Ciné-Asia, Corée du Sud, Horreur, Thriller

BLACK HOUSE (2007) ★★★★☆


Black House (2007)

 

Synopsis : Un jeune employé d’une compagnie d’assurance qui débute sa première journée va avoir comme premier coup de fil, des questions sur les conditions de l’assurance décès en cas de suicide. Celui-ci ayant perdu son frère étant très jeune, va rassurer le client en lui disant que le suicide était un bien grand mal pour une famille et qu’il a lui-même vécu cela… Premier faux pas pour ce jeune homme, avoir divulgué des informations personnelles à l’un de ses clients.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Shin Tae-ra
Scénaristes : Lee Yeong-jong, Ahn Jae-hoon, Kim Seong-ho
Acteurs : Hwang Jung-min, Yoo Sun, Kang Shin-il, Kim Seo-hyung, Jung In-gi
Musique : Choi Seung-hyun
Genre : Horreur, Thriller
Durée : 1 heure et 44 minutes
Date de sortie : 21 juin 2007 (Corée du Sud)
Année de production : 2007
Sociétés de production : CJ Entertainment
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Geom-eun jip / 검은 집
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Black House » est un thriller d’horreur sud-coréen datant de 2007, dirigé par Shin Tae-ra, à qui l’on doit également « My Girlfriend Is an Agent » (2009). Les acteurs principaux sont Hwang Jung-min, qu’on a pu voir dans « The Unjust » (2010)Yoo Sun, qu’on a pu voir dans « The Wig » (2005)Kang Shin-il, qu’on a pu voir dans « Pandora » (2016), Kim Seo-hyung, qu’on a pu voir dans « The Berlin File« , et Jung In-gi, qu’on a pu voir dans « The Tower » (2012).

L’histoire proposée par « Black House » nous invite à suivre Jeon Joon-oh (Hwang Jung-min), un agent d’assurance tout juste engagé qui se retrouve appelé au domicile d’un client où il est témoin de l’apparent suicide par pendaison du garçon de la famille. Une fois le choc initial passé, il commence à soupçonner un meurtre et mène une enquête sur le père du garçon. Au fur et mesure de la progression de ses investigations, la nature effrayante du père est mise en lumière. Cependant, les révélations qui seront proposées vont faire basculer les choses dans une toute autre dimension…

Nous avons été confrontés avec « Black House » à deux genres que nous apprécions grandement, le film d’horreur et le cinéma coréen. L’association de ces formes de cinéma débouche sur une très agréable surprise. Le scénario est vraiment bien travaillé, offrant dans un premier temps une orientation thriller, suspense, enquête, et tout bascule finalement vers l’horreur. Dans ce métrage, il n’y a que deux jump-scares marquants, le reste étant de l’horreur visuelle, du gore, de l’hémoglobine, notamment dans la dernière partie. Aucune présence d’être surnaturel, juste des coups de couteau. 

De l’histoire à proprement parlée, il y a trois personnages qu’on retiendra. Jeon Joon-oh, comme on l’a vu précédemment, incarné par Hwang Jung-min. L’acteur offre une très bonne prestation, un homme ordinaire, mais particulièrement naïf en raison de sa jeunesse dans la profession. Progressivement, les choses vont lui échapper, et il sera obligé d’agir à l’instinct, à la recherche de sa propre survie. 

Park Choong-bae, interprété par Kang Shin-il, le père de famille, qui ne cherche qu’à récupérer l’argent de la prime d’assurance-vie de son fils suite au décès de ce dernier. L’acteur offre un personnage dérangeant et finalement dérangé. Ses attitudes et son style sont effrayants. Son regard perturbant, son silence angoissant, sa lenteur apparente est menaçante. 

Enfin, il y a Shin Yi-hwa, jouée par la ravissante Yoo Sun. L’actrice propose un personnage à deux visages. Dans un premier temps, elle apparaît comme une victime, frêle, silencieuse, apeurée parfois, toujours triste. Finalement, quand sa véritable nature apparaît, on ne voit plus qu’une psychopathe particulièrement dangereuse. 

La photographie est bien orchestrée, proposant différents visuels bien réalisés. Il y a une colorisation grisâtre dès lors qu’on se retrouve à la campagne, et de nombreuses scènes dans l’obscurité, ce qui est assez classique dans le développement des métrages d’horreur, afin d’accroître le sentiment d’insécurité et de tension. La bande originale est assez bien travaillée aussi, proposant de nombreuses mélodies tristes. 

En conclusion, « Black House » est un très bon thriller d’horreur. L’histoire est originale et l’intrigue est bien ficelée. La distribution offre de très bonnes prestations, notamment Shin Yi-hwa, avec ses yeux noirs, présentant un vide là où l’humanité devrait être présente. Le métrage offre une dernière partie relativement gore, et finalement assurément macabre. Les fans de films d’horreur ayant comme fond de commerce un psychopathe devraient apprécier. La photographie est plaisante et la bande originale est mélancolique. Une agréable surprise. On en redemande …

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 135 418 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :