Action, Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Drame

ORDINARY PERSON (2017) ★★★★☆


Ordinary Person (2017)

 

Synopsis : 1987. Seong-jin est inspecteur à la police de Séoul. Dans cet État d’oppression qui vit ses derniers mois, la police a tous les droits, mais les services secrets ont des pouvoirs plus grands encore. Seong-jin met presque par hasard la main sur un homme qui semble avoir tué quelqu’un. Lorsque les services secrets lui proposent une collaboration sur l’enquête, l’inspecteur y voit l’occasion d’améliorer son niveau de vie. Mais c’est un engrenage dangereux qui se met en place…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kim Bong-han
Scénariste : Samuel Cho
Acteurs : Son Hyun-joo, Jang Hyuk, Kim Sang-ho, Ra Mi-ran, Ji Seung-hyun, Jung Man-sik, Oh Yeon-ah, Choi Yoon-so
Musique : /
Genre : Action, Drame, Policier
Durée : 2 heures et 1 minutes
Date de sortie : 23 mars 2017
Année de production : 2017
Sociétés de production : Trinity Entertainment
Distribué par : Opus Pictures
Titre original : Bo-tong-sa-ram / 보통사람
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : « Bo Tong Sa Ram » ou « Ordinary Person » pour la distribution internationale, est un policier dramatique sud-coréen datant de 2017, réalisé par Kim Bong-han, qui semble signer là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Son Hyun-joo, qu’on a pu voir dans « The Chronicles of Evil » (2015), Jang Hyuk, qu’on a pu voir dans « Pandémie » (2013), Kim Sang-ho, qu’on a pu voir dans « Will You be There » (2016), et Jung Man-sik, qu’on a pu voir dans « The Unjust » (2010).

« Ordinary Person » est un film qui offre une nouvelle fois un certain regard sur la société coréenne, à une époque donnée, ici la fin des années 1980, ainsi que les us et coutumes, si je puis dire, en pratique à ce moment-là. La trame centrale proposée par ce métrage n’est pas sans rappeler celle de « The Unjust » (2010) de Ryoo Seung-wan, qui impliquait déjà une affaire de tueur en série dont on voulait absolument médiatiser des résultats positifs alors qu’il n’en était rien.

L’histoire proposée par « Ordinary Person » nous invite donc à suivre un policier, Kang Sung-jin (Son Hyun-joo). Du jour au lendemain, ce dernier se trouve impliqué dans une conspiration menée par le chef de la Sécurité Nationale, Choi Gyu-nam (Jang Hyuk), après avoir arrêté par hasard un homme présumé assassin. Gyu-nam étant un manipulateur hors pair va utiliser les faiblesses de Sung-jin pour conclure un marché avec lui, et cela, malgré les conseils de son ami journaliste, Chu Jae-jin (Kim Sang-ho), qui enquête sur cette affaire. Les investigations de ce journaliste vont le mettre en danger, et le policier va se retrouver lui-même sur la sellette.

Dans cette histoire, nous allons rapidement nous focaliser sur deux personnages, Kang Sung-jin, le policier et Choi Gyu-nam, le chef de la Sécurité Nationale. Le premier est un inspecteur de police basique, sans réelles envergures. Il se voit confier un débutant qu’il doit former, ce qui ne l’enchante guère. Ses méthodes sont rustres, voire violentes. Il partage sa vie entre son métier et sa vie de famille. Son épouse est muette et son fils souffre de dysplasie, ce qui le handicape au niveau de jambes. L’enfant est le souffre-douleur de ses camarades de classe, ce qui attriste son père. Le second personnage, est donc le chef de la Sécurité Nationale. Un homme froid, méthodique, calculateur et probablement sadique. Ancien élève de l’Université de Droit, plus jeune procureur, recruté par le Service d’Espionnage après son service militaire, avant d’obtenir ce poste à responsabilité, qu’il assume avec zèle.

Ce film, comme beaucoup d’autres, dénonce la corruption dans le système politique, la corruption dans la police et la justice, les manipulations de l’opinion, une volonté de tout contrôler, jusqu’à la manière de penser. À croire qu’il n’y a que peu de différences entre le Nord et le Sud. En fin de compte, « Ordinary Person » n’a rien d’ordinaire. Le scénario est très bien écrit et le film est particulièrement prenant. Ce métrage tient également sur les épaules des deux acteurs principaux, Son Hyun-joo et Jang Hyuk, qui offrent une excellente prestation.

Bien que « Ordinary Person » soit classé dans la catégorie Action, ce n’est pas le point fort du film. On oscille plutôt entre le drame et le film politique. On peut y voir, comme dans « Inside Men » (2015), le triptyque politique-justice-journaliste. Et c’est, encore une fois, l’argent qui s’avère être le carburant de la corruption. Les dialogues sont efficaces et stimulants. La mise en scène est soignée et la photographie est basique mais bien orchestrée.

En conclusion, « Ordinary Person » est un très bon film dramatique, dont l’intrigue principale tourne autour des magouilles de l’état et de la corruption de la justice afin de manipuler l’opinion. L’histoire est très accrocheuse, le script étant soigné avec des personnages bien marqués. Le rythme est plutôt lent, ce qui cadre parfaitement avec l’atmosphère mise en place. Les scènes d’action sont peu nombreuses mais parfaitement orchestrées. La distribution est dominée par les très bonnes prestations des deux principaux acteurs, Son Hyun-joo, Jang Hyuk. De son côté, Kim Bong-han, qui semble faire ses premiers pas dans la réalisation, maîtrise son sujet, et par conséquent, se positionne comme étant un metteur en scène à suivre.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 61,347 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :