Drame

LES ÉVADÉS (1994) ★★★★★


Les Évadés (1994)

 

Synopsis :  1948. Andy Dufresne, jeune banquier respectable, est condamné à la prison à vie pour le double meurtre de sa femme et son amant. Bien qu’innocent, il est incarcéré au terrible pénitencier de Shawshank. Là, il fait la connaissance de Red, prisonnier depuis vingt ans et qui connaît par coeur la prison, ses codes et ses combines. Mais Andy n’a qu’une idée en tête : s’évader…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Frank Darabont
Scénariste : Frank Darabont
Acteurs : Tim Robbins, Morgan Freeman, Bob Gunton, William Sadler, Clancy Brown, Gil Bellows, James Whitmore, Mark Rolston, Jeffrey DeMunn
Musique : Thomas Newman
Genre : Drame
Durée : 2 heures et 22 minutes
Date de sortie : 1er mars 1995 (France)
Année de production : 1994
Sociétés de production : Castle Rock Entertainment
Distribué par : Columbia Pictures
Titre original : The Shawshank Redemption
Notre note : ★★★★★

Notre commentaire : « The Shawshank Redemption » ou « Les Évadés » pour la distribution française, est un film dramatique américain datant de 1994, écrit et réalisé par Frank Darabont, à qui l’on doit également « The Mist » (2007). Les acteurs principaux sont Tim Robbins, qu’on a pu voir dans « Dead Man Walking » (1995), Morgan Freeman, qu’on a pu voir dans « Wanted » (2008), Bob Gunton, qu’on a pu voir dans « L’Ombre Blanche » (1996), William Sadler, qu’on a pu voir dans « 58 Minutes pour vivre » (1990), Clancy Brown, qu’on a pu voir dans « L’Affaire Kate McCall » (2013), Gil Bellows, qu’on a pu voir dans « The Calling » (2014), et James Whitmore, qu’on a pu voir dans de nombreux films durant sa longue carrière.

Frank Darabont a acquis les droits d’adaptation cinématographique auprès de l’auteur Stephen King après l’avoir impressionné avec son adaptation cinématographique de « Chambre 312 » en 1983. Bien que ces deux personnes soient devenus amis et ont maintenu de bonnes relations, Frank Darabont n’avait plus travaillé avec l’écrivain durant quatre années, jusqu’à ce qu’il choisisse d’adapter The Shawshank. Frank Darabont a par la suite dirigé « La Ligne Verte » (1999), qui était basé sur un autre histoire de Stephen Kingse se déroulant en prison par King. Ce fut encore suivi d’une adaptation du roman « The Mist » de Stephen King en 2007.

Rob Reiner, qui avait précédemment adapté le roman The Body au film « Stand by Me » (1986), a offert une enveloppe de 2,5 millions de dollars pour écrire et diriger « Les Évadés ». Il avait l’intention de faire appel à Tom Cruise pour incarner Andy et Harrison Ford pour interpréter Red. Frank Darabont a sérieusement considéré la vision de Rob Reiner, mais a finalement décidé de diriger le film lui-même, dans l’idée d’en faire quelque chose de vraiment génial.

Bien que l’histoire de « Les Évadés » se déroule dans le Maine, c’est le Ohio State Reformatory à Mansfiled dans l’Ohio qui servit de prison fictive pour le film, nommé pour l’occasion Shawshank State Penitentiary. Cette prison a été construite entre 1886 à 1910 et fut fermée en 2010, date à partir de laquelle elle a servi à de nombreuses reprises pour des tournages de film, de Show TV et clip vidéo musical. Plusieurs des scènes d’intérieur du film, tels que la salle d’admission, le bureau du directeur, ont été réalisées dans cette maison de correction. 

La scène qui se déroule sur une plage dans les dernières minutes du film censée se dérouler à Zihuatanejo, au Mexique, a été réalisée dans les Caraïbes, sur l’île de Sainte-Croix, l’une des Îles Vierges américaines. La plage de Zihuatanejo est une réserve naturelle nationale, un croissant de sable de trois kilomètres au sud de Frederiksted, sur la pointe sud-ouest de l’île. Cette réserve naturelle est une aire de ponte pour les tortues Luth et ouvert uniquement à des heures limitées (de 10h à 16h le samedi et le dimanche) et complètement interdite d’accès pendant la saison de reproduction.

« Les Évadés » a bénéficié d’une diffusion limitée en salles à partir du 23 septembre 1994 en Amérique du Nord. Il a ensuite reçu une diffusion plus large à partir du 14 octobre 1994. Le film a quitté les écrans de cinéma à la fin du mois de novembre 1994, après 10 semaines d’exploitation avec une recette de 16 millions de dollars. A l’époque, il fut considéré comme une box office bomb, car il n’avait pas réussi à récupérer son budget de production de 25 millions de dollars. Le film fut d’ailleurs en concurrence directe avec « Forrest Gump » (1994) et « Pulp Fiction » (1994).

Après avoir été nominé pour plusieurs Oscars, le film a été relancé en salles, en février 1995, pendant la saison des Oscars, et a réalisé 9 millions de dollars de recettes supplémentaires. Au total, « Les Évadés » a rapporté environ 28,3 millions de dollars dans les cinémas nord-américains.

Après avoir rapporté 28 millions de dollars au box-office en Amérique du Nord et 30 millions de dollars à l’étranger, il a poursuivi sa carrière sur le marché de la vente et de la location de vidéo, pour finalement rapporter près de 80 millions de dollars. Le film a encore rapporté de l’argent par le biais de la vente au réseau de câblodistribution TNT, et ce, à partir de 1997. « Les Évadés » aura engrangé plus de 100 millions de dollars.

Dans ce film, « Les Évadés » basé sur le roman de Stephen King, on ne retrouve aucune des créatures habituelles d’un autre monde qui peuplent usuellement les œuvres de l’écrivain. Non, ce film nous emmène dans l’univers carcéral d’une prison du Maine, avec ses us et coutumes, pas toujours très orthodoxes, mais la réalité de ce qui se passe au-delà de ses murs. Bien que la thématique de l’emprisonnement ait déjà été abordée dans des métrages comme « Papillon » (1973), « L’évadé d’Alcatraz » (1979), ou encore « Brubaker » (1980), aucun n’avait décrit l’existentialisme de manière aussi poussé. 

Le film met en lumière plusieurs points importants comme la capacité à encaisser, à supporter la violence de ses codétenus et/ou des gardiens, la patience, la persévérance, et l’intelligence en action afin de nourrir l’espoir. 

L’ensemble de la distribution est bien entendu dominée par les prestations de Tim Robbins et de Morgan Freeman. Tim Robbins, qui interprète Andy Dufresne, n’était pas le premier choix. Kevin Costner, Tom Hanks et Brad Pitt ont tous refusé le rôle en raison de conflit dans leur emploi du temps, respectivement engagés sur « Waterworld » (1995), « Forrest Gump » (1994) et « Entretien avec un Vampire » (1994). Morgan Freeman, qui incarne Ellis Boyd « Red » Redding, le meilleur ami d’Andy dans cet univers carcéral et le narrateur du film, n’était pas non plus le premier choix. Avant qu’il intègre le casting du film, Clint Eastwood, Harrison Ford, Paul Newman, et Robert Redford furent approchés pour le rôle. Morgan Freeman a finalement hérité du rôle bien qu’il ait été décrit comme un Irlandais d’âge moyen avec des cheveux roux grisonnants, comme dans le roman. 

Cependant, on peut relever quelques autres bonnes performances dont celles de James Whitmore qui incarne Brooks Hatlen; le libraire de la prison, un personnage par lequel viendra le terme institutionnalisé, qui vit dans cette maison d’arrêt depuis 50 ans, qui lorsqu’il va retrouver sa liberté ne trouvera pas sa place à l’extérieur. Il va nous briser le cœur, tout comme le personnage de  Gil Bellows, qui interprète Tommy Williams, personnage qui amènera la vérité sur l’innocence d’Andy, et dont le sort sera des plus dramatiques. 

« Les Evadés » a fait l’objet de plusieurs éditions en DVD ainsi qu’en Blu-ray, dont celle paru le 6 novembre 2013 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Les Évadés » dispose d’une histoire forte mettant en scène des pratiques d’un autre âge et nous confronte de manière réaliste et violente avec l’univers carcéral. Mais au-delà il y a une approche philosophique et psychologique de la nature de l’homme face à l’enfermement. L’intrigue est passionnante et le dénouement est très bien orchestré. La distribution offre des prestations de premier plan, permettant au passage à Morgan Freeman de remporter l’Oscar du Meilleur Acteur. La photographie est plaisante et le travail de reconstitution au niveau des décors, des costumes, des véhicules est admirable. Un très beau film qu’on ne peut que recommander ! 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

5 réflexions sur “LES ÉVADÉS (1994) ★★★★★

  1. Quel film fantastique, je ne l’ai vue je ne sais combien de fois, et je m’en lasse jamais.

    Aimé par 1 personne

    Publié par lecturedunebouquineuse | 15/07/2017, 15 03 40 07407
    • Il s’agit certainement d’une des meilleures adaptations d’un roman de Stephen King, avec peut-être « La Ligne Verte » (1999) du même réalisateur d’ailleurs. Un film dont va probablement proposer une critique avant la fin de l’été …
      😉

      Aimé par 1 personne

      Publié par DEMANGEON Olivier | 15/07/2017, 15 03 45 07457
      • Je suis du même avis, c’est probablement une dès meilleures, pour ma part, il y a aussi Misery que j’adore et dont Kathy Bates à fait selon moi une remarquable performance ( la scène où elle lui brise les chevilles est tout à fait mémorable). J’ai bien hâte de voir votre critique sur la ligne verte.

        Aimé par 1 personne

        Publié par lecturedunebouquineuse | 15/07/2017, 15 03 57 07577
      • « Misery » est un souvenir assez ancien pour moi et c’est vrai que c’est essentiellement cette scène où Kathy Bates brise les jambes de James Caan qui reste en mémoire. Un film à revoir indéniablement !

        Aimé par 1 personne

        Publié par DEMANGEON Olivier | 16/07/2017, 6 06 52 07527
  2. un bien bel univers et une belle découverte. au plaisir de revenir flâner sur vos pages

    Aimé par 1 personne

    Publié par Angelilie | 15/07/2017, 19 07 23 07237

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 60,648 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :