Action, Aventure, Fantastique

KONG: SKULL ISLAND (2017) ★★★★☆


Kong: Skull Island (2017)

 

Synopsis : Un groupe d’explorateurs plus différents les uns que les autres s’aventurent au cœur d’une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu’ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Jordan Vogt-Roberts
Scénaristes : Dan Gilroy, Max Borenstein, Derek Connolly
Acteurs : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman, Brie Larson, Jing Tian, Toby Kebbell, John Ortiz, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Shea Whigham, Thomas Mann, Terry Notary, John C. Reilly
Musique : Henry Jackman
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Durée : 1 heure et 58 minutes
Date de sortie : 8 mars 2017
Année de production : 2017
Sociétés de production : Legendary Pictures, Tencent Pictures
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Kong: Skull Island
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Kong: Skull Island » est un film d’aventure fantastique américain datant de 2017, réalisé par Jordan Vogt-Roberts, à qui l’on doit également « The Kings of Summer » (2013). Les acteurs principaux sont Tom Hiddleston, qu’on a pu voir dans « Avengers » (2012), Samuel L. Jackson, qu’on a pu voir dans « XxX: Reactivated » (2017), John Goodman, qu’on a pu voir dans « Traque à Boston » (2016), Brie Larson, qu’on a pu voir dans « Scott Pilgrim » (2010)Jing Tian, qu’on a pu voir dans « La Grande Muraille » (2016), Toby Kebbell, qu’on a pu voir dans « Ben-Hur » (2016), John Ortiz, qu’on a pu voir dans « Aliens vs Predator Requiem » (2007)Shea Whigham, qu’on a pu voir dans ‘ »En Cavale » (2016), Thomas Mann, qu’on a pu voir dans « Projet X » (2012), et John CReilly, qu’on a pu voir dans « Aviator » (2004).

Le tournage principal de « Kong: Skull Island » a débuté le 19 octobre 2015 et s’est achevé le 18 mars 2016. Différents lieux de tournage furent utilisés notamment dans la partie nord du Vietnam, l’île d’Oahu à Hawaï et la Gold Coast en Australie. Jordan Vogt-Roberts, le réalisateur, a dit avoir été inspiré par un certain nombre de films, comme « Apocalypse Now » (1979), « Platoon » (1986), ou encore le film sud-coréen « The Host » (2006).

L’histoire proposée par « Kong: Skull Island » nous invite à suivre une équipe composée d’un groupe de scientifiques et d’un groupe de soldats fraîchement libérés de la guerre du Vietnam. Leur objectif étant de se rendre sur une île inexplorée dans le Pacifique. En arrivant, non sans mal, à destination, ils débutent leur exploration et se retrouvent rapidement confrontés à des créatures terrifiantes ainsi qu’au puissant Kong. L’équipe va être décimée et les survivants n’auront plus qu’un seul but, survivre afin de se rendre au point d’extraction.

Le moins que l’on puisse dire après avoir visionné « Kong: Skull Island » c‘est que l’argent investi dans sa réalisation se voit à l’écran. Entre les séquences en hélicoptère et l’animation hyper-réaliste des différents monstres en action, c’est plutôt impressionnant, et finalement amusant à suivre. Fatalement, vu le rythme, la place réservée à l’action, de nombreux personnages sont finalement perçus plus comme des esquisses que des personnes à part entière. En effet, pas vraiment le temps de développer les nombreux personnages présents dans cette aventure. 

D’une manière générale, « Kong: Skull Island » remplit pleinement sa fonction de divertissement grand spectacle. L’action est omniprésente, très bien orchestrée, sur un rythme très soutenu. Le métrage gagne pleinement sa place dans la mythologie des films de monstres sans jamais correspondre à l’original de ce classique du cinéma, qui a déjà été plusieurs fois revisité. C’est peut-être bien là la force de cette nouvelle version. Aborder un sujet connu, mais en le développant de manière nouvelle et finalement ainsi trouver une forme d’originalité. 

En ce qui concerne le prestigieux casting, on retiendra essentiellement la prestation de Samuel L. Jackson dans le rôle du lieutenant-colonel Preston Packard, un soldat frustré qui cherche une revanche pour les hommes qu’il a perdu. Une manière d’appliquer la doctrine du « œil pour œil » tout en évacuant son désappointement face à la faillite américaine au Vietnam. L’acteur livre un personnage habité d’une bonne dose de folie évoluant au milieu du chaos. 

Kong: Skull Island a rapporté 168,1 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 398,1 millions de dollars dans les autres pays pour un montant total de 566,2 millions de dollars. Réalisé sur un budget de production de 185 millions de dollars, avec environ 136 millions de dollars de plus dépensés pour le marketing mondial, le film devait faire au moins 450 à 500 millions de dollars de recette dans le monde afin de parvenir à l’équilibre financier.

« Kong : Skull Island » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 12 juillet 2017 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Kong: Skull ISland » est certainement l’archétype du film pop-corn. L’histoire propose une revisite du mythe du célèbre King Kong. Les scènes d’action sont omniprésentes, laissant peu de place au développement des personnages. Le rythme est très soutenu et les effets spéciaux sont spectaculaires. La distribution offre de bonnes prestations, mais est largement sous-exploitée, seul Samuel L. Jackson dispose d’un personnage plus charismatique que la moyenne. Un très bon divertissement, agréable et fluide à regarder. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “KONG: SKULL ISLAND (2017) ★★★★☆

  1. Ah, j’ai passé un moment absolument génial avec ce film, du très grand spectacle !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 27/06/2017, 15 03 02 06026
    • Dis-toi que j’ai eu du mal à reconnaître Tom Hiddleston. Je savais que je le « connaissais », mais je n’arrivais à le replacer et surtout à me rappeler que c’était lui qui incarnait Loki dans les franchises Thor et Avengers … Là où par contre j’étais arrivé à le reconnaître de suite dans « Crimson Peak » (2015).

      J'aime

      Publié par DEMANGEON Olivier | 27/06/2017, 16 04 19 06196

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 175 586 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :