouveront pas forcément les éléments marquants qui les auront séduits dans le jeu. Pour notre part, Laurence et moi, tentons systématiquement de nous détourner de la source, que ce soit un roman, un film précédent, ou un jeu. L’approche essaye d’être neutre. 

L’histoire proposée par « Assassin’s Creed » est particulièrement originale. Un groupe de scientifiques, regroupés dans un organisme intitulé Fondation Abstergo, ont mis au point un procédé qui permet aux descendants d’une lignée de revivre les souvenirs de leurs ancêtres par l’intermédiaire d’une machine nommée Animus. L’idée étant de retrouver un objet contenant le code génétique du libre-arbitre. Derrière tout ceci se cache en fait une guerre ancestrale entre les Templiers et les Assassins, un groupuscule appartenant au Credo, une organisation secrète. 

Michael Fassbender interprète deux rôles dans le film. Callum Lynch, un criminel contemporain condamné à mort et Aguilar de Nerha, son ancêtre évoluant au 15ème siècle. Le personnage de Callum Lynch est un individu qui a perdu son âme. Il a toujours été à la dérive dans les établissements pénitentiaires, depuis qu’il a assisté à l’assassinat de sa mère. Inversement, son ancêtre, qui certes est un Assassin qui défend une cause, poursuit un but précis.

Le deuxième personnage qui aura retenu notre attention est celui du Dr. Sophia Rikkin, interprété par Marion Cotillard. Il s’agit de la scientifique principale du projet Animus de la Fondation Abstergo. Son but est d’utiliser la science pour éradiquer les impulsions violentes de l’humanité afin de créer un monde harmonieux. Elle n’est autre que la fille d’Alan Rikkin (Jeremy Irons) le PDG d’Abstergo Industries, qui s’avère également être l’un des chefs des Chevaliers des Templiers. Marion Cotillard dispose d’un rôle ambigu que l’actrice arrive parfaitement à matérialiser, en désaccord avec son père et ses méthodes tout en essayant de tout faire pour qu’il soit fier d’elle.

L’intrigue se brouille dans la dernière partie du métrage avec l’interaction d’autres personnages, également descendants d’anciens membres du Credo, qui dans un premier temps veulent neutraliser le personnage principal pour finalement se lier à lui lorsqu’ils prennent conscience que ce dernier n’a plus besoin d’Animus pour évoluer en symbiose avec son ancêtre et ainsi de poursuivre sa quête de protéger la « Pomme ». On peut également ne pas apprécier l’abondance d’effets spéciaux, que ce soit pour assurer certains mouvements de corps, mais également pour l’incrustation des nombreux décors représentant l’Espagne du Moyen-âge.

Le point le plus troublant, pour ne pas dire désagréable, c’est la différence d’aisance corporelle de Michael Fassbender. Lorsqu’on peut le voir évoluer en Callum Lynch, le personnage contemporain, son agilité est moindre, avec une absence de fluidité dans ses chorégraphies de combat, là où il est nettement plus percutant, plus rapide et plus limpide lorsqu’il apparaît sous les traits d’Aguilar de Nerha. Ceci s’explique certainement qu’il est probablement doublé pour ces scènes d’action, caché sous sa capuche.

« Assassin’s Creed » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 26 avril 2017 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Assassin’s Creed » est un bon film d’action reposant sur une histoire originale faisant appel à une pointe de science-fiction. L’intrigue se distingue par le parallèle entre l’action en temps réel dans un univers contemporain et l’action s’étant déroulée à l’époque de l’inquisition espagnole. Le rythme est plutôt soutenu. La photographie est brouillée par la sur-utilisation des effets spéciaux. Les scènes d’action sont cependant bien orchestrées. L’intrigue se brouille dans la dernière partie du film qui perd en fluidité. La distribution est plaisante et offre d’honorables prestations. Malgré quelques défauts ce métrage reste divertissant.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,093 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :