Action, Crime - Policier, Drame, Thriller

MENACE TOXIQUE (1997) ★★★★☆


Menace Toxique (1997)

 

Synopsis : Trois agents du FBI ont mystérieusement disparu l’un après l’autre alors qu’ils suivaient une même enquête dans une ville minière des Appalaches. Une lettre anonyme avait dénoncé des événements étranges : des déchets toxiques seraient déversés dans les collines des environs mettant en péril l’équilibre écologique de la région. A son tour, Jack Taggart, agent fédéral du bureau de l’environnement est envoyé sur les lieux pour résoudre l’énigme.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Félix Enríquez Alcalá
Scénaristes : Jeb Stuart, Phillip Morton
Acteurs : Steven Seagal, Marg Helgenberger, Harry Dean Stanton, Stephen Lang, Kris Kristofferson, Brad Hunt, Levon Helm, Mark Collie
Musique : Nick Glennie-Smith
Genre : Action, Drame, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 45 minutes
Date de sortie : 5 septembre 1997
Année de production : 1997
Sociétés de production : Seagal-Nasso Productions
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Fire Down Below
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Fire Down Below » ou « Menace Toxique » est un film d’action américain datant de 1997, réalisé par Félix Enríquez Alcalá qui effectuait là ses premiers pas comme metteur en scène. Le métrage permet de voir des apparitions de nombreux artistes de la country musique, tel que Randy Travis, Mark Collie, Ed Bruce, Marty Stuart etTravis Tritt. Les acteurs principaux sont Steven Seagal, qu’on a pu voir dans « L’Ombre Blanche » (1996)Marg Helgenberger, que l’on connaît essentiellement pour avoir incarné le personnage de Catherine Willows dans la série télévisée Les Experts, Harry Dean Stanton, qu’on a pu voir dans « Alien » (1979), Stephen Lang, qu’on a pu voir dans « Don’t Breathe » (2016), et Kris Kristofferson, qu’on a pu voir dans « Payback » (1999).

C’est dans le cadre de notre « Steven Seagal Challenge » que nous avons visionné ce film. Il s’agit du dixième long-métrage de l’acteur dans sa filmographie.

Le tournage a été réalisé sur place dans le Kentucky. La course-poursuite entre la camionnette et le poids lourd a été effectuée au Natural Bridge State Resort Park. Certaines des scènes de la séquence d’ouverture du métrage ont été tournées au Cumberland Falls State Resort Park, au sud-ouest de Corbin, également dans le Kentucky. Enfin, les scènes dans les mines ont été réalisées aux Great Saltpetre Cave, situés à Rockcastle County, dans la partie sud-est du Kentucky. 

Lors du tournage du film, une véritable enquête de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) se déroulait à proximité. Steven Seagal a invité le responsable de l’EPA à visiter le tournage afin qu’ils puissent discuter ensemble des problèmes environnementaux et de l’action qu’il menait.

Warner Bros. voulait s’assurer que « Menace Toxique » ait le même rythme rapide et la même longueur que tous les autres films que Steven Seagal avait fait pour eux au cours des années précédentes, alors, comme ils l’avaient fait avec tous ces films, ils ont complètement tronqué le montage supprimant beaucoup d’aspect de l’intrigue et des scènes d’échanges entre les personnages. En outre, ils ont également supprimé plusieurs grandes séquences d’action sur lesquelles une grande partie du budget de 60 millions de dollars a été consacrée.

L’histoire proposée par « Menace Toxique » permet à Steven Seagal de revenir vers la défense de la cause écologiste aux États-Unis. Dans ce film, il incarne un agent de l’EPA qui tente d’empêcher une société maléfique de déverser des déchets toxiques dans la nature, causant ainsi des dommages environnementaux au Kentucky, notamment en polluant l’eau et l’air. L’un des films précédents de l’acteur, « Terrain Miné » (1994) abordait déjà le même sujet, mais avec une compagnie pétrolière en Alaska. 

Bien que l’on sache que la Warner Bros. a considérablement tronqué le film en imposant son montage, il faut avouer que le rythme du film est cohérent. L’intrigue monte progressivement en puissance. La pression se fait de plus en plus forte au fur et à mesure que l’agent Jack Taggart, incarné par Steven Seagal, remonte la piste, à la fois du site principal de pollution, et de l’identification des principaux responsables. Les hommes de main d’Orin Hanner, interprété par Kris Kristofferson, patron de la Hanner Coal Company, tentent bien d’intimider l’agent de l’EPA, mais c’est cause perdue et cela finit toujours par des nez cassés et autre vol-planés. 

La distribution offre dans l’ensemble d’honorables prestations, mais il manque un véritable antagoniste. Cela devait certainement être Earl Kellogg, incarné par Stephen Lang, mais à cette époque l’acteur était encore un peu trop light pour jouer les méchants tels qu’on lui connaît aujourd’hui. Possible aussi que cela soit plus net à travers les scènes coupées au montage. Steven Seagal offre un personnage dans la continuité de ce qu’il a proposé auparavant, relativement invincible, distribuant des bourre-pifs à tire larigot. Quand les choses s’enveniment un peu trop, on joue des flingues, on se lance dans des courses-poursuites et on saupoudre d’une ou deux explosions. C’est classique, c’est rodé, mais c’est bon. Pour pimenter un petit peu l’affaire, les dialogues sont plus sympathiques, l’acteur principal lâchant quelques répliques appréciables. 

Le flop rencontré par « Menace Toxique » au box-office a fait que le contrat multi-films que Steven Seagal avait avec la société Warner Bros. Pictures a pris fin. Cependant, il travaillera avec eux une dernière fois pour « Hors Limites » (2001) et cette dernière collaboration s’avérera être un succès au box-office. 

« Menace Toxique » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 3 novembre 1999 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Menace Toxique » est un très bon film d’action malgré son échec commercial. Ce métrage s’inscrit parfaitement dans la construction des personnages que Steven Seagal incarne au cinéma depuis ses débuts. Presque toujours invincible, distribuant des « beignes » aux méchants et plaçant de temps à autre ses techniques de torsions et de projection d’Aïkido. Le rythme est cohérent, l’histoire est convenable, l’intrigue est basique. Le message écologiste est au rendez-vous, mais peut-être moins appuyé que dans « Terrain Miné » (1994). Un méchant digne de ce nom aurait peut-être donné plus de dynamisme au métrage. Un film que se veut être un bon divertissement d’après-midi.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 134 506 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :