Drame, Historique, Policier

KILLING FIELDS (2011) ★★★☆☆


Killing Fields (2011)

 

Synopsis : À Texas City, la police fait face à une série de meurtres, mais les rivalités internes qui minent le service et l’endroit épouvantable où ont été retrouvés les corps – le terrain vague de Killing Fields – compliquent l’enquête. Dans le comté voisin, les inspecteurs Mike Souder et Brian Heigh travaillent sur la disparition d’une jeune fille. Pas de cadavre, aucune piste. Lorsque Anne, une gamine des rues que Brian a prise sous son aile, est portée disparue à son tour, les deux inspecteurs commencent à se dire que la solution se cache peut-être du côté de Killing Fields…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Ami Canaan Mann
Scénariste : Don Ferrarone
Acteurs : Sam Worthington, Jeffrey Dean Morgan, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Jason Clarke, Annabeth Gish, Sheryl Lee, Stephen Graham
Musique : Dickon Hinchliffe
Genre : Drame, Histoire, Policier
Durée : 1 heure et 45 minutes
Date de sortie : 28 décembre 2011 (France)
Année de production : 2011
Sociétés de production : Forward Pass, Gideon Productions, Infinity Media, QED International, Watley Entertainment
Distribué par : Anchor Bay Films
Titre original : Texas Killing Fields
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Texas Killing Fields » ou « Killing Fields » pour la distribution française, est un film policier américain datant de 2011, réalisé par Ami Canaan Mann, à qui l’on doit également « Jackie & Ryan » (2015). Les acteurs principaux sont Sam Worthington, qu’on a pu voir dans « Tu ne tueras point » (2016), Jeffrey Dean Morgan, qu’on a pu voir dans « Desierto » (2015), Jessica Chastain, qu’on a pu voir dans « Miss Sloane » (2016), Chloë Grace Moretz, qu’on a pu voir dans « Si je reste » (2014) et Jason Clarke, qu’on a pu voir dans « Everest » (2015).

Le film devait initialement être dirigé par Danny Boyle. Ce dernier ayant quitté le projet, il a été remplacé par Ami Canaan Mann, la fille du réalisateur Michael Mann, qui a produit ce film. Danny Boyle a déclaré que le film était tellement sombre qu’il ne se ferait. Manifestement, il se trompait.

 

L’histoire proposée par « Killing Fields » nous emmène dans la ville de Texas City, située au sud-est de l’état du Texas, à la « frontière » avec la Louisiane, d’où le fait qu’une partie de l’action se déroule dans le bayou, une zone marécageuse formée par les anciens bras du Mississippi. Les inspecteurs de la police criminelle, Mike (Sam Worthington) et Brian (Jeffrey Dean Morgan) enquêtent sur le meurtre d’une fille et la disparition d’une jeune femme. Pendant ce temps, Ann (Chloë Grace Moretz), une gamine négligée par sa mère toxicomane (Sheryl Lee), disparaît… Les deux policiers vont tout mettre en œuvre pour la retrouver et neutraliser le criminel qui se cache derrière ces sordides affaires. 

Le casting de ce « Killing Fields » est parfait, Sam Worthington incarne un policier virulent, qui n’aime pas s’embarrasser trop longtemps avec les lenteurs administratives, Jeffrey Dean Morgan campe un policier plus modéré, croyant, qui voit sa détermination s’exacerber lorsqu’il sent qu’il touche au but, et l’impeccable Chloe Grace Moretz, qui livre une nouvelle fois une prestation juste, dans le rôle d’une gamine délaissée par sa mère, livrée à elle-même, et finalement victime d’un pervers. La direction et la photographie sont excellentes, avec une atmosphère sombre, graveleuse, qu’on associe souvent aux films de sérial-killer. L’histoire, en dépit d’être incohérente, est très intéressante.

Pour faire simple, différents flux narratifs sont développés en même temps. Il est donc facile de se confondre avec ce qui se passe à l’écran. En fait, plus d’une fois, l’édition du métrage ajoute grandement à la confusion en réduisant inutilement une scène ou un personnage, sans rapport avec la séquence précédente, sans aucune précision particulière. Le montage rend souvent cette caractéristique frustrante et incohérente. 

D’autre part, à la fin du film, la survie de l’un des inspecteurs de police est surprenante et relativement irréaliste, tout comme l’inexplicable imprécision concernant le sort de l’un des méchants (Jason Clarke), dont le récit s’arrête quasiment en pleine action. Dommage…

« Killing Fields » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 2 mai 2012 chez Seven7. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Killing Field » laisse un sentiment partagé. Ce film débute dans le sens d’une enquête de police qui nous plonge dans un univers glauque, développant une atmosphère crasseuse et miséreuse, mais par la suite, tout se dégrade. L’ensemble aurait pu être parfaitement absorbant si le réalisateur avait suivi les règles d’une logique stricte. Malheureusement, le métrage devient rapidement incohérent, offrant des séquences dont on ne comprend pas le sens. La distribution était pourtant au rendez-vous, offrant de très bonnes prestations. La photographie est également bien orchestrée, renforçant le sentiment lugubre et le climat sordide. Ami Canaan Mann offre des choses intéressantes dans son premier long-métrage, qui ne ternissent en rien son nom de famille, mais à trop vouloir révolutionner les codes, sa réalisation en devient brouillonne.

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 40,199 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :