Comédie, Crime - Policier, Popcorn Ciné Club

ARNAQUES, CRIMES ET BOTANIQUE (1998) ★★★☆☆


Arnaques, Crimes et Botanique (1998)

 

Synopsis : A l’issue d’une partie de cartes qui sent l’arnaque, Eddy et ses amis se retrouvent avec une dette de 500 000 £ envers Harry La Hache, le roi du porno. Ils ont une semaine pour le rembourser avant que ses hommes de main leur coupent les doigts et s’occupent du bar du père d’Eddy. C’est là qu’ils ont une idée de génie, ou plutôt croient l’avoir…

Origine du film : Royaume-Uni
Réalisateur : Guy Ritchie
Scénariste : Guy Ritchie
Acteurs : Jason Flemyng, Dexter Fletcher, Nick Moran, Jason Statham, Steven Mackintosh, Vinnie Jones, Sting
Musique : David A. Hughes, John Murphy
Genre : Comédie, Policier
Durée : 1 heure et 47 minutes
Date de sortie : 28 octobre 1998 (France)
Année de production : 1998
Sociétés de production : HandMade Films, SKA Films, The Steve Tisch Company, Summit Entertainment
Distribué par : PolyGram Filmed Entertainment
Titre original : Lock, Stock and Two Smoking Barrels
Notre note : ★★★☆☆

 

Cette critique est présentée dans le cadre du Popcorn Ciné Club proposé par Popcorn & Gibberish. N’hésitez à pas y participer et à venir en discuter sur le groupe Facebook dédié à cet effet.

 

Notre commentaire : « Lock, Stock and Two Smoking Barrels » ou « Arnaques, Crimes et Botanique » est une comédie britannique de gangsters datant de 1998, écrit et réalisé par Guy Ritchie, qui signait ici son premier long-métrage, et à qui l’on doit également « RocknRolla » (2008). Les acteurs principaux sont Jason Flemyng, qu’on a pu voir dans « Kill Bobby Z » (2007), Dexter Fletcher, qu’on a pu voir dans des séries télévisées comme Hotel Babylon ou Band of Brother, Nick Moran, qu’on a pu voir interpréter Scabior dans les deux derniers épisodes de la franchise Harry Potter, Jason Statham, qu’on a pu voir dans « Fast & Furious 8 » (2017), Steven Mackintosh, qu’on a pu voir dans « Underworld 3: Le Soulèvement de Lycans » (2009), et Vinnie Jones, qu’on a pu voir dans « Midnight Meat Train » (2008). À noter également la participation du chanteur Sting. 

L’histoire proposée par « Arnaques, Crimes et Botanique » est finalement une affaire de braquage impliquant un jeune joueur de cartes, un peu trop confiant, qui perd 500 000 £ face à un caïd du crime organisé. Pour rembourser sa dette, et en compagnie de ses acolytes, ils décident de voler une bande de malfrats, séjournant dans l’appartement voisin, qui préparent un braquage. 

Le script nous invite à suivre un imbroglio d’affaires qui se croisent. Il y a donc plusieurs groupes de personnes, tous des malfrats, ayant différents niveaux d’importance dans le crime organisé. On retrouve la petite pointe d’humour anglaise, qui joue avec le grotesque de situations, voire avec l’aspect surréaliste des circonstances. Certains volent à d’autres ce qu’ils étaient supposés donner à des tiers protagonistes, tant bien qu’à la fin, tous finissent par s’entre-tuer. Et ceux qui s’en sortent finissent par se débarrasser d’objets qu’ils jugent compromettants, mais qui pourraient leur apporter la fortune tant désirée. 

L’ensemble est très divertissant de par le côté incongru des situations ainsi que par le rythme très soutenu de ce métrage. La violence est présente dans le film, mais de manière générale, elle est plus suggérée que réellement montrée. On se retrouve avec pas moins de 16 cadavres à la fin du film. La photographie est très british, avec une atmosphère très londonienne. Le métrage utilise principalement des nuances de jaune, de brun et de gris, comme si la bobine du film était vieille et avait été soumise aux intempéries. La distribution nous gratifie de prestations très divertissantes, offrant par la même occasion les premières apparitions à l’écran pour Vinnies Jones (Big Chris), ancien footballeur professionnel et Jason Statham (Bacon) ancien plongeur sportif de l’équipe nationale.

Le film est dédié à Lenny McLean, qui interprète Barry the Baptist. Il est décédé un mois avant que le film ne sorte sur les écrans en Angleterre. Ce dernier était un boxeur renommé avant de débuter sa carrière d’acteur. Il était malade lors du tournage croyant être sujet à une grippe. Une fois le film terminé, il a été hospitalisé et traité dans un premier temps pour ce qu’on croyait être une pleurésie. Cependant, des tests approfondis ont révélé qu’il avait un cancer du poumon qui avait métastasé dans son cerveau. 

La bande originale du film est très plaisante, allant jusqu’à emprunter une séquence musicale au film « Et pour quelques dollars de plus » (1965). On retrouve également des titres de James Brown, de Robbie Williams ou encore des Stooges. « Arnaques, Crimes et Botanique » a rapporté 35,2 millions de livres contre un budget de 1,3 million de dollars.

Dans une certaine mesure, on pourrait dire que Guy Ritchie, le réalisateur, est inspiré par Quentin Tarantino. On retrouve des similitudes, un casting important, des personnages distincts, un dialogue intelligent, de brusques changements de rythme et de situations . Et certes, si finalement « Arnaques, Crimes et Botanique » n’amène rien, ne va nulle part, il demeure parfaitement divertissant. 

« Arnaques, Crimes et Botanique » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 3 janvier 2002 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Arnaques, crimes et Botanique » est une comédie très agréable, disposant d’une histoire de braquage à multiples tiroirs et rebondissements. L’intrigue évolue au fur et à mesure que de nouveaux personnages viennent se rajouter à l’imbroglio existant. Le rythme est soutenu et la distribution offre de bonnes prestations. La photographie est très travaillée de manière à créer une ambiance particulière très marquée londonienne. La bande originale est très marquée et très plaisante. On passe un agréable moment devant cette première réalisation de Guy Ritchie. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 632 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :