Action, Drame, Guerre, Historique

DUNKERQUE (2017) ★★★★★


Dunkerque (2017)

 

 

Synopsis : Des centaines de milliers de soldats anglais et alliés sont encerclés par les forces ennemies. Ils sont bientôt pris en étau entre la mer et les Allemands… L’histoire se déroule sur terre, en mer et dans les airs. Des avions Spitfire de la Royal Air Force prennent en chasse l’ennemi, tendant de protéger les hommes sans défense, coincés sur la plage. Entretemps, des centaines de petites embarcations pilotées par des civils et des militaires cherchent à rejoindre Dunkerque pour sauver les soldats. Une opération à haut risque et une véritable course contre la montre…

Origine du film : Royaume-Uni, États-Unis, France, Hollande
Réalisateur : Christopher Nolan
Scénariste : Christopher Nolan
Acteurs : Fionn Whitehead, Tom Glynn-Carney, Jack Lowden, Harry Styles, Aneurin Barnard, James D’Arcy, Barry Keoghan, Kenneth Branagh, Cillian Murphy, Mark Rylance, Tom Hardy
Musique : Hans Zimmer
Genre : Action, Drame, Guerre, Histoire
Durée : 1 heure et 46 minutes
Date de sortie : 19 juillet 2017 (France)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Syncopy Inc.
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Dunkirk
Notre note : ★★★★★

Notre commentaire : « Dunkirk » ou « Dunkerque » pour la distribution française est un film de guerre americano-britannique datant de 2017, écrit, réalisé et co-produit par Christopher Nolan, à qui l’on doit également « Le Prestige » (2006). Les acteurs principaux sont Fionn Whitehead, qu’on a pu voir dans « The Children Act » (2017), Jack Lowden, qu’on a pu voir dans « Le Procès du Siècle » (2016), Harry Styles, qui semble faire ici ses premiers pas dans un long-métrage, Aneurin Barnard, qu’on a pu voir dans « Bitter Harvest » (2017), James D’Arcy, qu’on a pu voir dans « Survivor » (2015), Barry Keoghan, qu’on a pu voir dans « À ceux qui nous ont offensés » (2017), Kenneth Branagh, qu’on a pu voir dans « Thor » (2011), Cillian Murphy, qu’on a pu voir dans « Free Fire » (2016), Mark Rylance, qu’on a pu dans « Le Pont des Espions » (2015), et Tom Hardy, qu’on a pu voir dans « The Revenant » (2015).

Le réalisateur Christopher Nolan a conçu ce film au milieu des années 1990, quand, en compagnie de la productrice Emma Thomas, ils ont navigué à travers la Manche, en parcourant le même chemin que les nombreux petits bateaux avaient fait lors de l’évacuation de Dunkerque. Christopher Nolan avait envisagé d’improviser tout le film au lieu d’écrire un scénario, mais Emma Thomas l’a convaincu du contraire. En 2015, Christopher Nolan a écrit un scénario de 76 pages, qui était environ de la moitié de ses scripts habituels et son plus court à ce jour. Sa structure précise faisait appel à des personnages fictifs en lieu et place à des personnes réels.

L’histoire est racontée à partir de trois perspectives : la terre, la mer et l’air. Christopher Nolan a structuré « Dunkerque » du point de vue des personnages, avec l’intention d’utiliser des visuels plutôt que les dialogues et une trame de fond. Il voulait incorporer le soit-disant « effet boule de neige » qu’il avait précédemment utilisé uniquement dans les troisièmes actes de ses autres films. Il a abordé ses recherches comme s’il s’agissait d’un documentaire. Christopher Nolan a été attiré par le projet en raison de son inversion de la « formule hollywoodienne » : la bataille de Dunkerque ne fut pas une victoire et n’impliquait pas les forces armées américaines, mais exigeait néanmoins une production à grande échelle.

Christopher Nolan a reporté « Dunkerque » jusqu’à ce qu’il estime avoir acquis une expérience suffisante en réalisant des films d’action à grande échelle. Pour exprimer la perspective des soldats sur la plage, pour qui le contact avec l’ennemi était extrêmement limité et intermittent, il n’a pas montré les Allemands à l’écran. Il a volontairement omis des scènes avec Winston Churchill et ses généraux dans des salles de réunion de guerre, car il ne voulait pas s’enliser dans la politique de la situation. Le consultant historique sur le film fut l’auteur Joshua Levine, qui a également écrit l’adaptation de livre, Dunkirk: The History Behind the Major Motion Picture. Ce consultant a accompagné Christopher Nolan en interviewant des vétérans. Au cours de ces entrevues, on a raconté au réalisateur l’histoire de soldats vus en train de marcher dans la mer en désespoir de cause, récit qu’il a intégré dans le scénario.

L’équipe de production ainsi que les sites de repérage ont été choisis avant même que Christopher Nolan et Emma Thomas ne sollicitent la société Warner Bros. Pictures pour faire le film. Christopher Nolan et son chef décorateur Nathan Crowley ont parcouru la plage de Dunkerque lors d’un repérage, et ont décidé d’y tourner malgré les difficultés logistiques, rejetant ainsi Suffolk comme alternative. Nathan Crowley a installé un département d’art improvisé dans le garage de Christopher Nolan et a colorié des photographies en noir et blanc pour mieux comprendre la représentation visuelle. L’esthétique du design a été faite pour avoir l’air aussi contemporaine que possible. Hoyte van Hoytema, qui avait précédemment collaboré avec Christopher Nolan sur « Interstellar » (2014), a été choisi comme directeur de la photographie.

La pré-production a commencé en janvier 2016. Pour les uniformes, le créateur de costumes, Jeffrey Kurland visait à équilibrer la précision historique avec une certaine esthétique. Comme le tissu de laine lourde original n’a plus été produit depuis 1940, il a été refait à partir de zéro, pour des vêtements adaptés pour les acteurs principaux et plus grossiers pour un millier de figurants. Les uniformes ont été fabriqués dans une usine au Pakistan et les bottes par un cordonnier au Mexique. Le département des costumes a ensuite passé trois semaines à les vieillir aux Longcross Studios. Chaque vêtement a été conçu pour apparaître distinct en fonction du régiment et de la personnalité. Jeffrey Kurland a trouvé des références au British Museum, au RAF Museum, ainsi qu’à l’Imperial War Museum, mais également dans des magazines d’époque, des archives photographiques et des livres. La digue a été reconstruite en quatre mois conformément aux plans originaux. L’huile et le goudron ont été fabriqués spécialement pour le film et les prothèses étaient résistantes à l’eau et au feu.

À la lecture des récits de première main sur l’évacuation, il a été révélé à quel point les soldats avaient été jeunes et inexpérimentés, Christopher Nolan a décidé de lancer des acteurs jeunes et inconnus. Il était également catégorique pour que tous les acteurs soient britanniques. John Papsidera et Toby Whale furent les directeurs de casting de « Dunkerque ». Tom Hardy, Kenneth Branagh et Mark Rylance furent ainsi castés pour rejoindre la distribution en tant que personnages secondaires fin 2015.

Les prises de vues principales ont débuté le 23 mai 2016 à Dunkerque, afin d’éviter le 14 juillet et de coïncider avec les dates de l’évacuation réelle. La production s’est poursuivie pendant quatre semaines à Urk, au Pays-Bas, puis une semaine à Swanage et Weymouth dans le Dorset, au Royaume-Uni, et pendant deux semaines au Point Vicente Interpretive Centre et au Lighthouse à Rancho Palos Verdes, en Californie.

Le tournage à Dunkerque a eu lieu à l’endroit réel de l’évacuation, tandis que les scènes de rue ont été tournées à proximité, à Malo-les-Bains, parce que la plupart des bâtiments d’époque de la ville de Dunkerque ont été détruits pendant la guerre, laissant la place à des structures plus modernes. Les temps de prise de vue sur la plage et sur la digue étaient déterminés par les marées. Afin de minimiser le besoin d’images générées par ordinateur (CGI), des accessoires en carton découpés représentant des soldats et des véhicules militaires ont permis de créer l’illusion d’une grande armée. Des avions de combat de taille réelle ou à échelle réduite, ainsi que de véritables navires de guerre et bateaux privés, permirent de procurer un réalisme qui ne pouvait être atteint avec les CGI. Des parties de la digue furent souvent reconstruites après avoir été endommagées par le mauvais temps. Les autorités françaises ayant interdit les charges pyrotechniques afin de protéger la vie marine, des canons à air ont été utilisés à la place. Six mille figurants furent nécessaires pour le tournage en France. Les premières scènes du film ont été tournées au port de Weymouth, et les dernières scènes à la gare de Swanage. Le studio Falls Pictures d’Universal Pictures à Los Angeles a été utilisé pour les décors intérieurs et extérieurs d’un navire et d’un avion en train de couler. Pour s’acclimater aux scènes d’eau froide, Harry Styles et Fionn Whitehead ont suivi des séances d’entraînement à Point Dume à Malibu, en Californie.

Christopher Nolan nous immerge, comme l’avait fait précédemment Steven Spielberg dans le chaos et l’horreur de la guerre, et ce, dès les premières minutes de son « Dunkerque ». Les images sont étonnantes et le concept de scènes qui viennent finalement s’emboîter les unes dans les autres, est très original. On se retrouve immergé, c’est le moins que l’on puisse dire, et sans jeux de mots, dans l’histoire et sa violence, notamment lorsque l’on se retrouve sur cette fameuse digue, où des centaines de soldats s’entassent face à une mer agitée et exposés à des avions ennemis.

« Dunkerque » est probablement le meilleur métrage de Christopher Nolan, et Vraisemblablement l’un des meilleurs films de guerre de ces dernières années. L’histoire est profondément émouvante tout en étant dépourvue de sentimentalisme artificiel ou de faux héroïsme. En outre, étant donné qu’il n’y a que peu de dialogues, la bande originale, signée Hans Zimmer, apporte une dimension particulière au film, tout en renforçant magnifiquement le récit. Le réalisateur montre à travers ce métrage, qu’il est encore possible d’être innovant, d’être imaginatif pour raconter sublimement des histoires simples. Un travail d’une grande intensité avec de la grandeur de cœur.

En date du 23 novembre 2017, « Dunkerque » avait rapporté 188 millions de dollars aux Etats-Unis et au Canada et 337 millions de dollars dans les autres pays pour un total mondial au box-office de 525 millions de dollars, contre un budget de production de 100 millions de dollars. C’est le film dédié à des événements de la Seconde Guerre mondiale qui a le plus rapporté d’argent de tous les temps, dépassant les 481,8 millions de dollars du film « Il faut sauver le soldat Ryan » (1998) de Steven Spielberg.

« Dunkerque » va faire l’objet d’une édition en DVD ainsi qu’en Blu-ray, à paraître le 18 décembre 2017 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, « Dunkerque » est un excellent film de guerre disposant d’une histoire simple, mais d’un développement très original. Le scénario est très bien travaillé et la mise en scène est magnifique. La distribution offre de très bonnes prestations, la photographie est impressionnante, et la bande originale apporte beaucoup de gravité à l’intrigue. Christopher Nolan livre certainement ici son meilleur film, en pleine maîtrise de son art et offrant au passage un spectacle qui honore l’histoire. Un film incontournable pour ceux qui apprécient l’immersion dans l’action avec une narration originale et réaliste. À voir, sans hésiter !

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

3 réflexions sur “DUNKERQUE (2017) ★★★★★

  1. Entièrement d’accord avec toi, une véritable pépite à mes yeux, un film de guerre absolument bouleversant !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 12/12/2017, 15 03 21 122112
  2. Je ne suis pas forcément une grande fan de Nolan mais je dois constater qu’il a fait un excellent boulot notamment avec ce montage qui s’intègre parfaitement à la narration.

    Aimé par 1 personne

    Publié par tinalakiller | 14/12/2017, 15 03 04 120412
  3. Superbe !

    Aimé par 1 personne

    Publié par takaken | 17/12/2017, 23 11 12 121212

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 105,518 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :