Drame, Thriller

DESIERTO (2015) ★★★☆☆


Desierto (2015)

 

Synopsis : Désert de Sonora, Sud de la Californie. Au coeur des étendues hostiles, emmené par un père de famille déterminé, un groupe de mexicains progresse vers la liberté. La chaleur, les serpents et l’immensité les épuisent et les accablent… Soudain des balles se mettent à siffler. On cherche à les abattre, un à un.

Origine du film : Mexique
Réalisateur : Jonás Cuarón
Scénaristes : Jonás Cuarón, Mateo Garcia
Acteurs : Gael García Bernal, Jeffrey Dean Morgan, Alondra Hidalgo, Diego Cataño
Musique : Woodkid
Genre : Drame, Thriller
Durée : 1 heure et 28 minutes
Date de sortie : 13 avril 2016 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Esperanto Filmoj
Distribué par : STX Entertainment
Titre original : Desierto
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Desierto » est un thriller dramatique mexicain datant de 2015, co-écrit et réalisé par Jonás Cuarón, à qui l’on doit également le scénario de « Gravity » (2013). Ce métrage a également été produit par Jonás Cuarón avec son père Alfonso et son oncle Carlos. Les acteurs principaux sont Gael García Bernal, qui est également producteur exécutif sur ce projet, et qu’on a pu voir dans « Babel » (2006) aux côtés de Cate Blanchett et de Brad Pitt, Alondra Hidalgo, qu’on a pu voir dans « Crónica de Castas » (2014) et Jeffrey Dean Morgan, qu’on a pu voir dans « Possédée » (2012).

L’histoire qui nous est proposée dans « Desierto » n’est fondamentalement pas nouvelle. Les faits se déroulent dans le désert de Sonora, un état du nord du Mexique, dans la zone frontière avec l’Arizona. Un groupe de Mexicains franchit illégalement la frontière afin de se rendre aux États-Unis. Ils sont alors pris en chasse par un Américain, Sam, armé d’un fusil à lunette et accompagné par son fidèle mais vicieux malinois, Tracker.

Une fois que le décor est planté et que les hostilités démarrent, le film bascule dans une forme de survival, le côté horrifique en moins, même si on a tout de même droit à une séquence un petit peu gore lorsque le chien s’en prend à l’un des clandestins en l’égorgeant. Dans une certaine mesure, ce métrage peut nous faire penser à « Mojave » (2015) ou à « Hors de Portée« , qui développent tous deux le concept de la chasse à l’homme dans un environnement du type désert rocheux. 

Bien que cela ne soit pas franchement mis en avant dans le métrage, « Desierto » aborde en deuxième lecture le problème du racisme et/ou du rejet des immigrés mexicains aux États-Unis, où certains citoyens américains n’hésitent pas à en faire la chasse le long de la frontière avec le Mexique. L’idée est bonne, mais elle est malheureusement contrebalancée par une intrigue prévisible et des personnages dont le développement est très réduit. 

La photographie offerte par « Desierto » est absolument magnifique, proposant des vues somptueuses du désert de Sonora. Sable blanc, rochers stylisés, cactus géants, crotales hostiles, tout y est magnifié. La distribution est dominée par l’affrontement entre Gael García Bernal et Jeffrey Dean Morgan. On peut cependant s’étonner de certaines attitudes, de certains choix du personnage du premier, qui se voit offrir des situations où il aurait pu en terminer plus rapidement. Mais cela tient du choix scénaristique. Une mention spéciale pour le chien, Tracker, qui bien qu’il finisse mal dans cette histoire, est particulièrement bien dressé et effectue un certain nombre de scènes impressionnantes, notamment dans les franchissements d’obstacles. Ce Berger belge Malinois est un personnage à part entière dans ce film.

À noter qu’aucune scène n’a été tournée en intérieur. En outre, Desierto est le mot espagnol pour désigner le désert. Doté d’un budget de 3 millions de dollars, « Desierto » a rapporté près de 4 millions de dollars au box-office. Le film a été présenté dans la section Special Presentations lors du Toronto International Film Festival en 2015 où il a remporté le Prize of the International Federation of Film Critics et fut sélectionné comme le choix mexicain dans la catégorie Best Foreign Language Film de la 89e Cérémonie des Oscars, mais n’a cependant pas été nominé. 

« Desierto » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 7 novembre 2016 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Desierto » est un thriller correct, disposant d’une histoire presque usuelle, mais d’une intrigue convenue. Le sens technique et la beauté de la photographie sont les points forts de ce métrage, mais le script simpliste n’apporte rien au-delà du divertissement passif, et on peut en particulier regretter son manque quasi-complet de développement des personnages. La distribution offre cependant d’honorables prestations. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 39,603 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :