Aventure, Comédie, Drame, Popcorn Ciné Club

THE GRAND BUDAPEST HOTEL (2014) ★★★★☆


The Grand Budapest Hotel (2014)

 

Synopsis : Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation.

Origine du film : États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni
Réalisateur : Wes Anderson
Scénariste : Wes Anderson
Acteurs : Ralph Fiennes, Tony Revolori, F. Murray Abraham, Mathieu Amalric, Adrien Brody, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Harvey Keitel, Jude Law, Bill Murray, Edward Norton, Saoirse Ronan, Jason Schwartzman, Léa Seydoux, Tilda Swinton,Tom Wilkinson, Owen Wilson
Musique : Alexandre Desplat
Genre : Aventure, Comédie, Drame
Durée : 1 heure et 39 minutes
Date de sortie : 26 février 2014 (France)
Année de production : 2014
Sociétés de production : American Empirical Pictures, Indian Paintbrush, Studio Babelsberg, Scott Rudin Productions, TSG Entertainment
Distribué par : Fox Searchlight Pictures
Titre original : The Grand Budapest Hotel
Notre note : ★★★★☆

 

Cette critique est présentée dans le cadre du Popcorn Ciné Club proposé par Popcorn & Gibberish. N’hésitez à pas y participer et à venir en discuter sur le groupe Facebook dédié à cet effet.

 

Notre commentaire : « The Grand Budapest Hotel » est une comédie datant de 2014, écrite et réalisée par Wes Anderson, à qui l’on doit également « Moonrise Kingdom » (2012). La distribution comprend de nombreuses pointures du cinéma hollywoodien dont Ralph Fiennes, dont « Bons Baisers de Bruges » (2008), qu’on a pu voir dans « Inside Llewyn Davis » (2013), Mathieu Amalric, qu’on a pu voir dans « Munich » (2005), Adrien Brody, qu’on a pu voir dans « Manhattan Night » (2016), qu’on a pu voir dans « Un Homme très recherché » (2014), Jeff Goldblum, qu’on a pu voir dans « Independence Day Resurgence » (2016), Jude Law, qu’on a pu voir dans « Bienvenue à Gattaca » (1997), Bill Murray, qu’on a pu voir dans « Bienvenue à Zombieland » (2009), Edward Norton, qu’on a pu voir dans « Beauté Cachée » (2016), Léa Seydoux, qu’on a pu voir dans « 007 Spectre » (2015), Tilda Swinton, qu’on a pu voir dans « Doctor Strange » (2016), Tom Wilkinson, qu’on a pu voir dans « Snowden » (2016) et Owen Wilson, qu’on a pu voir dans « No Escape » (2015).

« The Grand Budapest Hôtel » a été entièrement filmé en Allemagne, principalement à Görlitz et quelques autres parties de la Saxe ainsi qu’au Studio Babelsberg. Le tournage principal a commencé en janvier 2013 à Berlin et Görlitz. L’un des emplacements principaux fut le défunt Görlitz Department Store, un grand magasin avec un atrium géant, l’un des rares magasins en Allemagne à avoir survécu à la Seconde Guerre mondiale. Il a servi de hall à l’hôtel. Le manoir de la veuve a été filmé partiellement au château de Waldenburg. Le tournage s’est conclu en mars 2013.

Pour les plans larges de l’hôtel, Wes Anderson a utilisé une maquette faite main de 3 mètres, car il a estimé que le public aurait trop facilement vu que l’ensemble était artificiel avec des effets générés par ordinateur. Lors de la conception de l’hôtel, Wes Anderson et le designer, Adam Stockhausen, ont fait des recherches approfondies, en visionnant d’anciennes images d’hôtels et de lieux de vacances à la Bibliothèque du Congrès, ainsi que des bâtiments existants, tels que le Palace Bristol Hotel, le Grandhotel Pupp dans la ville thermale de Karlovy Vary, en République Tchèque ou encore le Grandhotel Gellért à Budapest.

Le tableau dont il est question dans le film, intitulé le Garçon à la Pomme, soi-disant chef-d’œuvre de la Renaissance de Johannes Van Hoytl, est une œuvre fictive commandée par Wes Anderson et peinte en quatre mois par l’artiste professionnel Michael Taylor. De même, la pâtisserie, La Courtisane au Chocolat de Herr Mendl, est une création fictive humoristique de Wes Anderson. La pâtisserie sur-mesure a été produite par un boulanger local de Görlitz. Les faux journaux que l’on peut voir dans le film comportent principalement des textes originaux, mais utilisent également des extraits d’articles de Wikipedia.

Doté d’un budget de 25 millions de dollars, « The Grand Budapest Hotel » a rapporté 175 millions de dollars de recettes mondiales. Le métrage a largement été acclamé par la critique. Le film a obtenu 217 nominations et reçu 131 récompenses lors de différentes cérémonies de remises de prix, dont quatre Oscars, un Golden Globe et cinq BAFTA Awards, en 2015.

La première impression qui nous interpelle en regardant « The Grand Budapest Hotel » c‘est indéniablement son visuel. Ensuite, on se délecte grâce au scénario de Wes Anderson, notamment avec les dialogues qui sont croustillants et résolument modernes dans une histoire censée se dérouler au début du XXe siècle. La photographie est particulièrement soignée, très élégante. Le réalisateur n’hésitant pas, une fois de plus, à utiliser des environnements visuels particulièrement développés. Le réalisateur travaille manifestement assidûment pour créer des mondes obsessivement détaillés à l’écran. Particulier, mais plaisant.  

L’intrigue nous offre une forme d’enquête visant à découvrir qui a tué une vieille dame, ainsi que le devenir de son dernier testament en date. Alterner différentes époques de la vie d’un ancien hôtel de luxe est manifestement une idée innovante et particulièrement bien orchestrée, tout en gardant une fluidité parfaite qui nous permet de bien suivre l’histoire qui nous est proposée. Le rythme est très dynamique offrant des séquences amusantes. Le ton et l’atmosphère offrent beaucoup d’énergie. 

Bien que la distribution soit dithyrambique, c’est finalement Ralf Fiennes qui laisse la plus grande impression. Son style, son débit de feu, son ton sarcastique, et ses joyeux écarts de langage sont juste excellents tout au long du métrage. L’acteur s’offre un look amusant, avec une petite moustache s’intégrant malicieusement dans l’atmosphère particulière de l’histoire. Le jeune Tony Revolori, qui interprète le personnage de Zero Moustafa, est également excellent avec des belles répliques et un style savoureux. 

« The Grand Budapest Hotel » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 3 septembre 2014 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Grand Budapest Hotel » est une belle comédie, disposant d’une histoire quelque peu loufoque mais terriblement divertissante. L’intrigue est originale et rythmée. Les visuels sont impressionnants et innovants. La distribution est élogieuse, mais c’est essentiellement le duo formé par Ralph Fiennes et Tony Revolori qui retiendra notre attention. La photographie est impressionnante et la bande originale est sympathique. Un métrage plaisant, bien au-dessus de la moyenne, qui sort franchement du lot par son originalité, à la limite de l’excentricité. À voir …

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

8 réflexions sur “THE GRAND BUDAPEST HOTEL (2014) ★★★★☆

  1. Intéressant les infos sur la maquette, le tableau… J’ignorais tout ça. Même si je n’ai pas été complètement emballée, j’admire l’investissement des équipes et le travail extrêmement soigné et minutieux qui se ressent face aux décors et accessoires.

    Aimé par 1 personne

    Publié par lilylit | 29/03/2017, 7 07 49 03493
  2. Malheureusement, j’ai beaucoup de mal à adhérer au style de ce réalisateur…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 29/03/2017, 15 03 17 03173
  3. J’aime généralement le cinéma de Wes Anderson et celui-ci fait partie selon moi de ses plus réussis.

    Aimé par 1 personne

    Publié par tinalakiller | 29/03/2017, 18 06 20 03203

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 40,102 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :