Non classé

THE EXECUTIONER (2009) ★★★☆☆


The Executioner (2009)

 

 

Synopsis : Oh Jae-Kyung, nouvelle recrue d’un centre pénitencier, est dès sa première journée confronté à la réalité brute de ce que signifie être gardien de prison.
Peu de temps après son arrivé La première exécution depuis plus de 12 ans dans une prison coréenne est ordonné par la justice. Une atmosphère délicate prend la prison ….et Oh Jae-Kyung est désigné comme bourreau .

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Choi Jin-ho
Scénariste : Kim Young-Ok
Acteurs : Yoon Kye-sang, Jo Jae-hyeon, Cha Soo-yeon, Park In-hwan, Jo Seong-ha, Kim Won-hae, Nam Moon-Chul
Musique : Hwang Tae-kyu
Genre : Drame
Durée : 1 heure et 38 minutes
Date de sortie : 5 novembre 2009 (Corée)
Année de production : 2009
Sociétés de production : Seoul Film Commission
Distribué par : Asian Crush, Digital Media Rights
Titre original : Jiphaengja / 집행자
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Jiphaengja » ou « The Executioner » est un film dramatique sud-coréen datant de 2009, réalisé par Choi Jin-ho, qui semble dirigé là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Yoon Kye-sang, qu’on a pu voir dans « Poongsan » (2011), Jo Jae-hyeon, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), Cha Soo-yeon, qu’on a pu voir dans « Helpless » (2012), Park In-hwan, qu’on a pu voir dans « Thirst » (2009), Jo Sung-ha, qu’on a pu voir dans « The Suspect » (2013), et Nam Moon-Chul, qu’on a pu voir dans « The Age of Shadows » (2016).

« The Executioner » est un métrage qui nous emmène, une nouvelle fois, dans l’univers carcéral. Mais contrairement au récent « The Prison » (2017), qui s’intéressait à la vie des détenus, et qui démontrait le système mafieux dans une prison avec un organigramme, des exécutants et un chef particulièrement violent sous ses apparences calmes et posées, « The Executioner » pose son regard sur le personnel pénitentiaire, et plus particulièrement, les gardiens de prison.

Dans cette prison coréenne, vivent 10.000 prisonniers. Jae-kyeong (Yoon Kye-sang) débute dans le métier de gardien de prison et se retrouve affecté au secteur des condamnés à mort. La prison accueil Yong-doo (Jo Seong-ha), un tueur en série, un psychopathe qui a défrayé la chronique par ses différents meurtres. Le gouvernement ordonne l’exécution de plusieurs condamnés. Cela va provoquer des troubles au sein de l’équipe de gardiens, car la dernière exécution date d’une douzaine d’années. Les hommes sont fébriles face à leurs responsabilités, et tous tentent de se défiler. Le matériel est rustique et archaïque, et les choses ne se déroulent pas vraiment comme espéré…

« The Executioners » soulève donc le difficile débat sur la peine de mort. Outre la manière dont est exécutée la sanction, soit par pendaison, c’est la responsabilité d’être celui qui va appliquer la sentence qui pose problème au sein des gardiens. Tous étant, en fin de compte, en proie à des problèmes de conscience. C’est certainement cet aspect du film qui est le plus plaisant. Sans se positionner, Choi Jin-ho, le réalisateur offre deux points de vue différents, à travers deux détenus au profil opposé. Le premier est un homme ayant atteint un âge respectable, Seong-hwan (Kim Jea-geon), qui fait presque partie des meubles dans cette prison. Détenu agréable et poli, il a la sympathie des gardiens, dont certains n’hésitent pas à partager des parties d’échecs avec lui. Le second est un tueur psychopathe particulièrement odieux et désagréable, Chang Yong-doo, incarné avec malice par Jo Seong-ha. La peine de mort est souhaitable, pour ne pas dire méritée pour l’un, mais semble cruelle pour l’autre.

La photographie propose presque exclusivement des vues de l’intérieur de la prison. Les prises de vue restent très lumineuses, offrant un ton vivant, une atmosphère propre, loin des images glauques qu’on peut voir dans les productions hollywoodiennes sur l’univers carcéral. La séquence proposant les trois exécutions s’articule dans une ambiance fatalement un peu plus lourde, un peu plus sombre. On pourra peut-être un petit peu grincer des dents lors de la dernière pendaison par rapport à la gestuelle tragi-comique des principaux protagonistes, face à la non-ouverture de la trappe.

De l’ensemble du casting, il y a de bonnes choses à retenir. Yoon Kye-sang nous offre un personnage naïf qui doit apprendre à adopter la bonne attitude dans son rôle de gardien de prison au risque d’être la cible des détenus les plus virulents. Jo Jae-hyeon nous livre un personnage de chef de gardien de prison expérimenté, mais finalement en proie à des troubles psychiques qui le conduiront vers la folie. Jo Seong-ha est parfait en psychopathe. Cha Soo-yeon, l’une des rares présences féminines au casting, incarne la petite amie du jeune gardien de prison, permettant d’ajouter une sous-intrigue dramatique en relation avec l’avortement.

En conclusion, « The Executioner » est un bon petit film dramatique, disposant d’une histoire intéressante et mettant en scène un sujet délicat, la peine de mort. Sans réellement se positionner, le réalisateur nous laisse face à nos propres convictions en proposant une galerie de personnages différents, sympathiques pour certains et particulièrement antipathiques pour d’autres. Le rythme est agréable et la photographie est sympathique, propre et lumineuse. La distribution offre de très bonnes prestations. L’ensemble s’avère être un agréable divertissement qui pourra, en outre, nous inviter éventuellement à réfléchir…

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,079 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :