Biopic, Drame, Policier

THE WIZARD OF LIES (2017) ★★★★☆


The Wizard of Lies (2017)

 

Synopsis : L’histoire du célèbre financier Robert Madoff, l’escroc de Wall Street condamné à 150 ans de prison pour avoir détourné près de 65 milliards de dollars.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Barry Levinson
Scénaristes : Sam Levinson, Sam Baum, John Burnham Schwartz
Acteurs : Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Alessandro Nivola, Hank Azaria, Nathan Darrow, Kristen Connolly, Kathrine Narducci
Musique : Evgueni Galperine, Sacha Galperine
Genre : Biopic, Drame, Policier
Durée : 2 heures et 13 minutes
Date de sortie : 20 mai 2017 (États-Unis)
Année de production : 2017
Sociétés de production : HBO Films, Tribeca Productions
Distribué par : Home Box Office (HBO)
Titre original : The Wizard of Lies
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « The Wizard of Lies » est un film dramatique américain produit directement pour la télévision, datant de 2017, co-écrit par Sam Levinson, Sam Baum, et John Burnham Schwartz, réalisé par Barry Levinson, à qui l’on doit également « The Bay » (2012). Ce métrage est basé sur le livre du même nom écrit par Diana BHenriques. Les acteurs principaux sont Robert De Niro, qu’on a pu voir dans « Happiness Therapy » (2012), Michelle Pfeiffer que l’on peut régulièrement voir depuis « Scarface » (1983), Kristen Connolly, qu’on a pu voir dans « La Cabane dans les Bois » (2012), et Alessandro Nivola, qu’on a pu voir dans « A Most Violent Year » (2014).

L’histoire proposée par « The Wizard of Lies » nous invite à suivre la chute du businessman frauduleux Bernard Madoff. Ce dernier était un financier américain, fondateur de l’une des plus importantes sociétés d’investissement de Wall Street. En décembre 2008, il est arrêté par le FBI pour avoir orchestré une escroquerie dite « pyramide de Ponzi » portant sur une valeur d’au moins 50 milliards de dollars. 

Le système de Ponzi est une escroquerie qui consiste à rémunérer les investissements des clients par l’argent des nouveaux entrants. L’escroquerie apparaît lorsqu’elle s’écroule, au moment où les sommes d’argents versées par les nouveaux arrivant ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients. Cette escroquerie tient son nom de Charles Ponzi qui a mis en place une opération sur ce principe à Boston dans les années 1920. Dans le cas de Bernard Madoff, c’est lorsqu’il y a eu une chute des marchés financiers à la fin de l’année 2008 que tout son système s’est effondré car certains clients importants ont voulu retirer leur mise. 

Le montage de « The Wizard of Lies » est proposé sous forme d’une interview de Bernard Madoff alors qu’il est incarcéré. De nombreux flashbacks viennent expliquer l’évolution de la situation, le système frauduleux mis en place, les responsabilités de chacun, puis dans un second temps, les implications de la chute de Madoff, et les répercussions sur sa famille, notamment sa femme et ses deux fils. 

Bien que le film ne soit en rien violent, l’histoire est terriblement violente. Pas de coup de feu, pas de courses-poursuites, pas de bagarres, rien de tout cela. Non, l’histoire est violente de par les implications de l’effondrement du système Madoff. Des milliers de personnes ont été ruinées en perdant les quelques économies qu’elles avaient faites toute leur vie durant, en espérant les faire fructifier quelque peu et ainsi en profiter pour égayer un peu leurs derniers jours. Certaines personnes perdirent l’argent pour les études de leurs enfants, l’héritage familial, des sociétés durent déposer le bilan, des maisons saisies, etc.

Le rythme du film est bien équilibré, et les 135 minutes du film ne sont pas trop indigestes. Le script ne se perd pas en conjectures ou en développement trop complexe. Les dialogues restent simples, sans faire appel à des termes trop techniques. En outre, la distribution offre de bonnes prestations, notamment le duo composé de Robert De Niro et de Michelle Pfeiffer, qui incarnent le couple Madoff. L’acteur nous offre au passage une transformation dont il a le secret, cultivant une ressemblance troublante avec le véritable Bernard Madoff. Afin de préparer au mieux son rôle, Michelle Pfeiffer a passé du temps avec la vraie Ruth Madoff.

La dernière partie du métrage est probablement la plus dramatique, on peut découvrir les effets dévastateurs de cette crise sur la famille Madoff. En décembre 2010, alors que Bernard Madoff purge une peine de 150 années de prison, son fils aîné, Mark Madoff se suicide par pendaison. Son fils cadet, va également décéder des suites d’un cancer, en septembre 2014.

Un point est également à relever, un point interpellant et finalement assez désagréable. Il s’agit de l’attitude du personnage Bernard Madoff. Une attitude que l’on prête souvent aux riches et/ou aux personnes ayant une forme d’autorité, du pouvoir. C’est d’une forme de dédain, de mépris, une attitude hautaine et supérieure, notamment envers le personnel, les employés, qui sont rabaissés. C’est assez irritant, désagréable, mais tellement vrai. 

« The Wizard of Lies » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 4 octobre 2017 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Wizard of Lies » est un film très intéressant qui permet de plonger dans l’affaire Madoff, en se positionnant au plus près des principaux protagonistes. Le rythme est cohérent et le développement permet aux néophytes d’appréhender les arcanes du monde financier et de leurs magouilles. La distribution offre de très bonnes prestations, pour une trame foncièrement violente. 

 

Bande-annonce :

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “THE WIZARD OF LIES (2017) ★★★★☆

  1. Ah, je n’en avais pas entendu parler, mais ça me tente bien !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 16/07/2017, 17 05 00 07007

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 52,942 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :