Action, Aventure, Fantastique

LA TOUR SOMBRE (2017) ★★★☆☆


La Tour Sombre (2017)

 

Synopsis : Le dernier Pistolero, Roland Deschain, est condamné à livrer une éternelle bataille contre Walter O’Dim, alias l’Homme en noir, qu’il doit à tout prix empêcher de détruire la Tour sombre, clé de voûte de la cohésion de l’univers. Le destin de tous les mondes est en jeu, le bien et le mal vont s’affronter dans l’ultime combat, car Roland est le seul à pouvoir défendre la Tour contre l’Homme en noir…

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Nikolaj Arcel
Scénaristes : Akiva Goldsman, Jeff Pinkner, Anders Thomas Jensen, Nikolaj Arcel
Acteurs : Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor, Claudia Kim, Fran Kranz, Abbey Lee, Katheryn Winnick, Jackie Earle Haley
Musique : Tom Holkenborg
Genre : Action, Aventure, Fantastique
Durée : 1 heure et 35 minutes
Date de sortie : 9 août 2017 (France)
Année de production : 2017
Sociétés de production : MRC, Imagine Entertainment, Weed Road Pictures
Distribué par : Columbia Pictures
Titre original : The Dark Tower
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « The Dark Tower » ou « La Tour Sombre » pour la distribution française, est un film d’action fantastique américain aux allures de western et de science-fiction, datant de 2017, co-écrit et réalisé par Nikolaj Arcel, cinéaste danois à qui l’on doit également « A Royal Affair » (2012). Les acteurs principaux sont Idris Elba, qu’on a pu voir dans « 100 Streets » (2016), Matthew McConaughey, qu’on a pu voir dans « Le Loup de Wall Street » (2013), Tom Taylor, qui faisait apparemment là ses premiers pas sur grand écran, et que l’on devrait bientôt retrouver dans « The Kid Who Would Be King » (2018), Claudia Kim, qu’on a pu voir dans « Avengers: Age of Ultron » (2015), Fran Kranz, qu’on a pu voir dans « La Cabane dans les Bois » (2012), Abbey Lee, qu’on a pu voir dans « The Neon Demon » (2016), Katheryn Winnick, qu’on a pu voir dans « Kiss & Kill » (2010), et Jackie Earle Haley, qu’on a pu voir dans « Freddy » (2010). Ce métrage est une forme de prolongement de la série de romans du même nom signée Stephen King.

L’histoire proposée par « La Tour Sombre » nous invite à suivre Roland Deschain (Idris Elba), un pistolero en charge de protéger la Tour Sombre, une structure mythique qui soutient toutes les réalités des différents mondes. De son côté, Walter Moistick (Matthew McConaughey), l’homme en noir, cherche à détruite cette même tour afin de plonger l’univers dans l’apocalypse. Au milieu de ce chaos, se trouve Jake Chambers (Tom Taylor), un jeune garçon de New York ayant la particularité de posséder des dons et qui va devenir l’apprenti de Roland.

Destiné à démarrer une franchise au cinéma et à la télévision, ce premier opus regroupe des éléments issus de plusieurs des huit romans que forme la série d’ouvrages. L’action se déroule à New-York ainsi qu’à Mid-World, l’univers parallèle duquel est issu Roland West. Ce film sert également de suite canonique à cette même série de romans. Une grande partie du métrage a été tournée en Afrique du Sud en avril 2016, mais de nombreuses scènes ont été réalisées à New-York. En date du 16 octobre 2017, « La Tour Sombre » avait rapporté 50,7 millions de dollars aux États-Unis et au Canada et 61,1 millions de dollars dans les autres pays pour une recette mondiale au box-office de 111,7 millions de dollars, contre un budget de production de 60 millions de dollars.

Il est fort possible que l’on puisse diviser les spectateurs de « La Tour Sombre » en deux catégories distinctes. D’un côté ceux qui ont lu les romans de Stephen King, et qui dans leur grande majorité considèrent le film comme beaucoup trop simpliste par rapport à l’oeuvre de l’écrivain à succès. Et d’un autre côté, ceux, qui comme nous n’ont pas lu cette série de romans, pour qui le métrage est relativement incompréhensible. C’est ce qui m’amène à penser que ce pauvre Stephen King est certainement l’un des auteurs ayant eu le plus de déboire avec l’adaptation de ses bouquins.

Si on aborde « La Tour Sombre » de manière neutre, l’histoire est plaisante, des mondes parallèles, une tour qui permet de maintenir l’équilibre de ces différents mondes, un super méchant avec des supers pouvoirs qui veut détruire la dite tour pour que s’ouvre l’apocalypse. C’est sur ce dernier point que le script pêche un petit peu car on ne comprend pas vraiment les motivations profondes de Walter Padick, décrit comme étant l’homme en noir. Un pistolero sorti tout droit d’un film de Sergio Leone, qui veut flinguer le méchant, et ainsi  venger la mort de son père. Et enfin, un gamin qui fait la liaison avec tout ce petit monde.

L’histoire est donc plaisante, mais comporte de nombreuses zones d’ombre. L’intrigue est plutôt fluide. Empêcher le méchant de mettre la main sur le mouflet, car ce dernier est l’élu (encore un), qui possède suffisamment d’énergie pour détruire la tour, qu’en fin de compte on voit peu à l’écran. Le rythme est correct mais l’ensemble manque tout de même de scènes d’action. Il faut attendre la dernière partie du film pour que ça bouge vraiment.

La distribution est dominée par le trio formé par Idris Elba, Matthew McConaughey ainsi que le jeune Tom Taylor. On peut considérer que c’est ce dernier qui s’avère être le personnage central du film. En fin de compte, Idris Elba dispose plutôt d’un rôle de soutien, même si sa performance est très bonne. En outre, son personnage et celui du gamin sont fortement liés, mais cette relation est tellement accélérée dans le développement du métrage qu’elle en devient superficielle. Cependant, personnellement j’ai préféré la prestation de Matthew McConaughey. L’acteur propose un méchant ayant beaucoup de charisme. Derrière une apparence calme, froide, se cache une détermination qui ne laisse aucune place à l’échec. Le personnage est un sorcier se présentant avec une apparence de séducteur. On notera également la présence de Jackie Earle Haley, qui avait prêté ses traits à Freddy Krueger dans le remake de 2010.

La photographie est très agréable, avec des vues plutôt classiques de New-York et des mondes parallèles chaotiques, voir même dystopiques. La bande originale est plutôt sympatrique sans être réellement marquante.

Une série devrait être lancée en 2018. Idris Elba et Tom Taylor étant prêts à reprendre leurs rôles respectifs de Roland et de Jake. Cette série devrait remplir le backstory du film, en se basant essentiellement sur The Dark Tower IV: Wizard and Glass mais également sur The Dark Tower: The Wind Through the Keyhole ainsi que sur des éléments de The Dark Tower: The Gunslinger, avec un nouvel acteur pour incarner le jeune Roland. Cette série devrait également permettre de découvrir comment Walter est devenu l’homme en noir et comment s’est développé la rivalité avec Roland. D’un autre côté, le réalisateur, Nikolaj Arcel, a confirmé qu’une suite au film était également envisagée.

« La Tour Sombre » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 13 décembre 2017 chez Sony Pictures Home Entertainment. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « La Tour Sombre » est un film d’action fortement teinté de science-fiction plutôt plaisant, disposant d’une histoire agréable mais relativement complexe, voire incompréhensible par moment. L’intrigue est basique mais le développement semble fortement bâclé. Le rythme est correct mais le métrage souffre d’un manque de scènes d’action. Celles présentées sont bien orchestrées. La distribution offre de bonnes prestations avec un petit plus pour Matthew McConaughey. Ce premier opus d’une franchise annoncée apparaît finalement comme un peu faible. Il faudra une suite beaucoup plus ambitieuse pour voir une série de films s’installer durablement dans le temps. A voir, sans être indispensable…

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “LA TOUR SOMBRE (2017) ★★★☆☆

  1. Ah, moi j’ai vraiment adoré et puis cet univers me correspond tellement !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 20/10/2017, 17 05 28 102810

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 183 542 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :