Drame, Policier, Thriller

FELONY (2016) ★★★☆☆


Felony (2013)

 

Synopsis : Trois détectives se retrouvent au cœur d’une lutte pleine de tension après qu’un tragique accident laisse un enfant dans un état critique. Le premier est coupable, le deuxième essaye d’étouffer l’affaire et le troisième essaye de la révéler. Jusqu’où iront-ils pour cacher et découvrir la vérité.

Origine du film : Australie
Réalisateur : Matthew Saville
Scénariste : Joel Edgerton
Acteurs : Tom Wilkinson, Joel Edgerton, Jai Courtney, Melissa George
Musique : Bryony Marks
Genre : Drame, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 45 minutes
Date de sortie : 28 août 2014 (Australie)
Année de production : 2013
Sociétés de production : Benaroya Pictures, Blue-Tongue Films, Goalpost Pictures, Screen Australia
Distribué par : Roadshow Films, Gravitas Ventures, Arcadès (France)
Titre original : Felony
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Felony » que l’on retrouve sous le nom de « Criminel » pour sa distribution française (!), est un thriller policier australien datant de 2013, réalisé par Matthew Saville. Joel Edgerton a signé le scénario, produit le film et tient également l’un des rôles principaux du métrage. Les acteurs principaux sont, outre Joel Edgerton, qu’on a pu voir dans « Jane Got a Gun » (2016), Tom Wilkinson, qu’on a pu voir dans « Snowden » (2016), Melissa George, qu’on a pu voir dans « Amityville » (2005), et Jai Courtney, qu’on a pu voir dans « Man Down » (2015). Ce métrage a été présenté dans la section Special Presentation au Toronto International Film Festival en 2013.

L’histoire proposée par « Felony » nous embarque donc pour l’Australie, auprès de l’inspecteur Malcolm Toohey. Ce dernier participe à une intervention musclée durant laquelle l’un des suspects lui tire dans son gilet pare-balles au niveau de l’abdomen. Heureux de s’en sortir à bon compte, il sort dans un bar, le soir même, avec quelques collègues. Alors qu’il rentre chez lui, il accroche accidentellement un jeune homme en vélo, qui chute au sol, pour ne jamais se réveiller. Malcolm va entrer dans une spirale de mensonges pour cacher sa responsabilité. Il sera couvert par son collègue, l’inspecteur Carl Summer (Tom Wilkinson), mais la jeune recrue, le détective Jim Melic (Jai Courtney), ne l’entend pas de cette oreille, et suspecte Malcolm d’être responsable. Ce dernier va vivre dans la tourmente, perturbant sa relation de couple, alors que Jim Melic, le jeune policier se rapproche d’Ankhila Sarduka, la mère de la victime.  

Bien qu’il y ait quelques scènes d’action, « Felony » est avant tout un drame, car la trame centrale n’est autre qu’une affaire d’accident, d’apparence sans gravité, qui tourne au drame, puisque l’enfant se retrouve plongé dans le coma, pour finalement décéder. L’intrigue tourne autour du sentiment de culpabilité de l’auteur de l’accident, de la volonté de son collègue de longue date de le couvrir, de le protéger, et la détermination du jeune novice de découvrir la vérité, et accessoirement de la dénoncer. 

L’aspect malheur de cette histoire est relativement singulier, on peut donc éprouver une sensation de déjà vu, mais le développement s’articule dans un style peu commun. Le script propose les choses en brut de décoffrage, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’orientation précise. C’est au spectateur de décider ce qui est bien et ce qui est mal. C’est au spectateur de se forger sa propre opinion afin de déterminer quels sont les protagonistes qui agissent bien et ceux qui agissent mal. Dans ce sens, on peut dire que le script est stimulant, car à de nombreuses reprises, on s’interroge en se demandant ce que nous aurions fait dans cette situation. 

La mise en scène de Matthew Saville est pointue, précise, mais c’est la qualité de la distribution qui fait la grosse différence et permet à ce film de s’élever au-dessus de la moyenne. En effet, dans cette configuration, le casting est réellement talentueux. Tom Wilkinson offre un personnage de vieux flic qui connaît toutes les ficelles et qui se veut roublard dans ses méthodes d’investigation. Joel Edgerton offre un policier tourmenté, profondément troublé par l’accident dont il est à l’origine, et tout aussi perturbé par le fait qu’il n’en ait pas assumé la responsabilité. Enfin, Jai Courtney offre un jeune policier, qui s’aligne sur les clichés habituels, fongueux, impétueux et irréfléchis.  

On peut s’interroger sur la dernière scène du film, qui nous laisse quelque peu sur notre fin. Le sens, la signification est livrée aux spéculations de chacun…

En conclusion, « Felony » est un thriller policier correct, disposant d’une histoire familière, mais au développement intéressant, faisant la part belle à la mise en scène et aux excellentes prestations de la distribution. L’intrigue est plus que convenable et le rythme est plaisant. La photographie est usuelle et la bande originale est sympathique. On reconnaîtra le titre « Avalon » de Roxy Music, que le principal protagoniste écoute en voiture, juste avant son accident avec un cycliste.

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “FELONY (2016) ★★★☆☆

  1. Je suis une grande fan de Joel Edgerton, alors évidemment, ça me donne très envie !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 08/04/2017, 15 03 19 04194

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,603 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :