Ciné-Asia, Corée du Sud, Thriller

FATAL INTUITION (2015) ★★★☆☆


Fatal Intuition (2015)

 

 

Synopsis : Un homme recherche le meurtrier de sa soeur pour se venger. Pour avancer dans sa quête, il fait appel à l’aide d’un médium.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Yun Jun-hyeong
Scénariste : Yun Jun-hyeong
Acteurs : Joo Won, Yoo Hae-jin, Lee Yoo-young, Ryu Hye-young, Lee Jun-hyeok
Musique : Hong-jip Kim, Jin-hee Lee
Genre : Thriller
Durée : 1 heure et 49 minutes
Date de sortie : 28 octobre 2015 (Corée)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Sang Sang Film
Distribué par : CGV Arthouse
Titre original : Geunomida / 그놈이다
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Geunomida » ou « Fatal Intuition » pour la distribution internationale, est un thriller policier coréen datant de 2015, écrit et réalisé par Yun Jun-hyeong, qui signe là son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Joo Won, qu’on a pu voir dans « Sweet Sixteen » (2016), Yoo Hae-jin, qu’on a pu voir dans « Confidential Assignment » (2017), Lee Yoo-young, qu’on a pu voir dans « The Treacherous » (2015), Ryu Hye-young, qu’on a pu voir dans « The Mayor » (2017), et Lee Jun-hyeok, qu’on a pu voir dans « Lucid Dream » (2017).

L’histoire proposée par « Fatal Intuition » est basée sur une histoire vraie concernant une étudiante retrouvée morte à Busan en 1991 et à la cérémonie de funérailles qui a suivi. Lors de l’exécution du rituel final, qui consiste à jeter dans la mer à l’aide d’un bol fixé à un long morceau de tissu rouge, ce tissu s’est tendu et s’est déchiré brusquement. Le bol a alors flotté un petit moment vers la rive pour s’arrêter net devant un jeune homme. Le père de la défunte a instinctivement senti qu’il était le coupable, mais il n’y avait aucune preuve tangible pour prouver cette supposition.

« Fatal Intuition » peut se diviser en deux parties distinctes. La première se concentre sur l’identification du meurtrier. Progressivement, on prend conscience que nous avons à faire, une nouvelle fois, à un serial-killer. On pourra reprocher que son apparence, lorsqu’il est emmitouflé dans ses vêtements, est très proche du meurtrier dans « Confession of Murder » (2012) de Jeong Byeong-gil. La seconde partie débute, en quelques sorte, lorsque le tueur est clairement identifié comme tel. Le métrage bascule alors dans une sorte de face-à-face, où le principal protagoniste cherche tout d’abord à révéler l’identité du meurtrier aux enquêteurs avant de devoir en découdre par lui-même avec l’intéressé.

Dans cette deuxième partie, « Fatal Intuition » bascule également dans une forme très proche du film d’horreur, délaissant alors son développement type thriller. Il y a beaucoup de courses-poursuites à pied, comme c’est souvent le cas dans ce type de films coréens. Yun Jun-hyeong, le scénariste-réalisateur, a cru bon incorporer une approche paranormale avec l’introduction d’un personnage, Si-eun (Lee Yoo-young). Une femme ostracisée par les habitants du quartier pour sa mystérieuse capacité psychique à prévoir la mort et à communiquer avec les défunts. Cela peut apparaître comme déroutant, mais finalement, c’est un élément qui fonctionne.

Pour amplifier le phénomène de tension ainsi que pour développer pleinement une atmosphère anxiogène, le réalisateur propose la majorité des scènes importantes de nuit, jouant avec les zones d’obscurités, manipulant les éclairages pour créer des zones de pénombres avec une dominante orangée. La photographie est donc très travaillée afin d’offrir cette sensation de stress ainsi qu’une atmosphère d’angoisse où une agression peut survenir à chaque coin de rue, dans chaque nouvelle pièce que l’on découvre.

De la distribution, on retiendra essentiellement les prestations de Joo Won qui offre un jeune homme relativement pauvre, qui ne cherche qu’à protéger sa jeune sœur et qui, devant son échec, n’a que pour but d’identifier son meurtrier puis de le déférer à la justice. On trouve également Yoo Hae-jin, incarnant un pharmacien. L’acteur hérite du rôle du principal et unique antagoniste de l’histoire. Son personnage est finalement très sombre, souffrant de troubles psychiques qui trouve leur origine dans son enfance tourmentée, chose très bien construite dans le développement de l’histoire. Lee Yoo-young, que nous avons cité précédemment, dans un rôle de femme perdue, broyée par ses capacités mystiques dont l’origine ne trouve pas d’explications dans le film.

En conclusion, « Fatal Intution » est un bon thriller avec des émanations de film d’horreur. L’histoire est intéressante sans être pleinement originale. L’intrigue et le développement sont très bien construits. Le rythme est plaisant et la photographie est travaillée de manière à créer de la tension et une atmosphère tendue. La distribution offre de bonnes prestations. L’ensemble offre un divertissement largement au-dessus de la moyenne qui se laisse agréablement regarder.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 165 653 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :