Thriller

BLACK BUTTERFLY (2017) ★★★★☆


Black Butterfly (2017)

 

Synopsis : Un homme invite chez lui un vagabond qu’il soupçonne d’être un tueur en série…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Brian Goodman
Scénaristes : Marc Frydman, Justin Stanley
Acteurs : Antonio Banderas, Jonathan Rhys Meyers, Piper Perabo, Abel Ferrara, Vincent Riotta, Nathalie Rapti Gomez, Randall Paul, Katie McGovern
Musique : Federico Jusid
Genre : Thriller
Durée : 1 heure et 33 minutes
Date de sortie : 26 mai 2017 (États-Unis)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Ambi Pictures, Battleplan Productions, Compadre Entertainment, Paradox Studios
Distribué par : Lionsgate Premiere
Titre original : Black Butterfly
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Black Butterfly » est un thriller américain datant de 2017, réalisé par Brian Goodman, à qui l’on doit également « Boston Streets » (2008). Les acteurs principaux sont Antonio Banderas, qu’on a pu voir dans « Automata » (2014), Jonathan Rhys Meyers, qu’on a pu voir dans « Les Orphelins de Huang Shi » (2008)Piper Perabo, qu’on a pu voir dans « Looper » (2012), Abel Ferrara, qu’on a pu voir dans « Sculpt » (2016), et Vincent Riotta, qu’on a pu voir dans « Rush » (2013).

L’histoire proposée par « Black Butterfly » offre essentiellement une rencontre entre deux personnages, Paul Lopez, incarné par Antonio Banderas, un écrivain en manque d’inspiration et en souffrance depuis que sa femme l’a quitté, qui noie son chagrin et son désarroi dans l’alcool, et Jack, interprété par Jonathan Rhys Meyers, un vagabond, que Paul va accueillir, certainement pour rompre sa solitude et pour le remercier de l’avoir sorti d’une situation tendue. Jack va proposer à Paul de l’aider à réparer sa maison, car ce dernier désir la vendre. Jack pousse également Paul à reprendre l’écriture en lui apportant de nouvelles idées. Cependant, l’attitude de Jack va changer, devenant de plus en plus agressive. Paul va se sentir menacé et finalement séquestrer, avant que tout ne bascule. 

L’intrigue est assez forte, et on comprend assez vite que Jack est le meurtrier qui sévit dans la région, la tension monte progressivement au fur et à mesure que de petits détails font leur apparition. La violence s’installe et on pense que tout est terminé quand arrive un twist terrible. On se fait littéralement avoir en beauté. On en reste pantois. Heureusement qu’on est assis, car c’est assez stupéfiant. Les images se bousculent, les éléments nous sont à nouveau présentés sous un angle nouveau qui nous fait alors prendre conscience qu’on était dans l’erreur depuis le début. C’est magnifique de se faire rouler comme cela. 

Le film repose essentiellement sur la dualité entre les deux acteurs principaux qui délivrent là d’excellentes prestations. La confrontation s’apparente fortement à un huis clos. Cependant, quelques scènes d’action viennent renforcer le suspense et la tension grandissante entre les deux protagonistes. La photographie est magnifique, la maison de Paul étant isolée à la montagne, à proximité des bois. C’est en Italie que le tournage s’est déroulé, même l’action est censée se dérouler aux États-Unis. 

Bien que le film ne semble pas disposer d’un énorme budget, tout est très bien fait, et surtout, tout respire le thriller à 100%. Antonios Banderas délivre une très bonne prestation, mais il est toutefois éclipsé par Jonathan Rhys Myers qui délivre une excellente performance. L’acteur offre un personnage mystérieux, secret, presque taciturne, dont on sent qu’il peut basculer dans l’hyper-violence rapidement. Rien dans son attitude ne laisser augurer de ce qui va suivre. 

En conclusion, « Black Butterfly » est un très bon thriller qu’on a découvert avec surprise, n’en n’ayant pas entendu parlé avant. L’histoire repose entièrement sur les prestations des deux acteurs principaux. Antonios Banderas offre une très bonne prestation et montre pleinement ses compétences d’acteur. Jonathan Rhys Meyers est tout aussi bon, si ce n’est mieux, offrant un personnage de psychopathe très crédible. L’atmosphère est particulièrement claustrophobe tout en étant entrecoupée d’une superbe photographie en raison du magnifique lieu de tournage. On garde son attention durant les 90 minutes du métrage. Un film solide et un très bon divertissement qu’on ne peut que recommander.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 56,108 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :