Comédie, Drame, Romance

HAPPINESS THERAPY (2012) ★★★★☆


Happiness Therapy (2012)

 

Synopsis : La vie réserve parfois quelques surprises… Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Il se retrouve même dans l’obligation d’emménager chez ses parents. Malgré tout, Pat affiche un optimisme à toute épreuve et est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme. Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant eu un parcours mouvementé. Tiffany se propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour. Un lien inattendu commence à se former entre eux et, ensemble, ils vont essayer de reprendre en main leurs vies respectives…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David O. Russell
Scénariste : David O. Russell
Acteurs : Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro, Jacki Weaver, Chris Tucker, Anupam Kher, Julia Stiles, Shea Whigham, John Ortiz
Musique : Danny Elfman
Genre : Comédie, Drame, Romance
Durée : 2 heures et 02 minutes
Date de sortie : 30 janvier 2013 (France)
Année de production : 2012
Sociétés de production : The Weinstein Company
Distribué par : The Weinstein Company, StudioCanal
Titre original : Silver Linings Playbook
Notre note : ★★★★☆

Un film qui vient s’incruster dans notre « Movie Challenge 2017 » dans la catégorie « film feel good » (39). 

 

Notre commentaire : « Silver Linings Playbook » ou « Happiness Therapy » est une comédie romantique datant de 2012, écrite et réalisée par David O. Russell, à qui l’on doit également « Fighter » (2010). Ce film est adapté du roman « The Silver Linings Playbook » écrit par Matthew Quick. Les acteurs principaux sont Bradley Cooper, qu’on a pu voir dans « American Hustle » (2013), Jennifer Lawrence, qu’on a pu voir dans « Passengers » (2016), Robert De Niro, qu’on a pu voir dans « L’Instinct de Tuer » (2014), Chris Tucker, qu’on a pu voir dans « Un Jour dans la Vie de Billy Lynn » (2016), Julia Stiles, qu’on a pu voir dans « Out of the Dark » (2014), et John Ortiz, qu’on a pu voir dans « Le Prix de la Loyauté » (2008).

Bradley Cooper interprète Patrick « Pat » Solitano, Jr., un homme souffrant d’un trouble bipolaire, qui se voit libéré d’un hôpital psychiatrique et retourne vivre chez ses parents, incarnés par Robert De Niro et Jacki Weaver. Décidé à reconquérir son ex-épouse, Pat rencontre une jeune femme, Tiffany Maxwell, veuve depuis peu, dépeinte par Jennifer Lawrence, qui propose de l’aider à récupérer sa femme à condition qu’il participe à un concours de danse avec elle. Les deux se rapprochent progressivement à travers leurs entraînements. Le père de Pat s’inquiète de cette relation et aimerait passer plus de temps avec son fils, se culpabilisant de ne s’être pas assez occupé de lui lorsqu’il était plus jeune, obnubilé par sa passion dévorante pour les Philadelphia Eagles, une équipe de football américain. 

Renee Witt, un dirigeant de la société The Weinstein Company, a convaincu Harvey Weinstein de choisir le livre sur lequel le film est basé, avant de le publier. Sydney Pollack a alors commencé à développer le projet en demandant à David O. Russell de réaliser le métrage. Ce dernier précise qu’il a réécrit le scénario vingt fois en cinq ans. Le réalisateur a dit avoir été attiré par l’histoire en raison des relations familiales et de la connexion qu’il a ressentie avec son propre fils, qui souffre également de trouble bipolaire et de TOC.

Le film a été tourné sur une période de 33 jours. Une version plus sombre et plus extrême de la séquence de danse a été réalisée et certaines des scènes avec le personnage de Robert De Niro ont été tournées dans de multiples versions, avec une atmosphère allant de plus rude à plus tendre, de manière à ce que David O. Russell puisse travailler avec l’éditeur Jay Cassidy pour établir l’équilibre qu’ils souhaitaient donner à chaque scène.

Silver Linings Playbook (2012

Silver Linings Playbook (2012

David O. Russell voulait d’abord faire le film avec Vince Vaughn et Zooey Deschanel, mais comme le réalisateur devait d’abord terminer le film « The Fighter » (2010), il a dû abandonner ces choix de casting en raison de conflits de planning des différents acteurs. David O. Russell avait initialement prévu de travailler avec Bradley Cooper sur une adaptation de « Orgueil et Préjugés et Zombies » (2016), après avoir été impressionné par la performance de l’acteur dans « Serial Noceurs » (2005). Il a finalement fait appel à Bradley Cooper afin que celui-ci apporte ses qualités au personnage de Pat. Solitano. 

Anne Hathaway était le premier choix pour incarner Tiffany Maxwell, mais en raison de conflits de planning « The Dark Knight Rises » (2012) et de différences créatives avec David O. Russell, elle a abandonné le projet. Les autres actrices qui ont été considérées pour le rôle incluaient Elizabeth Banks, Kirsten Dunst, Angelina Jolie, Blake Lively, Rooney Mara, Rachel McAdams, Andrea Riseborough et Olivia Wilde.

Initialement, David O. Russell ne croyait pas que l’âge de Jennifer Lawrence soit approprié pour le rôle. en effet, il pensait que Jennifer Lawrence (21 ans au moment du tournage) était trop jeune pour jouer face à Bradley Cooper (38 ans), mais il a rapidement changé d’avis après son audition. Le personnage de Tiffany Maxwell était initialement censé être gothique. Jennifer Lawrence a teint ses cheveux en noirs et a fait des tests avec un maquillage gothique, mais Weinstein a désapprouvé. La version finale de son personnage est restée désordonnée mais confiante, avec de petites touches gothiques telles que les cheveux noirs et une petite croix.

Doté d’un budget de 21 millions de dollars, « Happiness Therapy » a rapporté 236,4 millions de dollars de recette mondiale. Le métrage a principalement reçu des commentaires positifs de la part de la critique. 

La thématique de « Happiness Therapy » est loin d’être simple, on pourrait même dire qu’elle est délicate puisqu’on aborde le problème de maladie psychologique, et dans le cas présent le syndrome de bipolarité. Mais la mise en scène ainsi que la direction d’acteurs en finesse de David O. Russell permettent de faire ressortir une histoire tout à fait agréable à suivre. 

Après, il faut l’avouer clairement, c’est la force du casting qui permet au film de se démarquer pleinement. Le métrage est divertissant grâce aux performances de l’ensemble de la distribution. Cependant, le couple formé par Bradley Cooper et Jennifer Lawrence offre une alchimie qui est particulièrement plaisante à regarder. Cependant, les acteurs qui viennent accompagner ce duo, même dans les « petits » rôles offrent également de grandes performances. On peut ressentir une forme d’énergie nerveuse dans la chorégraphie que propose le couple lors du concours de danse qui est tout à fait réjouissante. 

La direction de David O. Russell est donc à applaudir. Le réalisateur arrive à construire une comédie à partir d’éléments improbables, s’attaquant à la maladie mentale, à l’échec matrimonial et les pouvoirs curatifs du football, avec à l’arrivée un résultat vigoureusement fort et satisfaisant. En outre, il évite pleinement les clichés qu’on aurait pu voir dans d’autres circonstances, avec un directeur moins talentueux. 

« Happiness Therapy » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 4 juin 2013 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Happiness Therapy » est une très bonne comédie romantique, disposant d’une histoire originale faisant appel à un thème délicat, la maladie mentale et les troubles du comportements. L’intrigue reste basique, mais la mise en scène et la direction d’acteurs du réalisateur David O. Russell, sont tout simplement excellentes, sachant tirer le meilleur parti de chaque acteur. Les rôles principaux tenus par Bradley Cooper et Jennifer Lawrence sont épatant de maturité et de force, tout comme les acteurs secondaires comme Robert De Niro, ou encore Chris Tucker. Le rythme est correct et la photographie est sympathique. La bande originale qui accompagne le métrage est plaisante. L’ensemble offre un très bon divertissement, avec un correct équilibre d’humour et d’émotion. Un film feel good réussi.  

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,706 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :