Ciné-Asia, Corée du Sud, Mystère, Thriller

OFFICE (2015) ★★★★☆


Opiseu (2015)

 

Synopsis : Kim Byeong-gook, employé d’une grande entreprise, décime sa famille et disparaît sans laisser de trace. L’inspecteur Jong-hoon interroge les collègues de travail de Kim mais ceux-ci restent évasifs, en particulier Mi-rae, une stagiaire qui semble cacher quelque chose. L’inspecteur découvre que les caméras de surveillance ont filmé Kim Byeong-gook revenir au bureau juste après le massacre… mais jamais en ressortir. Où le tueur se cache-t-il ? Alors qu’une véritable psychose s’abat sur les employés, le bureau est le théâtre d’événements mystérieux.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Hong Won-chan
Scénariste : Choi Yun-jin
Acteurs : Go Ah-sung, Park Sung-woong, Bae Seong-woo, Kim Eui-sung, Ryu Hyun-kyung, Park Jung-min, Oh Dae-hwan, Choi Byung-mo, Gi Ju-bong
Musique : Kim Tae-seong
Genre : Mystère, Thriller
Durée : 1 heure et 51 minutes
Date de sortie : 27 août 2015
Année de production : 2015
Sociétés de production : Film Blossom
Distribué par : Little Big Pictures
Titre original : Office / Opiseu / 오피스
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Office » est un thriller mystérieux sud-coréen datant de 2015, réalisé  par Hong Won-chan, à qui l’on doit le scénario de « The Chaser » (2008). Les acteurs principaux sont Go Ah-sung, qu’on a pu voir dans « The Host » (2006), Park Sung-woong, qu’on a pu voir dans « A Violent Prosecutor » (2016), Bae Seong-woo, qu’on a pu voir dans « Bedevilled » (2010), Kim Eui-sung, qu’on a pu voir dans « Dernier Train pour Busan » (2016), et Ryu Hyun-kyung, qu’on a pu voir dans « Intimate Enemies » (2015).

Cela étant dit, « Office » pourrait également être considéré comme un slasher, le film s’ouvrant et se fermant sur une tuerie. Mais comme les coréens savent le faire, cette violence, même si elle va rebuter un certain nombre de spectateurs, n’est là que pour renforcer le récit. En outre, même si cette violence est majoritairement délivrée par arme contondante (marteau et couteau dans le cas présent), elle est plus suggérée que réellement montrée.

L’histoire proposée par « Office » nous invite donc à suivre Lee Mi-rye, incarné par Go Ah-sung, actrice qui incarnait la petite fille nommée Park Hyun-seo, qui se faisait enlever par le monstre aquatique dans « The Host » (2006), une employée de bureau qui voit ses collègues de travail péter les plombs les uns après les autres. Mais un mystère de plus en plus pressant se fait sentir au sein de l’entreprise.

Le film est clairement une critique des méthodes de travail qui se sont généralisées dans l’univers des nombreuses offices qui se sont développées au Japon et en Corée. L’univers professionnel déborde largement sur tous les autres aspects de la vie, l’esprit, la vie privée jusque dans les maisons. Des méthodes qui amène l’employé à faire précéder son boulot sur toute autre chose. Un espace où chaque responsable met la pression sur ses subordonnés, allant jusqu’à l’humiliation. Le stresse accumulé peut conduire à des problèmes cardiaques, nommé Tako Tsubo au Japon, souvent associé à du boulot effectué en open space.

L’intrigue très forte de « Office » se déroule dans cette ambiance et raconte une histoire d’un espace de travail monolithique à la limite de l’esclavagisme que la majorité des sociétés multinationales ont connue. La France elle-même a connu une période où certaines grandes entreprises avaient cherché à mettre en place ce type de méthode de management dans leurs équipes, et on a pu voir un nombre impressionnant d’employés se donner la mort. Dans ce métrage, les personnages de Lee Mi-rye (la stagiaire) et de Kim Byeong-gook (le meurtrier) fusionnent dans une interprétation métaphorique. Les deux personnages suivent le même cheminement conduisant au burn-out.

Ce métrage navigue donc astucieusement entre plusieurs genres. On retrouve l’enquête policière à travers le personnage de Jong-hoon, interprété par Park Sung-woong. L’aspect thriller est articulé autour de l’atmosphère particulière qui règne durant presque tout le film, où l’on se demande où est donc caché Kim Byeong-gook (Bae Seong-woo) et quelle est donc son interaction avec Lee Mi-rye (Go Ah-sung). La mise en scène nous amène même à nous demander s’il ne s’agit pas d’une seule et même personne. L’aspect est horrifique par la manière dont certains des protagonistes sont tués.

« Office » a été proposé en avant-première lors du Festival de Cannes en 2015 dans la section Midnight Screenings. Le film a rapporté 3 millions de dollars de recette au box-office. En outre, il a également obtenu différentes nominations prix lors de cérémonies dédiées au cinéma.

En conclusion, « Office » est un très bon thriller disposant d’une histoire originale mettant à mal le système de management de certaines entreprises, où seule la quête des profits et autres bénéfices comptent. Le développement est astucieux, faisant appel à différents genres tels que le drame, le suspense, le mystérieux, le crime. Le rythme est plaisant et l’ambiance est tendue. La distribution offre de très bonnes prestations. Un divertissement plaisant que l’on peut aisément recommander !

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,079 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :