Action, Comédie, Crime - Policier

FREE FIRE (2016) ★★★☆☆


Free Fire (2016)

 

Synopsis : Une vente d’armes clandestine doit avoir lieu dans un entrepôt désert. Tous ceux qui y sont associés se retrouvent face à face : deux Irlandais, Justine, l’intermédiaire, et le gang dirigé par Vernon et Ord. Mais rien ne se passe comme prévu et la transaction vire à l’affrontement. C’est désormais chacun pour soi… pour s’en sortir, il va falloir être malin et résistant.

Origine du film : Royaume-Uni
Réalisateur : Ben Wheatley
Scénaristes : Amy Jump, Ben Wheatley
Acteurs : Sharlto Copley, Armie Hammer, Brie Larson, Cillian Murphy, Jack Reynor, Babou Ceesay, Enzo Cilenti, Sam Riley, Michael Smiley, Noah Taylor
Musique : Ben Salisbury, Geoff Barrow
Genre : Action, Comédie, Policier
Durée : 1 heure et 31 minutes
Date de sortie : 14 juin 2017 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Film4 Productions, BFI, Rook Films, Protagonist Pictures
Distribué par : StudioCanal UK
Titre original : Free Fire
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Free Fire » est une comédie d’action anglaise datant de 2016, co-écrite et réalisée par Ben Wheatley, à qui l’on doit également « High-Rise » (2015). Les acteurs principaux sont Sharlto Copley, qu’on a pu voir dans « Maléfique » (2014), Armie Hammer, qu’on a pu voir dans « Nocturnals Animals » (2016), Brie Larson, qu’on a pu voir dans « Kong: Skull Island » (2017), Cillian Murphy, qu’on a pu voir dans « Anthropoid » (2016), Sam Riley, qu’on a pu voir dans « The Dark Valley » (2014), Michael Smiley, qu’on a pu voir dans « Le Sanctuaire » (2015), et Noah Taylor, qu’on a pu voir dans « Predestination » (2014).

En octobre 2014, Olivia Wilde, Luke Evans, Armie HammerCillian Murphy et Michael Smiley avaient rejoint le casting du film. Ben Wheatley allait dirigé le métrage sur un scénario qu’il avait co-écrit avec Amy Jump. Ben Wheatley a également produit « Fire Fire » avec Andy Starke sous leur bannière Rook Films. Film4 Productions a produit et financé le film. En avril 2015, Brie Larson a rejoint la distribution du film, en remplacement d’Olivia Wilde qui a dû abandonner en raison d’un conflit de planning. Luke Evans a également disparu du projet en raison de conflit d’agenda avec « La Belle et la Bête » (2017). Le rôle a été retravaillé pour Sharlto Copley lorsqu’il a rejoint le casting. 

Le tournage principal de « Free Fire » a débuté le 8 juin 2015 à Brighton, East Sussex, en Angleterre, pour s’achever le 17 juillet 2015. La grande majorité des scènes du film ont été tournées dans l’ancienne usine d’impression du journal « Brighton Argus » à Hollingbury, une zone de la ville de Brighton. Cependant, les scènes sur les quais ont été filmées au port de Shoreham, également au Royaume-Uni.

En date du 27 avril 2017, « Free Fire » avait rapporté 1,4 millions de dollars aux États-Unis et 1,2 millions de dollars dans les autres pays, pour une recette mondiale au box-office de 2,6 millions de dollars, contre un budget de 7 millions de dollars. Aux États-Unis et au Canada, « Free Fire » a démarré aux côtés de « The Promise » (2016), « Born in China » (2016), un documentaire animalier, « Unforgettable » (2017) et « Phoenix Forgotten » (2017). Le film devait rapporter 3 millions de dollars lors de son week-end d’ouverture, selon les estimations, mais n’a finalement engrangé que 995.000 dollars, terminant à la 17e place du box-office. 

L’histoire proposée par « Free Fire » nous emmène dans un entrepôt désaffecté sur les docks d’un port déserté en plein dans les années 1970, où deux groupes de truands se rencontrent pour conclure une vente d’armes en pleine nuit. Cependant, lorsque les tensions augmentent et que les choses finissent par dégénérer, les deux groupes se lancent dans une fusillade interminable, jusqu’à ce que plus personne ne reste debout, à se demander qui finira par voir le jour au petit matin. 

Durant près d’une heure et demie, nous regardons ces deux groupes de personnages divers qui s’entretuent, de la partition hilarante de Sharlto Coplay qui livre un personnage nostalgique au style sud-africain, à la très solitaire et féminine Brie Larson qui incarne une femme mystérieuse, dont on ignore finalement le positionnement. Un mélange brillant et un ensemble d’acteurs impressionnants avec Armie HammerCillian Murphy, Jack Reynor, Sam Riley, Noah Taylor et Michael Smiley. Le réalisateur, Ben Weatley, réunit une brillante sélection emblématique d’acteurs pour se tirer les uns sur les autres. En plus d’un dialogue excellent dispensé tout au long du film, c’est la performance physique de chaque acteur qui s’avère impressionnante. Plus les balles fusent, plus il y a de blessures, plus il est difficile de marcher. Et finalement, tous finissent par ramper, se traîner dans ces locaux abandonnés. 

Ce que l’on pourrait nommer le Reservoir Dogs anglais, « Free Fire » possède la violence sanglante et folle de ce qu’on pouyvait attendre d’un film de Quentin Tarantino mélangé à un humour innocent, donnant ainsi toute la dimension de ce que l’on peut appeler une comédie noire. L’action est omniprésente et on sourit régulièrement avec les échanges croustillants entre les personnages. Certaines scènes allant tout de même jusqu’au gore.

Alors que vous êtes absorbé par la violence constante des échanges de coup de feu, il y a un gros travail cinématographique en arrière-plan. La performance de Laurie Rose, directeur de la photographie, offre une dimension particulière aux lieux, très circulaires, ce qui permet d’augmenter le positionnement de chaque personnage. L’ensemble est combiné avec un incroyable jeu de fusillade, on a vraiment l’impression d’être dans cette immense pièce avec eux, sans vraiment savoir à l’avance qui va tirer et d’où va venir la prochaine balle. 

En conclusion, « Free Fire » est un bon film d’action aux fortes teintes de comédie noire. L’histoire est simple mais particulièrement développée. L’intrigue se résume à ce que l’on rencontre habituellement dans les films d’horreur de type slasher, à savoir, qui va survivre à toute cette histoire. Un film où il n’y a pas vraiment de méchants et de gentils, mais dont les dialogues sont particulièrement divertissants. La distribution est magnifique avec de très bonnes performances, et où le physique est soumis à rude épreuve. L’influence de Quentin Tarantino est évidente, mais le film arrive à trouver son propre style, son propre rythme pour offrir un bon divertissement. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “FREE FIRE (2016) ★★★☆☆

  1. Tellement déçue qu’il ne soit pas passé chez moi…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 29/07/2017, 16 04 01 07017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 128 681 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :