Action, Horreur, Science fiction

RESIDENT EVIL: CHAPITRE FINAL (2016) ★★★☆☆


Resident Evil: Chapitre Final (2016)

 

Synopsis : Alice, seule survivante de la bataille de Washington contre les zombies, doit retourner à l’endroit où le cauchemar a commencé : le Hive à Raccoon City. C’est là, qu’Umbrella Corporation a regroupé ses dernières forces pour mener l’assaut final contre les survivants de l’apocalypse.

Origine du film : Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, France, Canada, Australie
Réalisateur : Paul W. S. Anderson
Scénariste : Paul W. S. Anderson
Acteurs : Milla Jovovich, Ali Larter, Shawn Roberts, Ruby Rose, Eoin Macken, William Levy, Iain Glen
Musique : Paul Haslinger
Genre : Action, Horreur, Science-fiction
Durée : 1 heure et 46 minutes
Date de sortie : 25 janvier 2017 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Constantin Film, Capcom Co, Ltd., Davis-Films, Don Carmody Productions, Impact Pictures
Distribué par : Screen Gems
Titre original : Resident Evil: The Final Chapter
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Resident Evil: The Final Chapter » ou « Resident Evil: Chapitre Final » pour la distribution française, est une production internationale de science-fiction, d’action et d’horreur, datant de 2016, écrite et réalisée par Paul W. S. Anderson, à qui l’on doit également « Alien vs. Predator » (2004). Les acteurs principaux sont Milla Jovovich, qu’on a pu voir dans « Ultraviolet » (2006), Ali Larter, qu’on a pu voir dans « Destination Finale » (2003), Shawn Roberts, qu’on a pu voir dans « Resident Evil: Retribution » (2012), Eoin Macken, qu’on a pu voir dans « La Forêt » (2016), William Levy, qu’on a pu voir dans « En Cavale » (2016) et Iain Glen, qu’on a pu voir dan « Lara Croft: Tomb Raider » (2001).

En septembre 2012, suite au succès de « Resident Evil: Retribution » (2012), un sixième film dans la franchise Resident Evil a été confirmé par le chef de la distribution de la société Sony Pictures, Rory Bruer, avec Milla Jovovich reprenant le rôle d’Alice. En décembre 2012, le réalisateur Paul W. S. Anderson a confirmé qu’il dirigerait « Resident Evil 6″. Il a également déclaré que ce serait le dernier film de cette franchise et que certains personnages des deux premiers volets reviendraient dans cet ultime épisode. 

En juin 2014, Paul W. S. Anderson a annoncé que le film serait intitulé « Resident Evil: The Final Chapter » et a confirmé que ce métrage était destiné à être le dernier film de la franchise. Il a également révélé que la moitié du script était achevée, et qu’à ce stade, il n’y avait pas de calendrier de programmé pour le tournage, ni aucune date de sortie de prévue. Le tournage devait finalement débuter en Afrique du Sud en août 2014, mais a été retardé d’une année en raison de la grossesse de Milla Jovovich.

Le tournage principal a commencé le 18 septembre 2015 à Cape Town en Afrique du Sud. Pendant le tournage, le double de Milla Jovovich, la cascadeuse britannique Olivia Jackson, a été gravement blessée lorsque sa moto a heurté une caméra sur grue, la laissant dans le coma pendant deux semaines. Elle était lancée à grande vitesse sans casque, ce qui a déchiré la moitié de son visage et à écraser plusieurs de ses os du visage. Parmi les blessures d’Olivia Jackson, il y avait un traumatisme cérébral, le visage écrasé, une artère coupée au niveau du cou, un bras paralysé, plusieurs côtes cassées, une clavicule cassée, des doigts déchirés avec le pouce qui a dû être amputé et cinq nerfs arrachés au niveau de la moelle épinière. La grue de la caméra a mal fonctionné et s’est déconnectée. Olivia Jackson a annoncé en décembre 2015 que son bras gauche paralysé devrait être amputé au-dessus du coude.

Un deuxième accident s’est produit lors du tournage, le 3 décembre un membre de l’équipe, Ricardo Cornelius a été écrasé par l’un des Hummer du film, un véhicule militaire de l’armée américaine. Le Hummer était placé sur une plate-forme tournante, et est tombé, écrasant Ricardo Cornelius contre un mur, alors qu’il assistait à la scène. Il est malheureusement décédé plus tard à l’hôpital.

« Resident Evil: Chapitre Final » a rapporté 26,7 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 285,4 millions de dollars dans les autres territoires pour un total mondial de 312,1 millions de dollars, contre un budget de production de 40 millions de dollars. Le film a rencontré des commentaires mitigés de la part de la critique.

L’histoire proposée par « Resident Evil: Chapitre Final » vient donc s’inscrire dans la continuité des précédents opus. On retrouve des zombies qui courent dans tous les sens, assoiffés de sang et de chair fraiche. On retrouve les méchants aperçus précédents, œuvrant toujours  pour la Umbrella Corporation. On retourne à Raccoon City et plus précisément au Hive (la ruche) dans l’espoir de mettre la main sur un antivirus aéroporté qui peut tuer chaque organisme infecté par le fameux virus T. Le but étant de sauver les derniers survivant. Pour se faire Alice va avoir l’aide de la Reine Rouge qui lui avait causé bien des soucis auparavant. 

« Resident Evil: Chapitre Final » peut s’avérer pleinement chaotique pour ceux qui découvriraient cette franchise avec ce film, mais pour les fans de cette vénérable saga, le métrage offre une conclusion parfaitement cinétique à cette fable post-apocalyptique violente. Malheureusement, ce film est loin d’être à la hauteur des attentes d’un final annoncé. L’ensemble apparaît comme une forme de désordre inutile du début à la fin. On a malencontreusement droit qu’à une déferlante de personnages répondant à des clichés maintes fois utilisés.

Les effets spéciaux sont, à contrario, plus que réussis, et surtout nettement mieux organisés que dans les deux précédents films, où cela apparaissait franchement indigeste, voir insupportable, allant jusqu’à frôler les maux de tête. C’est donc les scènes d’action qui permettent à ce film d’être sauvé, ou tout du moins d’être noté au-dessus de la moyenne. Bien que la photographie soit pauvre, il faut reconnaître que Paul W. S. Anderson, le réalisateur a le chic d’orchestrer ses scènes d’action avec un certain brio. 

Du côté de la distribution, on retrouve donc Shawn Roberts, qu’on avait pu voir dans les deux précédents films, reprenant son rôle d’Albert Wesker, mais apparaissant très grimé pour ressembler à sa proposition antérieure, et Iain Glen qu’on avait pu voir dans le troisième opus de la franchise, reprenant également son rôle du Dr. Alexander Isaacs. On retiendra les prouesses de Milla Jovovich dans ce rôle qu’elle aura assuré pendant 15 ans.

« Resident Evil : Chapitre Final » va faire prochainement l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 25 mai 2017 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Resident Evil: The Final Chapter » est plutôt décevant par rapport à, d’une part l’attente générée par le métrage, et d’autre part par rapport à l’idée qu’on pouvait se faire d’une fin annoncée. L’histoire est sans grande dimension, et l’intrigue est peu passionnante. Le rythme est dans la continuité des opus précédents. La distribution offre des prestations mitigées. Cependant, le niveau est relevé par les scènes d’action ainsi que la qualité des effets spéciaux. Un film à la limite de la correctionnelle.  

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “RESIDENT EVIL: CHAPITRE FINAL (2016) ★★★☆☆

  1. Je l’ai tout de même trouvé mieux que le précédent, mais pas exceptionnel non plus…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 02/05/2017, 16 04 55 05555

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 45,359 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :