Horreur, Thriller

AMITYVILLE: THE AWAKENING (2017) ★★☆☆☆


Amityville: The Awakening (2017)

 

 

Synopsis : Belle, son frère jumeau James, qui est dans le coma, et sa petite sœur Juliet emménagent avec leur mère célibataire Joan dans une maison dans la ville d’Amityville pour pouvoir mettre de l’argent de côté pour payer les soins médicaux de James. Mais d’étranges phénomènes commencent à se manifester comme la guérison soudaine de James et les cauchemars horribles de Belle. Belle commence à soupçonner sa mère de ne pas lui avoir tout dit sur leur nouvelle maison et réalise qu’ils ont emménagé dans la tristement célèbre maison hantée de l’affaire d’Amityville.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : Franck Khalfoun
Scénariste : Franck Khalfoun
Acteurs : Bella Thorne, Cameron Monaghan, Jennifer Jason Leigh, Mckenna Grace, Thomas Mann, Taylor Spreitler, Jennifer Morrison, Kurtwood Smith
Musique : Robin Coudert
Genre : Horreur, Thriller
Durée : 1 heure et 25 minutes
Date de sortie : 18 octobre 2017 (France)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Blumhouse Productions, Panic Ventures, Baron Films
Distribué par : Dimension Films
Titre original : Amityville: The Awakening
Notre note : ★★☆☆☆

Notre commentaire : « Amityville: The Awakening » est un film américain d’horreur et de surnaturel datant de 2017, écrit et réalisé par Franck Khalfoun, à qui l’on doit également « Maniac » (2012). Les acteurs principaux sont Jennifer Jason Leigh, qu’on a pu voir dans « Morgane » (2016), Bella Thorne, qu’on a pu voir dans « Blended » (2014), Cameron Monaghan, qu’on a pu voir dans « The Giver » (2014), Thomas Mann, qu’on a pu voir dans « Project X » (2012), Jennifer Morrison, qu’on a pu voir dans « The Darkness » (2016), et Kurtwood Smith, qu’on a pu voir dans « Broken Arrow » (1996).

« Amityville: The Awakening » est le dixième film de la franchise « Amityville » tout en proposant une histoire qui se déroule en dehors de la continuité de la série, et qui se détache également du remake qui fut proposé en 2005 réalisé par Andrew Douglas avec, entres autres Ryan Reynolds, Melissa George et Chloë Grace Moretz. Le script joue d’ailleurs avec l’histoire originelle ainsi qu’avec les films précédemment réalisés sur le sujet.

Honnêtement, si on enlève le côté Amityville, et si on fait abstraction que la famille Walker s’installe au fameux 112 de l’avenue Ocean dans le petit village d’Amityville à Long Island, on pourrait aborder ce film comme un simple petit film d’horreur de série B. La trame est hyper-classique et n’apporte rien dans le pseudo-mystère qui entoure cette maison. Le script ne fait qu’exploiter bien faiblement le filon sans innovation, sans aucune forme de nouveauté et avec une absence complète d’originalité.

Étant des habitués, pour ne pas dire des fans, de films d’épouvante et/ou d’horreur, on peut avouer que ce « Amityville: The Awakening » est plutôt une déception, bien qu’en vérité nous n’en attendions pas grand chose. Le rythme est classique. La famille s’installe. Les phénomènes paranormaux s’installent progressivement, parfois même en utilisant les mêmes trucs que dans l’original, comme par exemple la manifestation démoniaque avec les mouches, qui au lieu d’attaquer un prêtre, s’en prennent à un médecin. Probablement un clin d’œil à la genèse de cette franchise.

En ce qui concerne l’aspect horrifique, et bien franchement, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Des portes qui se ferment doucement toutes seules. Des silhouettes qui apparaissent en contre-champs. Par contre, il y a un beau travail au niveau des effets spéciaux concernant James Walker, incarné avec un certain brio par Cameron Monaghan. L’acteur interprète un adolescent dont le cerveau est supposé mort, suite à un accident. Les effets visuels sur le physique du jeune homme sont saisissants. On peut relever la maigreur, et l’atrophie musculaire du personnage, dont les fonctions vitales sont assurées par des machines. Les visuels sont très réalistes.

Du reste du casting, on retiendra la performance de Bella Thorne dans le rôle de Belle Walker, la sœur jumelle de James. L’actrice nous offre une prestation assez classique d’une adolescente en recherche de repères, un peu paumée, un peu marginale, qui souffre de la responsabilité que sa mère, Joan Walker (Jennifer Jason Leigh) fait peser sur elle suite à l’accident qui  a plongé son fils James dans cet état de mort cérébrale. Cette dernière est peut-être la moins crédible, dans un rôle ambigu, étant manifestement au courant des phénomènes paranormaux de la maison, espérant que cela aidera son fils… Mckenna Grace complète ce tableau familial. La jeune actrice incarne Juliet Walker, la benjamine de la fratrie. Sa performance est très réaliste mais également très conventionnelle.

« Amityville: The Awakening » devait initialement sortir le 2 janvier 2015. Cependant, en septembre 2014, il a été retiré du planning. En mai 2015, il a été annoncé que le film serait publié le 15 avril 2016. Cependant, la société Miramax, qui détenait les droits du film, a été vendue à beIN Media Group en mars 2016. Le temps de réorganiser les choses, la date de sortie fut programmée pour janvier 2017 puis repoussée au 6 janvier 2017, puis au 30 juin 2017. Finalement, le film est sorti dans quelques salles aux États-Unis le 28 octobre 2017 et fut disponible gratuitement sur Google Play du 12 octobre au 8 novembre 2017. Ce métrage aura en définitive rapporté 7,6 millions de dollars.

En conclusion, « Amityville: The Awakening » est un film d’horreur très moyen disposant d’une histoire familière en tentant de profiter vaguement de ses prédécesseurs sur le même thème. L’intrigue est coutumière et le développement est des plus classiques. Les quelques jump-scares ne permettent pas au métrage de s’élever, même s’ils sont bien construits. Le film manque cruellement d’originalité et utilise les ressorts habituels du genre. La distribution offre des prestations correctes. Un métrage très largement dispensable dont il ne serait pas honnête de le recommander.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

4 réflexions sur “AMITYVILLE: THE AWAKENING (2017) ★★☆☆☆

  1. Moi c’est celui avec Ryan Reynolds que j’aimerai beaucoup voir !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 19/11/2017, 17 05 46 114611

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 67,079 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :