Science fiction

KILL SWITCH (2017) ★★★☆☆


Kill Switch (2017)

 

Synopsis : Située dans un monde futuriste, la société Alterplex Energy a créé un système permettant de créer un monde parallèle afin d’y puiser des énergies permettant d’alimenter notre monde pendant des millénaires, réglant ainsi la pénurie dont souffre notre planète. Mais peu de temps après la mise en fonction du système, les choses se retrouvent rapidement hors de contrôle. Pour régler le problème, Alterplex Energy envoie Will Porter, un pilote et physicien, dans ce monde paralèlle pour y placer un boitier, Redivider, dans la tour d’exploitation de l’énergie, afin de sauver l’humanité, y compris sa propre famille, dans le monde réel. Mais dès qu’il arrive sur place, des drones et des soldats le prennent en chasse…

Origine du film : États-Unis, Hollande
Réalisateur : Tim Smit
Scénaristes : Charlie Kindiger, Omid Nooshin
Acteurs : Dan Stevens, Bérénice Marlohe, Tygo Gernandt, Charity Wakefield, Bas Keijzer, Mike Libanon, Mike Reus
Musique : Dries Bijlsma, Rob Peters
Genre : Science-fiction
Durée : 1 heure et 31 minutes
Date de sortie : 1er juin 2017
Année de production : 2017
Sociétés de production : FilmNation Entertainment, SquareOne Entertainment, RainMaker Films, CTM Productions
Distribué par : Saban Films
Titre original : Redivider
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Kill Switch », que l’on peut également trouver sous le nom de « Redivider« , est un film germano-américain de science-fiction datant de 2017, réalisé par Tim Smit, qui fait là ses débuts comme metteur en scène. Les acteurs principaux sont Dan Stevens, qu’on a pu voir dans « Criminal Activities » (2015), Bérénice Marlohe, qu’on a pu voir dans « Skyfall » (2012)Tygo Gernandt, qu’on a pu voir dans « Black Death » (2010), et Charity Wakefield, que l’on connaît surtout pour ses participations à des séries télévisées anglaises comme Doctor Who, Close to the Enemy ou encore The Halcyon. 

En février 2016, on annonçait que Dan Stevens et Bérénice Marlohe avaient été enrôlés dans le film que Tim Smit allait diriger sur un scénario de Charlie Kindinger et Omid Nooshin. Aaron Ryder officiant comme producteur pour sa bannière FilmNation Entertainment. En février 2017, Saban Films acquit les droits de distribution du film pour une programmation au 16 juin 2017. 

L’histoire proposée par « Kill Switch » est relativement originale. Afin de palier au manque de ressources énergétiques planétaires, la société Alterplex Energy invente une technologie permettant de créer un monde parallèle identique à notre planète, afin d’y puiser les ressources naturelles et de les rapatrier vers notre monde. Cette planète terre bis est censée être vide de toutes infrastructures et de toutes vies humaines et animales. Cependant, et très rapidement après la mise en marche du portail permettant d’aspirer l’énergie de ce monde parallèle, des dysfonctionnements apparaissent. Pour comprendre ce qu’il se passe, Alterplex Energy envoie Will Porter, incarné par Dan Stevens, sur la planète clone pour vérifier ce qui se passe. À son arrivée, il découvre que c’est l’ensemble de notre monde qui a été reproduit, bâtiments, véhicules et être humains. L’accueil est hostile et il va devoir batailler afin de mener à bien sa mission qui consiste à neutraliser le portail. 

La prémisse est donc intéressante et les idées novatrices. La réalisation est nettement moins réussie. Le film est proposé, dans sa grande majorité, en images tournées à la première personne, que l’on retrouve sous l’appellation first-person perspective, comme c’était déjà le cas pour Hardcore Henry (2015). Seules quelques séquences flashback permettent d’identifier Dan Stevens dans le rôle principal. Cette manière de filmer est originale, et peut s’avérer intéressante, mais peut-être qu’il aurait été plus judicieux d’alterner de manière plus équilibrée avec des séquences « traditionnelles ». 

Les effets spéciaux sont extrêmement bien réalisés et plutôt esthétiques, proposant au passage une vision futuriste des armes à feu, des drones, des écrans d’ordinateur, entre autres. L’aspect science-fiction n’est pas trop lourd. On est loin des films tels que Star Wars ou Star Trek, qui nous emmènent dans des futurs très lointains. En effet, « Kill Switch » nous emmène dans un futur relativement proche. 

Le scénario montre ses faiblesses, notamment les petits flashbacks que j’ai cité précédemment, qui ne sont pas vraiment distrayants et semblent être orchestrés pour combler le manque d’idées dans le développement de l’histoire, freinant ainsi la progression du principal protagoniste. Du coup, les personnages ne sont pas suffisamment développés. Par exemple, le personnage principal est censé être un grand scientifique doublé d’un expert en pilotage, mais rien n’est construit pour étayer ces particularités. 

En conclusion, « Kill Switch » est un film de science-fiction correct avec une histoire originale et des idées novatrices, mais qui souffre cruellement d’une intrigue digne de ce nom, ce qui en fait terriblement chuter la note générale. Les effets spéciaux sont corrects, le rythme est haché par des flashbacks qui peuvent apparaître comme inutiles. La distribution, peu connue dans sa majorité, offre de décentes prestations. Reste un film légèrement au-dessus de la moyenne qui ne sera pas un souvenir indélébile dans notre mémoire.

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “KILL SWITCH (2017) ★★★☆☆

  1. Pourquoi pas, pour un petit moment sympa !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 17/06/2017, 16 04 14 06146

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 42,002 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :