Crime - Policier, Drame, Mystère, Thriller

L’ACCUSÉ (2016) ★★★★☆


L'accusé (2016)

 

 

Synopsis : Un jeune homme d’affaires se réveille dans une chambre d’hôtel. Blessé à la tête, il ne se souvient de rien mais il découvre dans la salle de bains le cadavre de sa fiancée…

Origine du film : Espagne
Réalisateur : Oriol Paulo
Scénariste : Oriol Paulo
Acteurs : Mario Casas, Bárbara Lennie, José Coronado, Ana Wagener, Francesc Orella, Paco Tous
Musique : Fernando Velázquez
Genre : Drame, Mystère, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 46 minutes
Date de sortie : 6 janvier 2017 (Espagne)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Atresmedia Cine, Think Studio
Distribué par : Warner Bros. Pictures, Fox Pathé Europa
Titre original : Contratiempo
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Contratiempo » ou « The Invisible Guest » pour la distribution internationale, et « L’Accusé » pour la distribution française est un thriller espagnol datant de 2016, réalisé par Oriol Paulo, à qui l’on doit également « The Body » (2012). Les acteurs principaux sont Mario Casas, qu’on a pu voir dans « Toro » (2016), Ana Wagener, qu’on a pu voir dans « Kidnappés » (2010), José Coronado, qu’on a pu voir dans « Aída » (2013)Bárbara Lennie, qu’on a pu voir dans « The Apostate » (2015), et Francesc Orella, qu’on a pu voir dans « Truman » (2015).

L’histoire proposée par « L’Accusé » est un thriller de premier ordre, suivant un homme d’affaires qui se retrouve accusé du meurtre de sa maîtresse, dans une chambre d’hôtel de luxe. Son avocat tente de prouver son innocence concernant ce crime étrange. Pour se faire, ce dernier va faire appel à un confrère féminin, spécialisé dans la mise en lumière des détails afin de créer un doute suffisamment précis raisonnable pour que l’accusé soit épargné par la justice. 

Le script de « L’Accusé » contient de nombreux rebondissements, une bonne part de mystère, des émotions, des sensations fortes, quelques scènes d’action, et beaucoup de suspense. Le principal protagoniste, Adrián Doria, magnifiquement incarné par Mario Casas, passe du statut de victime au statut de coupable, et vice-versa, tout au long du développement de l’intrigue, au fur et à mesure que de nouveaux éléments soient portés à notre connaissance.

Il s’agit clairement d’un thriller très mystérieux avec une nécessité de rester connecté au développement, chose qui s’avère simple tant la mise en scène, parfois épurée, permet d’être accroché au récit en permanence. Le dénouement inattendu dans sa partie finale vient clore de manière magistrale cette histoire complexe et tortueuse. Du début à la fin, l’intrigue est complexe, le rythme est rapide, l’ascenseur émotionnel reste activé et le maintien du suspense est admirablement orchestré.

La distribution offre d’excellentes prestations, Mario Casas incarne un homme d’affaire égoïste, accusé d’avoir assassiné sa maîtresse, interprétée par Barbara Lennie, présentée, elle aussi, tantôt comme une personne machiavélique, tantôt comme une victime, rongée par le remords. Le casting de soutien offre également de belles performances, comme Francesc Orella, Paco Tous, David Selvas et José Coronado. Ce dernier incarnant un père vengeur qui cherche à faire apparaître la vérité sur la disparition de son fils. Une mention spéciale pour Ana Wagener qui interprète une avocate astucieuse et joue un double jeu. 

« L’Accusé » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 16 août 2017 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « L’Accusé » est un très bon thriller espagnol qui mérite franchement qu’on s’y intéresse. Le scénario est très bien écrit et la mise en scène est astucieuse, voir malicieuse. Le réalisateur-scénariste joue avec nos nerfs, nous baladant d’émotion en émotion, présentant ses personnages de victimes à criminels et vice-versa. Le rythme est soutenu, malgré l’aspect épuré dans les décors et les situations. Le casting est très bon et offre de très bonnes prestations. L’atmosphère est très hitchcockienne et le suspense permanent. Un film nettement au-dessus de la moyenne devant lequel on passe un très agréable moment, et qui nous invite à visionner « The Body » (El Cuerpo) datant de 2012, signé du même réalisateur, Oriol Paulo. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :