Catastrophe, Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Thriller

PANDORA (2016) ★★★★☆


Pandora (2016)

 

 

Quand un séisme dévaste un village coréen où une centrale nucléaire est en activité malgré sa vétusté, un homme risque sa vie pour sauver le pays du désastre annoncé.

 

 

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Park Jung-woo
Scénariste : Park Jung-woo
Acteurs : Kim Nam-gil, Kim Young-ae, Kim Ju-hyeon, Jung Jin-young, Moon Jeong-hee, Kim Dae-myung, Lee Geung-young, Kang Shin-il, Kim Myung-min
Musique : Jo Yeong-wook
Genre : Catastrophe, Drame, Thriller
Durée : 2 heures et 16 minutes
Date de sortie : 7 décembre 2016 (Corée du Sud)
Année de production : 2016
Sociétés de production : CAC Entertainment
Distribué par : Next Entertainment World
Titre original : Pandora
Notre note : ★★★★☆

 

 

« Pandora » est un film catastrophe sud-coréen datant de 2016, réalisé par Park Jung-woo, à qui l’on doit également « Deranged » (2012). Les acteurs principaux sont Kim Nam-gil, qu’on a pu voir dans « The Pirates » (2014), Kim Young-ae, qu’on a pu voir dans « Confession of Murder » (2012), Kim Ju-hyeon, qu’on a pu voir dans « Life Is Cool » (2008), Lee Geung-young, qu’on a pu voir dans « The Terror Live » (2013) et Jung Jin-young, qu’on a pu voir dans « Time Renegade » (2015).

L’histoire proposée par « Pandora » n’est pas sans rappeler le drame de Fukushima au Japon. Dans ce métrage, on peut suivre plusieurs protagonistes impliqués dans la gestion d’une catastrophe nucléaire, suite à un tremblement de terre. L’un des réacteurs nucléaires de la centrale menace d’exploser et la situation devient rapidement hors de contrôle, menant la nation entière dans la panique. Bien qu’il y ait une fuite nucléaire importante, certains devront aller sur place pour tenter le tout pour le tout afin d’empêcher une fusion nucléaire totale.

L’intrigue est construite selon le mode classique des films catastrophe. On peut suivre un certain nombre de personnages dans leur quotidien, vivant à proximité de cette centrale nucléaire, qui s’avère être la source économique principale de cette petite ville en bordure de la mer. Plusieurs des principaux protagonistes travaillent d’ailleurs sur ce site sensible. Dès lors que la catastrophe s’enclenche, on peut suivre les pérégrinations de ces personnages, soit dans la fuite pour leur survie, soit dans leur sacrifice afin de sauver ce qui peut sauver et éviter un désastre national, voir international.

Vivant à une vingtaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Fessenheim, qui s’avère être, comme dans « Pandora » la plus centrale de France, il faut avouer que le scénario catastrophe présenté dans ce métrage nous parle très directement. En fait, pour résumer à l’extrême, en cas d’incident majeur, il n’y a pas grand chose à faire.

« Pandora » démontre deux points importants et terriblement évidents. Le manque de préparation des dirigeants politiques, qui veulent cacher, camoufler, contrôler l’information à la population, et qui sont incapables de mettre en place des mesures de prévention et/ou des plans d’évacuation digne de ce nom pour protéger leurs concitoyens. D’autre part, le métrage met en évidence, la désorganisation et le chaos engendrés par la panique générale de la population, qui devient rapidement hors de contrôle et qui aggrave considérablement la situation, provoquant des accidents et des incidents supplémentaires.

L’ensemble est parfaitement mis en scène et bien orchestré. On peut néanmoins critiquer l’aspect dramaturge qui est exploité à l’extrême, occasionnant des scènes irréalistes, pour ne pas dire ridicule, comme l’utilisation d’une chaîne de télévision nationale pour que le héros puisse passer un dernier message à ses proches avant l’ultime sacrifice. En outre, le casting, offre trop de caricatures et d’excès dans le jeu, notamment dans l’aspect dramatique, qui est souvent exagéré dans le cinéma sud-coréen.

La photographie est sympathique, et les quelques effets spéciaux sont corrects. La séquence d’ouverture, et quelques flashbacks sur l’époque de la construction de la centrale nucléaire, permettent de donner une profondeur à la trame et au caractère de certains personnages. La bande originale est travaillée de manière à offrir une atmosphère pesante et encore plus dramatique à l’histoire.

En conclusion, « Pandora » est un très bon film catastrophe, disposant d’une histoire faisant écho à des événements et des situations réelles et récentes. L’intrigue est orchestrée de manière très conventionnelle et traditionnelle du genre. Le rythme est cohérent et la distribution offre d’honorables prestations. La mise en scène tire cependant exagérément sur la ficelle de la tragédie et de la dramatique. Un film qui fait froid dans le dos …

 

 

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “PANDORA (2016) ★★★★☆

  1. Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout, alors merci beaucoup pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 24/03/2017, 16 04 25 03253

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 209 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :