Horreur, Mystère, Thriller

THE JANE DOE IDENTITY (2016) ★★★★☆


 

Synopsis : Quand la police leur amène le corps immaculé d’une jeune fille inconnue, surnommée alors Jane Doe, Tommy Tilden et son fils, tous deux médecins légistes, pensent que l’autopsie ne sera qu’une simple formalité. Au fur et à mesure de la nuit, ils ne cessent de découvrir des choses étranges et inquiétantes à l’intérieur du corps de la défunte. Alors qu’ils commencent à assembler les pièces d’un mystérieux puzzle, une force surnaturelle fait son apparition dans le crématorium…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : André Øvredal
Scénaristes : Ian Goldberg, Richard Naing
Acteurs : Emile Hirsch, Brian Cox, Olwen Kelly, Ophelia Lovibond, Michael McElhatton, Parker Sawyers
Musique : Danny Bensi, Saunder Jurriaans
Genre : Horreur, Mystère, Thriller
Durée : 1 heure et 26 minutes
Date de sortie : 31 mai 2017 (France)
Année de production : 2016
Sociétés de production : 42, IM Global, Impostor Pictures
Distribué par : IFC Midnight
Titre original : The Autopsy of Jane Doe
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « The Autopsy of Jane Doe » ou « The Jane Doe Identity » pour la distribution française, est un film américain d’horreur datant de 2016, dirigé par André Øvredal, à qui l’on doit également « Trollhunter » (2010). Les acteurs principaux sont Emile Hirsch, qu’on a pu voir dans « Into the Wild » (2007), et Brian Cox, qu’on a pu voir dans « L’Ombre Blanche » (1996). À noter que Jane Doe est incarnée par Olwen Kelly, qu’on devrait retrouver prochainement dans « Winter Ridge » (2018).

Martin Sheen était initialement prévu pour incarner, Tommy, le père, mais il s’est ensuite retiré du projet. Bien qu’il y ait eu des prothèses utilisées pour réaliser certaines scènes pour le rôle du cadavre, la plupart des scènes ont été jouées par l’actrice Olwen Kelly. Le réalisateur, André Øvredal a estimé qu’il était nécessaire d’avoir une actrice afin de permettre au public d’appréhender pleinement le côté humain. Cette décision se voulait également pragmatique, car certaines des scènes rapprochées auraient été impossibles avec un mannequin. Le réalisateur a déclaré que Kelly avait le rôle le plus difficile dans ce film. L’une des raisons pour lesquelles elle a été choisie était sa connaissance du yoga, ce qui l’a aidée à contrôler son corps et sa respiration.

Le tournage a débuté à Londres, en Angleterre, le 30 mars 2015. Les noms « John Doe » pour les hommes, « Jane Doe » pour les femmes, « Johnny Doe » et « Janie Doe » pour les enfants, sont utilisés en tant que noms d’emprunts pour désigner un ou une inconnue dans le cas d’une action en justice, pour les dossiers ou dans les discussions.

L’histoire proposée par « The Jane Doe Identity » est relativement simple. Le corps d’une jeune femme inconnue est trouvé par la police sur une scène de crime. Ce corps est transporté à la morgue pour y être autopsié. Le corps ne montre aucune plaie, aucune blessure de l’extérieur. Cependant l’intérieur du corps est terriblement endommagé. Mais ces blessures ne sont pas logiques en raison de l’état général du corps. Arrivé à un certain stade, l’autopsie tourne court, car des phénomènes de plus en plus étranges se manifestent dans la morgue, allant jusqu’à réveiller les autres pensionnaires des lieux …

« The Jane Doe Indentity » est quasiment un hui-clos entre le fils et le père. Les intrigues secondaires vont vite disparaître dès lors que les événements vont devenir surnaturels. D’abord dubitatif, le père, Tommy Tilden (Brian Cox), va vite se ranger de l’avis de son fils, Austin Tilden (Emile Hirsch), et chercher à fuir les lieux. Chose que Jane Doe (Olwen Kelly) va empêcher…

Bien qu’il y ait quelques rôles secondaires, c’est essentiellement le duo Emile Hirsch et Brian Cox qu’on va retenir de l’ensemble du casting. La pauvre Olwen Kelly se limitant à être couchée sur le dos, les yeux ouverts, à fixer le plafond. C’est donc les deux acteurs masculins qui vont construire l’intrigue. Au fur et mesure de leurs découvertes, le mystère s’épaissit en s’orientant vers le paranormal. Le duo fonctionne très bien, et lorsqu’ils comprennent ce qui se passe, leur terreur est clairement lisible sur le visage. Leurs expressions manifestent pleinement leur état d’esprit.

Le rythme est plaisant, et les effets spéciaux rendant l’autopsie terriblement réaliste sont saisissants. Le titre original du film porte bien son nom mais le film offre finalement un thriller intelligent et suggestif qui renforce la réputation croissante du réalisateur. Ce dernier arrive a construire une claustrophobie sinistre à travers son développement. André Øvredal arrive à trouver l’équilibre entre le gore requis et des jump-scares astucieux, pour finalement nous laisser scotchés par l’intrigue, par l’énigme.

« The Jane Doe Identity » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 4 octobre 2017 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Jane Doe Identity » est un très bon film d’horreur disposant d’une histoire originale et d’une intrigue prenante. Le développement est bien construit et le mystère ne trouvera finalement que des supputations, amenées par les deux principaux protagonistes de cette (més)aventure. Le rythme est plaisant et les effets spéciaux sont saisissants. La photographie est volontairement sinistre dans un décor très kitsch. La distribution est dominée par les très bonnes prestations de Brian Cox et d’Emile Hirsch. L’ensemble s’avère être un très bon divertissement que les plus sensibles éviteront certainement …

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

4 réflexions sur “THE JANE DOE IDENTITY (2016) ★★★★☆

  1. Jamais vue, mais ta critique m’a convaincu. Merci ! Il faudra que je regarde ça.

    Aimé par 1 personne

    Publié par takaken | 05/10/2017, 23 11 54 105410
  2. Ah, je suis trop contente de voir qu’il t’a autant plu qu’à moi et je suis bien d’accord, il est très original, surtout au vue de ce genre !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 06/10/2017, 20 08 36 103610

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 55,300 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :