Action, Crime - Policier, Thriller

U.S. MARSHALS (1998) ★★★★☆


U.S. Marshals (1998)

 

Synopsis : Avec son équipe, le Marshal Samuel Gerard se lance à la poursuite d’un nouveau et mystérieux fugitif : Mark Sheridan, accusé d’un double meurtre. Très vite, il va découvrir que Sheridan est un ancien de la CIA et des Forces Spéciales et que cette chasse à l’homme s’annonce beaucoup plus difficile que prévue…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Stuart Baird
Scénaristes : Roy Huggins, John Pogue
Acteurs : Tommy Lee Jones, Wesley Snipes, Robert Downey Jr., Joe Pantoliano, Kate Nelligan, Irène Jacob, Daniel Roebuck, Tom Wood, LaTanya Richardson, Irène Jacob, Kate Nelligan, Michael Paul Chan
Musique : Jerry Goldsmith
Genre : Action, Policier, Thriller
Durée : 2 heures 11 minutes
Date de sortie : 15 avril 1998 (France)
Année de production : 1998
Sociétés de production : Kopelson Entertainment
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : U.S. Marshals
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « U.S. Marshals » est un film d’action policier américain datant de 1998, réalisé par Stuart Baird, à qui l’on doit également « Ultime Décision » (1996). Les acteurs principaux sont Tommy Lee Jones, qu’on a pu voir dans « Mechanic: Resurrection » (2016),  Wesley Snipes, qu’on a pu voir dans « L’Élite de Brooklyn » (2010), Robert Downey Jr., qu’on a pu voir dans « Zodiac » (2007), Joe Pantoliano, qu’on a pu voir dans « Run or Die » (2012), et Irène Jacob, qu’on a pu voir dans « La Sentinelle » (2014).

Ce film est une suite du film « Le Fugitif » (1993), qui était lui-même basé sur la série télévisée du même nom datant des années 1960, créée par Roy Huggins. L’histoire n’implique pas le personnage du Dr. Richard Kimble dépeint par Harrison Ford dans le premier métrage, mais l’intrigue se concentre sur le Marshal Sam Gerard, une nouvelle fois interprétée par Tommy Lee Jones.

« U.S. Marshals » est une coproduction entre les studios Warner Bros. et Kopelson Entertainment. La distribution en salles à été assurée par la société Warner Bros. La bande originale a été composée et orchestrée par Jerry Goldsmith. La première a eu lieu le 6 mars 1998 aux États-Unis. Le film a rapporté 57 millions de dollars en Amérique du Nord et 45 millions de dollars dans les autres pays, pour une recette mondiale de 102 millions de dollars, contre un budget de production de 45 millions de dollars.  

Le tournage s’est essentiellement effectué dans l’Illinois, à Metropolis, Bay City Shawneetown et Chicago, mais également à New-York, Benton dans le Kentucky et Reelfoot Lake dans le Tennessee. Wesley Snipes n’a guère apprécié les scènes où il se retrouve dans l’eau, car il ne sait pas nager. Pour réaliser la scène où l’on peut suivre un transfert de prisonniers par avion, le réalisateur a demandé à suivre un véritable transfert par avion, mais il a été déçu de constater qu’ils se faisaient avec des avions réguliers. Étant donné que cela n’apportait rien de particulier, il a décidé d’amener la conception de l’avion vu dans le film, l’enchaînement au sol par des chaînes aux pieds, la porte type cage, le système de verrouillage mécanique, les toilettes ouvertes, etc. 

L’histoire proposée est simple mais repose sur une machination compliquée et finalement pas très bien expliquée. L’intrigue est très similaire au premier film avec un fugitif qui n’est pas coupable de ce qu’on lui reproche, et qui, en plus d’essayer d’éviter d’être capturé, tente de trouver des preuves qui l’innocenterait, ou tout du moins d’identifier celui qui lui a tendu ce piège dans lequel il est tombé. Il existe donc un réel manque dans la cohérence de l’histoire, masqué par le rythme très soutenu du métrage.

D’une manière, le Marshal Samuel Gerard (Tommy Lee Jones) a plus de difficulté pour mettre la main sur le fugitif, Mark Sheridan, incarné par un Wesley Snipes en pleine forme, que dans le premier métrage. En effet, ce dernier, est un ancien militaire des forces spéciales et un ancien agent de la CIA, qui désormais travaille en free-lance pour la fameuse agence. Les scènes d’action s’enchaînent mais restent calquées sur le même moule que le précédent film. En effet, dans « Le Fugitif » l’évasion s’effectuait après un crash de train, dans ce deuxième opus, c’est un crash d’avion qui sera l’élément déclencheur pour cette nouvelle chasse à l’homme.

Du côté de la distribution, dans l’équipe des Marshals, on retrouve l’intégralité de la même équipe, à la tête de laquelle Tommy Lee Jones trône dans le rôle d’un chef d’équipe qui n’aime pas l’échec et qui se veut sans compromission avec les fugitifs qu’il poursuit. Tommy Lee Jones est le Marshal Samuel Gerard. L’acteur est parfaitement dans le rôle et il aurait pu incarner ce personnage de nombreuses fois. Dans le rôle du fugitif on retrouve Wesley Snipes. L’acteur s’est fait une spécialité des films d’action et il est donc parfaitement à l’aise dans ce rôle. Le véritable méchant est incarné par Robert Downey Jr. qui dispose d’un personnage jouant un double jeu. Alors âgé de 33 ans, l’acteur originaire de Manhattan, apparaît un petit peu tendre pour ce rôle, moyennement crédible.

« U.S. Marshals » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 13 janvier 1999 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « U.S. Marshals » est un très bon film d’action, mais le script est un petit peu light, cela manque de substance, et cela manque d’un véritable antagoniste digne de ce nom. Le rythme est très soutenu et les scènes d’action s’enchaînent, courses-poursuites et quelques fusillades. On retiendra la scène du crash de l’avion dans la première partie, ainsi que la scène où le personnage incarné par Wesley Snipes s’échappe en sautant d’un toit pour finir sa course sur le toit d’un train. La distribution offre de bonnes prestations, mais on retiendra la performance de Tommy Lee Jones, qui livre un personnage rustre et déterminé. Un film d’action offrant un agréable divertissement sans prise de tête.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 112,563 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :