Action, Drame, Policier, Thriller

HEADHUNTERS (2011) ★★★★☆


Headhunters (2011)

 

Synopsis : Un chasseur de têtes accompli risque tout pour acquérir un tableau de valeur dont l’actuel propriétaire est un ancien mercenaire…

Origine du film : Norvège
Réalisateur : Morten Tyldum
Scénaristes : Lars Gudmestad, Ulf Ryberg
Acteurs : Aksel Hennie, Synnøve Macody Lund, Nikolaj Coster-Waldau, Eivind Sander, Julie Ølgaard
Musique : Trond Bjerknes, Jeppe Kaas
Genre : Action, Drame, Policier, Thriller
Durée : 1 heure et 40 minutes
Date de sortie : 26 aout 2011 (Norvège)
Année de production : 2011
Sociétés de production : Friland Film, Yellow Bird
Distribué par : Nordisk Film
Titre original : Hodejegerne
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Headhunters » est un thriller d’action norvégien datant de 2011, réalisé par Morten Tyldum à qui l’on doit également « Passengers » (2016). Le film est basé sur le roman du même nom, paru en 2008 et signé de Jo Nesbø. Les acteurs principaux sont Aksel Hennie, qu’on a pu voir dans « Last Knights » (2015)Nikolaj Coster-Waldau, qu’on a pu voir dans « Shot Caller » (2017), et Synnøve Macody Lund, qu’on a pu voir dans « Sandslottet » (2014). 

C’est en rédigeant la critique de « Shot Caller » (2017) que nous nous sommes intéressés à ce métrage, et plus précisément en découvrant la filmographie de Nikolaj Coster-Waldau. Acteur que l’on retrouve d’ailleurs dans « Blackthorn » (2011), qui sera présent dans notre prochaine sélection, dès la semaine prochaine. 

L’histoire proposée par « Headhunters » nous invite à suivre Roger Brown (Aksel Hennie), un recruteur pour les grosses entreprises. Ce dernier a une double vie. En effet, afin d’assurer son train de vie somptueux, il est également un voleur d’objet d’art, et principalement les peintures. Pour réaliser ses casses, il bénéficie de l’aide d’un complice, Ove (Eivind Sander), qui travaille dans une agence de sécurité détenant la majorité des contrats de surveillance des demeures luxurieuses. En plus de sa maîtresse, Lotte (Julie Ølgaard), Roger Brown vit également avec sa charmante épouse, Diana (Synnøve Macody Lund), qui dirige une galerie d’art. C’est par l’intermédiaire de cette dernière qu’il va faire la connaissance de Clas Greve (Nikolaj Coster-Waldau). Faisant semblant de s’intéresser au profil professionnel de ce dernier, Roger Brown, cible surtout un tableau d’une valeur inestimable détenu par celui-ci. Malheureusement pour Roger, Clas Greve est bien plus que ce qu’il semble être, et une véritable chasse à l’homme va débuter entre les deux hommes. 

« Headhunters » est un savoureux mélange de film policier, dans le sens du film de cambriolage, mais également un thriller d’action, un film de suspense, avec une histoire d’amour, mais également une approche dramatique. Certaines mauvaises langues allant jusqu’à dire que c’est ce qu’aurait pu être « L’Affaire Thomas Crown » (1999) s’il avait été réalisé par Sam Peckinpah plutôt que par John McTiernan.

Le personnage central, Roger Brown, incarné, comme nous l’avons vu plus haut, par Aksel Hennie, acteur norvégien, est vraiment intéressant. Bien qu’il prétend d’entrée de jeu que sa petite taille, 1m68, n’est pas un handicap pour lui, c’est forcément une forme de frustration. Il vit au-dessus de ses moyens, d’où son activité criminelle. Et bien que ce point ne soit pas très développé dans le métrage, la police commence à resserrer l’étau autour de lui, en raison de la multiplication des cambriolages visant des objets d’art. Roger Brown finance la galerie d’art de son épouse, et lui achète des cadeaux somptueux. En fait, il a tout simplement peur qu’elle ne le quitte. L’ensemble de ces éléments vont le pousser à faire un « dernier » coup qui le mettrait définitivement à l’abri. Mais les choses vont terriblement se compliquer pour lui. 

Il y a de nombreux rebondissements dans « Headhunters » ainsi que des fausses pistes, notamment sur l’identité de la personne qui aurait placer un émetteur sur Roger Brown. Le script est habilement écrit, focalisant l’attention sur une personne plutôt qu’une autre. Les situations se compliquent toujours plus, dans une forme de spirale négative et infernale. On se demande même comment le principal protagoniste va s’en sortir. Le plan qui va finalement permettre à Roger Brown de s’en sortir est très astucieux.

« HeadHunters » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 4 septembre 2013 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Headhunters » est un très bon thriller d’action, disposant d’une histoire originale et d’une intrigue particulièrement bien ficelée. Le rythme est très soutenu et les scènes d’action sont très bien orchestrées, avec beaucoup de réalisme. La distribution offre de très bonnes prestations. Ce métrage fut un succès au box-office norvégien et a obtenu des critiques positives que nous jugeons méritées. Le film a par ailleurs reçu de nombreuses récompenses. Il s’avère donc être une très agréable surprise et un divertissement très plaisant. 

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 56,108 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :