Action, Fantastique, Horreur, Thriller

SECTEUR 7 (2011) ★★☆☆☆


Secteur 7 (2011)

 

Synopsis : Plateforme pétrolière offshore Eclipse. Profondeur du forage : 2 700 m. Alors que l’équipage tente de redémarrer le secteur 7 après plusieurs disparitions mystérieuses, une forme de vie inconnue massacre impitoyablement ses membres. La traque peut commencer…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kim Ji-hoon
Scénaristes : Yoon Je-kyoon, Kim Hwi
Acteurs : Ha Ji-won, Oh Ji-ho, Ahn Sung-ki, Park Chul-min, Song Sae-byeok,Lee Han-wi, Cha Ye-ryun
Musique : Kim Seong-hyeon
Genre : Action, Horreur, Fantastique, Thriller
Durée : 1 heure et 41 minutes
Date de sortie : 4 août 2011 (Corée du Sud), 8 octobre 2012 (France en VOD)
Année de production : 2011
Sociétés de production : JK Films, CJ Entertainment
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Sector 7 / 7 gwanggu / 7광구
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « Sector 7 » ou « Secteur 7 » pour la distribution française, est un film d’action et d’horreur, basé sur une trame fantastique, datant de 2011, réalisé par Kim Ji-hoon, à qui l’on doit également « The Tower » (2012). Les acteurs principaux sont Ahn Sung-ki, qu’on a pu voir dans « The Last Witness » (2001), Ha Ji-won, qu’on a pu voir dans « The Last Day » (2009), Song Sae-byeok, qu’on a pu voir dans « Mother » (2009), Oh Ji-ho, qu’on a pu voir dans « The Grand Heist » (2012), et Park Chul-min, qu’on a pu voir dans « Operation Chromite » (2016).

L’histoire proposée par « Secteur 7 » nous invite à suivre une équipe d’ouvriers sur une plate-forme pétrolière à la recherche de pétrole dans le secteur 7, au large des côtes de l’île de Jeju. L’équipe ne rencontre que des échecs et pour couronner le tout, un monstre issu d’expérience douteuse, décide de chasser les membres du personnel afin d’en faire son repas. L’équipe d’ouvriers va tout tenter afin de survivre en tuant la bête qui a déjà commencé à les tuer un par un. Mais en raison de sa vitesse de déplacement, ses attaques rapides, sa langue en forme de pique et sa peau quasi-impénétrable, les chances sont faibles…

L’ambiance est très similaire à ce que l’on peut suivre, depuis plusieurs décennie maintenant, dans la saga Alien, et notamment le premier métrage de cette franchise, « Alien, le huitième passager » de Ridley Scott, paru en 1979, plongée dans un décor qui fait penser au récent « Deepwater » (2016) de Peter Berg. Passé les vingt première minutes, on retrouve dans le vif du sujet, pour se retrouver confronter au fameux monstre. Ce dernier est un quadrupède assez massif de la taille d’un rhinocéros, mais avec une forme qui fait penser à un poisson, de couleur grise.

Dès lors, le rythme est assez soutenu, ponctué par des cascades diverses, ainsi qu’une tuerie en bonne et due forme, car la majorité des cas, c’est la bestiole qui a le dessus. Ha Ji-won tient le rôle principal. Le développement de son personnage nous montre qu’elle fait preuve d’une forte personnalité, particulièrement déterminée à trouver du pétrole. Cette volonté, cette force de caractère va lui permettre de combattre la créature jusqu’au bout de l’histoire. Afin d’être parfaitement à l’aise avec son personnage, l’actrice n’a pas hésité à passer son permis moto ainsi qu’à acquérir une licence de plonger, afin de ne pas être doublée pour les scènes d’action.

Doté d’un budget de 10 millions de dollars, « Secteur 7 » pêche par la pauvreté de ses effets spéciaux, notamment pour les scènes de moto, qui sont très loin d’être réalistes. La technique de l’écran vert est flagrante, ce qui gâche considérablement les effets. La créature est relativement bien faite, mais ses interactions avec les personnages sont finalement assez pauvres, et les animations ne sont pas crédibles car mal orchestrées. Personnellement, j’ai du mal avec ces personnages secondaires qui apparaissent toujours comme des idiots finis, qui ont des faciès, des dialogues et des attitudes complètement décalés, complètement stupides.

« Sector 7 » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 17 octobre 2012 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Secteur 7 » est un film d’horreur moyen, disposant d’une histoire familière. L’intrigue est relativement usuelle, et il n’y a pas de rebondissement particulier. Le rythme est correct, mais les effets spéciaux sont catastrophiques. Les personnages ne sont pas toujours cohérents, mais dans l’ensemble, la distribution offre d’honorables prestations. L’atmosphère n’est pas assez claustrophobique pour créer une véritable tension. Un film que l’on peut zapper et auquel on préférera « Tower » (2012), du même réalisateur, Kim Ji-hoon.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,079 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :