Action, Mystère, Policier

WHITEOUT (2009) ★★★☆☆


Whiteout (2009)

 

Synopsis : Carie Stetko, seule U.S. Marshall assignée en Antarctique, voit sa paisible vie basculer le jour où elle découvre le cadavre d’un homme assassiné. Elle n’a que trois jours pour résoudre l’affaire avant que l’hiver polaire ne commence et que le soleil se couche pour 6 mois… et dans la blancheur immaculée de l’Antarctique, elle ne pourra voir l’assassin que lorsqu’il sera sur elle…

Origine du film : États-Unis, France, Canada
Réalisateur : Dominic Sena
Scénaristes : Chad Hayes, Carey Hayes
Acteurs : Kate Beckinsale, Tom Skerritt, Columbus Short, Gabriel Macht, Alex O’Loughlin, Shawn Doyle, Arthur Holden, Bashar Rahal
Musique : John Frizzell
Genre : Action, Mystère, Policier
Durée : 1 heure et 41 minutes
Date de sortie : 21 octobre 2009 (France)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Dark Castle Entertainment
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Whiteout
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Whiteout » est un thriller policier américain datant de 2009, réalisé par Dominic Sena, à qui l’on doit également « Opération Espadon » (2001). Le film est basé sur le comic book du même nom de Greg Rucka et Steve Lieber. Les acteurs principaux sont Kate Beckinsale, qu’on a pu voir dans « Motel » (2007), Gabriel Macht, qu’on a pu voir dans « The Spirit » (2008), Columbus Short, qu’on a pu voir dans « Blindés » (2009), Tom Skerritt, qu’on a pu voir dans « Alien » (1979) et Alex O’Loughlin, qui est essentiellement connu pour interpréter le Lieutenant Commandant Steve McGarrett dans le remake de la série télévisée Hawaii Five-0. C’est dans le cadre de la découverte de la filmographie de Kate Beckinsale que nous avons visionné ce métrage.

En novembre 1999, la société Columbia Pictures a acquis les droits cinématographiques de la bande dessinée Whiteout de Greg Rucka et Steve Lieber. Un scénario adapté pour le film a été écrit par Jon et Erich Hoeber. Le scénario a d’abord été écrit pour que le personnage principal soit un homme. En novembre 2002, le studio a laissé le projet de côté en raison d’un manque de production, et les droits ont alors été acquis par Universal Studios. En mai 2004, un nouveau script avait été écrit, et un réalisateur était toujours recherché. En fin de compte, les droits sur le film ont à nouveau changé de propriétaire.

En octobre 2006, « Whiteout » est entré en développement chez Dark Castle Entertainment, avec un tournage prévu pour l’hiver suivant et une date de sortie programmée au premier trimestre de 2008. Dominic Sena, fan du roman graphique depuis sa sortie en 1998, avait cherché à acquérir le droit de diriger une adaptation cinématographique, et lorsque ces droits ont été acquis par la société Dark Castle, Dominic Sena a demandé au producteur Joel Silver, président de la société, l’opportunité de diriger « Whiteout« . En février 2007, la société Warner Bros. a signé pour distribuer le film, et Dominic Sena a été embauché pour réaliser le métrage, sur la base du scénario adapté par Jon and Erich Hoeber. Au cours du même mois, Kate Beckinsale a été engagée pour incarner le rôle principal. 

Le tournage a commencé le 5 mars 2007 à Manitoba, une province du Canada et quelques scènes ont été tournées à Montréal. Un ensemble de décors ont également été construits sur le rivage du lac Winnipeg. La production a utilisé de la vraie neige ainsi que de la neige artificielle durant le tournage. L’auteur du roman graphique, Greg Rucka, était satisfait de cette adaptation cinématographique. Le tournage s’est terminé quelques semaines avant le Comic-Con en juillet 2007.

« Whiteout » est sorti en salle aux États-Unis le 11 septembre 2009. Le film est considéré comme un échec commercial, ne rapportant qu’un peu plus de 10 millions de dollars en Amérique du Nord et près de 8 millions de dollars dans les autres pays pour une recette mondiale au box-office d’environ 18 millions de dollars contre un budget de 35 millions de dollars. 

L’histoire proposée par « Whiteout » nous conduit dans un environnement rarement exploré dans les productions hollywoodiennes, le pôle Sud, dans l’Antarctique. On se retrouve dans une base qui s’apprête à basculer dans l’hiver et dont les résidents s’apprêtent à quitter les lieux. On va plus précisément suivre la représentante des U.S. Marshal, Carrie Stetko (Kate Beckinsale) qui travaille depuis deux ans dans cette station et qui envisage de quitter la police après son retour aux États-Unis qui doit intervenir dans les deux jours à venir. Cependant, la découverte d’un corps à proximité de la station va complètement modifier ses plans. Elle va devoir enquêter, avec l’aide d’un agent des Nations Unies, Robert Pryce (Gabriel Macht) venu lui prêter main forte. Un tueur semble être dans la base et les soupçons s’orientent vers plusieurs personnes. 

L’histoire apparaît comme usuelle, mais l’intrigue est bien ficelée, laissant le spectateur longtemps dans le doute quant à l’identité du tueur, et de ses éventuels complices. Cependant, petit à petit, à la vue des protagonistes, on finit par cerner la véritable nature des différentes personnalités, et on peut anticiper les responsabilités. Le métrage trouve cependant son originalité de par l’atmosphère et le cadre où l’histoire se déroule. Ce n’est pas sans nous faire penser à des films comme « The Thing » (1982) de John Carpenter, « Compte à Rebours Mortel » (2002) de Jim Gillespie, ou encore, dans une certaine mesure, « Antarctic Journal » (2005) de Yim Pil-sung.

La distribution offre des prestations tout à fait décentes. Kate Beckinsale offre un personnage troublé par sa précédente affectation à Miami, où elle a été trahie et blessée par son ancien équipier. Cette femme va néanmoins faire face à ses responsabilités et n’hésitera pas à accepter l’idée d’être coincée sur la base pendant les six mois d’hiver afin de neutraliser les responsables des meurtres. Tom Skerritt interprète le Dr. John Fury, le docteur de la base. Il est bienveillant avec Carrie Stelko, mais il devra néanmoins l’amputer de plusieurs doigts en raison d’une grave engelure. Gabriel Macht incarne Robert Pryce, un agent des Nations Unies. L’acteur livre un personnage ambigu dont on se demande longtemps quelles sont les véritables raisons de sa présence dans la base. 

« Whiteout » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 23 février 2010 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Whiteout » est un bon thriller, disposant d’une histoire usuelle, mais d’une intrigue bien orchestrée. Le rythme est bien équilibré avec quelques scènes d’action dans le grand froid du Pôle Sud. La photographie est très intéressante, outre le côté blizzard et les grandes étendues blanches de l’Antarctique, les couleurs à l’intérieur de la base scientifique sont très réussies de par les éclairages qui s’inscrivent en continuité des couleurs extérieures. La distribution offre des prestations tout à fait honorables, mais c’est surtout Kate Beckinsale qui dispose du personnage le plus intéressant en terme de développement de sa personnalité. Un film permettant de passer un agréable moment de divertissement. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “WHITEOUT (2009) ★★★☆☆

  1. Ah oui, vraiment pas mal celui-ci, pas le film du siècle, mais il a tout de même réussi à me surprendre !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 09/04/2017, 17 05 38 04384

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,624 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :