Policier, Thriller

LES PROMESSES DE L’OMBRE (2007) ★★★★☆


Les Promesses de l'Ombre (2007)

 

Synopsis : Bouleversée par la mort d’une jeune fille qu’elle aidait à accoucher, Anna tente de retrouver la famille du nouveau-né en s’aidant du journal intime de la disparue, écrit en russe. En remontant la piste de l’ouvrage qu’elle tente de faire décrypter, la sage-femme rencontre Semyon. Elle ignore que ce paisible propriétaire du luxueux restaurant Trans-Siberian est en fait un redoutable chef de gang et que le document qu’elle possède va lui attirer de sérieux problèmes…

Origine du film : Royaume-Uni, Canada, États-Unis
Réalisateur : David Cronenberg
Scénariste : Steve Knight
Acteurs : Viggo Mortensen, Naomi Watts, Vincent Cassel, Armin Mueller-Stahl, Sinéad Cusack, Jerzy Skolimowski, Donald Sumpter
Musique : Howard Shore
Genre : Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 40 minutes
Date de sortie : 7 novembre 2007 (France)
Année de production : 2007
Sociétés de production : BBC Films, Astral Media, Corus Entertainment, Telefilm Canada, Kudos Pictures, Serendipity Point Films, Scion Films
Distribué par : Focus Features
Titre original : Eastern Promises
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Eastern Promises » ou « Les Promesses de l’Ombre » est un film de gangsters anglo-américano-canadien datant de 2007, réalisé par David Cronenberg, à qui l’on doit également « Maps to the Stars » (2014). Les acteurs principaux sont Viggo Mortensen, qu’on a pu voir dans « Appaloosa » (2008), Naomi Watts, qu’on a pu voir dans « Oppression » (2016), Vincent Cassel, qu’on a pu voir dans « Dérapage » (2005) et Armin Mueller-Stahl, qu’on a pu voir dans « Anges & Démons » (2009).

L’histoire proposée par « Les Promesses de l’Ombre » raconte comment une sage-femme à la double nationalité, russe et britannique, Anna Ivanovna Khitrova (Watts), s’éprend d’un bébé né d’une prostituée russe âgée de 14 ans, qui décède lors de l’accouchement. Cependant, le leader des gangsters russes (Armin Mueller-Stahl) menace la vie du bébé pour empêcher Anna de raconter à la police l’existence de son réseau de trafic sexuel. Alors qu’elle essaie de protéger le bébé, elle est menacée par le fils de ce leader de la mafia russe (Vincent Cassel) mais protégé par l’un des hommes de main de ce gang mafieux (Viggo Mortensen).

Le tournage principal a débuté en novembre 2006 à Londres. Diverses scènes ont été réalisées dans St John Street, mais également au marché de Broadway à Hackney ainsi qu’au cimetière de Brompton. La première « Les Promesses de l’Ombre » s’est déroulée lors du festival international du film de Toronto, le 15 septembre 2007, où il a remporté le Audience Prize pour le meilleur film. Le métrage a rapporté 17,2 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 33,9 millions de dollars dans les autres pays pour un total mondial de 51 millions de dollars contre un budget de 50 millions de dollars. 

« Les Promesses de l’Ombre » est construit de manière originale, permettant plusieurs twists dans l’intrigue. De plus, le sujet concernant le trafic sexuel est forcément un sujet qui interpelle. On peut également souligner la violence perpétrée par une représentation réaliste des criminels russes, en incluant la description détaillée des tatouages qui indiquent leurs crimes et leur statut criminel. 

Cela dit « Les Promesses de l’Ombre » n’est pas un thriller criminel ordinaire, tout comme David Cronenberg, le réalisateur, n’est pas un réalisateur ordinaire. On peut aisément dire que David Cronenberg s’est hissé progressivement, film après film, au sein de la crème des réalisateurs. Dans ce métrage, il dirige majestueusement Viggo Mortensen, afin que l’acteur s’immerge profondément dans un rôle où nous avons presque du mal à le reconnaître.

Un personnage effrayant et énigmatique, que l’on pense dangereux dès ses premières apparitions à l’écran. On peut également relever la performance géniale d’Armin Mueller-Stahl, qui interprète un chef de famille, un chef de gang mafieux, avec un œil scintillant et un air charmeur, mais terriblement nauséabond. On peut également se délecter de la prestation de Vincent Cassel, littéralement habité par son personnage de déjanté, enfant gâté qui se croit tout permis. De son côté Naomi Watts est touchante dans sa performance. 

« Les Promesses de l’Ombre » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 1er juillet 2008 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Les Promesses de l’Ombre » est un très bon thriller policier disposant d’une histoire originale. L’intrigue nous immerge dans le petit monde de la mafia russe tout en développant un thème délicat, le trafic sexuel. La photographie est sympathique, offrant quelques plans originaux. Le rythme est correct et la bande originale reste agréable. Le point fort du métrage étant sa distribution. Les prestations de Viggo Mortensen, de Naomi Watts, de Vincent Cassel et d’Armin Mueller-Stahl sont excellentes et donnent beaucoup de relief à la trame principal de ce métrage. Un film à découvrir, si ce n’est déjà fait …

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,706 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :