Horreur, Mystère, Thriller

THE GUARD POST (2008) ★★☆☆☆


The Guard Post (2008)

 

 

Synopsis : Un groupe de soldats de la Garde 506 est sauvagement assassiné. Un seul soldat survit mais tombe dans un profond coma. Un enquêteur vient alors mener l’enquête et découvre un virus étrange qui transforme les soldats en morts-vivants…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kong Su-chang
Scénariste : Kong Su-chang
Acteurs : Chun Ho-jin, Lee Yeong-hoon, Lee Jeong-heon, Jo Hyun-jae
Musique : Choi Seung-hyun
Genre : Horreur, Mystère, Thriller
Durée : 2 heures et 1 minutes
Date de sortie : 3 avril 2008 (Corée)
Année de production : 2008
Sociétés de production : Motis Productions
Distribué par : Showbox/Mediaplex
Titre original : The Guard Post
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « The Guard Post » que l’on retrouve également sous le titre de « GP 506 » est un film d’horreur datant de 2008, écrit et réalisé par Kong Su-chang, à qui l’on doit également « R-Point » (2004). Les acteurs principaux sont Chun Ho-jin, qu’on a pu voir dans « The Unjust » (2010), Lee Yeong-hoon, qu’on a pu voir dans « Traffickers » (2012), Lee Jeong-heon, qu’on a pu voir dans « The Perfect Couple » (2007), et Jo Hyun-jae, qu’on a pu voir dans « The Actress Is Too Much » (2014).

L’histoire proposée par « The Guard Post » nous invite dans l’univers particulier de la frontière entre les deux Corées, et plus particulièrement de la poste 506 de la Corée du Sud, où des événements particuliers se sont déroulés, forçant les autorités militaires à dépêcher sur place un de leurs enquêteurs afin de faire la lumière sur les faits et éventuellement de déterminer les responsabilités.

Pendant très longtemps, on se demande où toute cette histoire nous emmène. Est-ce qu’il y a un monstre dans ce casernement militaire ? Est-ce qu’il y a un psychopathe qui se serait glissé parmi les militaires ? Est-ce qu’il y a une entité surnaturelle qui impulserait des comportements meurtriers ? La mise en scène est très brouillonne, à se demander si Kong Su-chang, le scénariste-réalisateur de « The Guard Post » savait lui-même où son script l’emmenait ? Finalement, et je suis désolé pour le spoil, c’est un virus qui sévit dans ces lieux isolés. D’où vient-il ? Est-ce une expérience militaire ? Une contamination naturelle ? Une attaque bactériologique ennemie ? On ne le saura finalement jamais.

Pour compliquer le tout, Kong Su-chang opte pour un montage qu’on pourrait qualifier de prise de tête. Il nous fait découvrir les événements antérieurs sous forme de flash-backs, sans utiliser de méthodologie particulière, type basculement en noir et blanc ou cadrage avec un halo, afin de bien marquer les positionnements dans le temps. Cela rend compliquée la compréhension des choses, et fatalement, la fluidité de l’intrigue, et donc l’attention du spectateur.

Reste donc le côté horreur. Honnêtement, dans ce métrage, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Il n’y a pas de jump-scares. Cela se limite à quelques scènes de gores, où les militaires s’entre-tuent à coups de crosse de fusil, pour se terminer dans une fusillade générale. L’ambiance est correcte par rapport au thème, c’est très martial, avec les dérives autoritaires habituelles. La bande originale n’est pas très marquante.

L’ensemble de la distribution offre d’honorables prestations. On retiendra cependant la performance de Chun Ho-jin. L’acteur joue beaucoup sur les expressions de visage pour marquer son étonnement, son incrédulité, sa surprise. On lui préférera des rôles secondaires comme dans « A Dirty Carnival » (2007). Malheureusement, dans « The Guard Post », sa proposition est quelque peu mono-linéaire, tout en étant correct.

« The Guard Post » a fait l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, paru le 29 septembre 2010 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « The Guard Post » est un film d’horreur médiocre, disposant d’une trame de fond qui aurait pu être intéressante avec un autre développement, l’intrigue est basique, mais les différences entre le temps présent et les flashbacks ne sont pas assez marquées, offrant ainsi un manque de fluidité qui perd le spectateur. La photographie est correcte, jouant principalement sur l’obscurité. Un ensemble d’incohérences et d’événements non expliqués viennent plomber le faible attrait qu’on aurait pu éprouver. La distribution offre d’honorables prestations, mais rien de particulièrement marquant. Le rythme est lent, et les scènes d’action sont peu nombreuses. Un métrage dont on pourra se dispenser et que les fans d’horreur ne vont probablement guère apprécier.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :