Crime - Policier, Drame

LA GUERRE DES POLICES (1979) ★★★☆☆


La Guerre des Polices (1979)

 

Synopsis : Le commissaire Ballestrat, pervers et sadique, dirige la brigade territoriale tandis que le commissaire Fush, beaucoup plus humain, est à la tête de la brigade anti-gang. Pour capturer Sarlat, l’ennemi public numéro un, ils se livrent un combat sans merci, reniant les règles et les lois de la coopération…

Origine du film : France
Réalisateur : Robin Davis
Scénaristes : Robin Davis, Jean-Marie Guillaume
Acteurs : Claude Brasseur, Claude Rich, Marlène Jobert, Georges Staquet, Jean-François Stévenin, Étienne Chicot, Gérard Desarthe, Jean Rougerie, Jean-Pierre Kalfon, Jacques Lalande, Rufus
Musique : Jean-Marie Sénia
Genre : Drame, Policier
Durée : 1 heure et 40 minutes
Date de sortie : 14 novembre 1979 (France)
Année de production : 1979
Sociétés de production : Les Productions Jacques Roitfeld, Stéphan Films
Distribué par : UGC
Titre original : La Guerre des Polices
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « La Guerre des Polices » est un film policier français datant de 1979, co-écrit et réalisé par Robin Davis, à qui l’on doit également « Le Choc » (1982) avec Alain Delon et Catherine Deneuve. Les acteurs principaux sont Claude Brasseur, qu’on a pu voir dans « Un Éléphant ça trompe énormément » (1976), pour lequel il avait obtenu le César du Meilleur Second Rôle, Claude Rich, qu’on a pu voir dans « Le Souper » (1993), pour lequel il a reçu le César du Meilleur Acteur, et Marlène Jobert, qui n’est autre que la mère de l’actrice Eva Green.

Suite au décès de Claude Rich survenu le 20 juillet 2017 à l’âge de 88 ans, nous avons décidé de regarder ce film. Acteur qui a obtenu deux César. Il fut non seulement un acteur de cinéma mais également un acteur de théâtre. Acteur qu’on avait pu voir dans « Les Tontons Flingueurs » (1963) de Georges Lautner. L’espace culturel de Masevaux en Alsace porte son nom. Il avait été présent lors de l’inauguration en 2004. Claude Rich était né à Strasbourg. Modestement, nous lui dédions cette critique. 

L’histoire proposée par « La Guerre des Polices » met en prise deux services de la police nationale française. La brigade territoriale, dirigée par le commissaire Ballestrat, incarné par Claude Rich, et la brigade de l’anti-gang, dirigé par le commissaire Jacques Fush, interprété par Claude Brasseur. Ces deux entités de la police cherchent à neutraliser Sarlat, l’ennemi public numéro 1 du moment. Les deux commissaires se détestant cordialement, les coups bas volent afin de tirer la couverture à soi, malgré les remontrances de leur hiérarchie qui les invite à travailler ensemble.  

La trame et l’intrigue permettent de dresser le portrait des trois principaux protagonistes. Le Commissaire Fush (Claude Brasseur) est donc le chef d’une équipe de l’anti-gang. D’une manière générale, c’est un vieux briscard, il est relativement droit, même si bousculer les indics, les éventuels complices ne le dérangent pas fondamentalement, estimant que cela fait partie du « jeu ». Il est fatigué de l’aspect administratif, de suivre des directives qui n’ont que pour but de satisfaire un directeur de cabinet, ou un ministre. Claude Brasseur obtiendra le César du Meilleur Acteur pour ce rôle. 

Le Commissaire Ballestrat (Claude Rich) est également un vieux briscard, mais dans un registre complètement différent. Il a un mauvais fond, il est vicieux, n’hésitant à utiliser la violence pour faire parler les indics ou les proches des voyous. Il est orgueilleux, et semble motivé par son ego. En outre, il est également misogyne, de son propre aveu, il ne s’intéresse aux femmes que pour l’aspect sexuel. Il n’a que peu de considération pour sa collègue féminine qu’il juge comme inutile. 

Enfin, il y a l’inspecteur Marie Garcin (Marlène Jobert), jeune policier, qui fait de nombreuses erreurs. Elle se retrouve en difficulté lors de ses investigations car voulant agir seule. Elle pense bien faire, car finalement, elle est naïve. Elle a une vision noble de la police et de son fonctionnement. Et finalement finira par trahir la confiance qu’on aura placée en elle, afin d’être bien vu par son supérieur. Un rôle qui correspond très certainement à l’idée que l’on se faisait de la place de la femme à l’aube des années 1980. 

Le principal antagoniste de l’histoire est incarné par Gérard Desarthe, qui interpréte Hector Sarlat. Cet acteur ayant, dans ce film, de faux airs à Emmanuel Macron…

« La Guerre des Polices » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 3 septembre 2007 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « La Guerre des Polices » est un film dont l’histoire semble intemporelle. En effet, on pourrait raconter la même chose aujourd’hui encore, près de 40 années plus tard. L’intrigue permet de développer trois des principaux protagonistes aux méthodes différentes. On peut noter une critique du système hiérarchique, de la présence de lécheurs de bottes, qui n’ont pour objectif que de bien se faire voir. Preuve, s’il en fallait une, que les choses n’évoluent guère de ce point de vue là. On peut s’amuser en voyant les véhicules d’époques tels que la Renault 5, R12 break, des Renault 16, plus communément appelées R16, ou encore des 504 Peugeot, sans parler des « paniers à salade » de la police, type H de chez Citroën. Le rythme est bon, et la distribution offre de bonnes prestations. On relèvera le côté machiste de l’époque et l’idée qu’on se faisait de la place de la femme dans ces années post soixante-huitard.  

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 112,482 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :