Ciné-Asia, Corée du Sud, Drame, Thriller

VOICE OF A MURDERER (2007) ★★★☆☆


Voice of a Murderer (2007)

 

 

Synopsis : Un jour, un petit garçon disparaît et lorsque le kidnappeur contacte les parents de sa victime pour la première fois, il leur réclame une rançon de 100 millions de wons. Persuadé que tout peut se dérouler comme sur des roulettes, le père de l’enfant, un présentateur de télévision, est décidé à payer. Mais l’intervention de la police fait tout dérailler : l’arrestation échoue et l’enfant n’est pas retrouvé. Le kidnappeur se met alors à harceler quotidiennement les parents par téléphone pour leur réclamer toujours plus d’argent…

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Park Jin-pyo
Scénariste : Park Jin-pyo
Acteurs : Sol Kyung-gu, Kim Nam-joo, Kim Yeong-cheol, Go Soo-hee, Kim Kwang-kyu, Choi Jung-yoon, Na Moon-hee, Yoon Je-moon, Kang Dong-won
Musique : Lee Byung-woo
Genre : Drame, Thriller
Durée : 2 heures et 2 minutes
Date de sortie : 1er février 2007 (Corée)
Année de production : 2007
Sociétés de production : Zip Cinema
Distribué par : CJ Entertainment
Titre original : Geunom moksori / 그놈 목소리
Notre note : ★★★☆☆

Notre commentaire : « Geunom moksori » ou « Voice of a Murderer » pour la distribution internationale, est un thriller dramatique coréen datant de 2007, écrit et réalisé par Park Jin-pyo, à qui l’on doit « Blood and Ties » (2013). Les acteurs principaux sont Sol Kyung-gu, qu’on a pu voir dans « Memoir of a Murderer » (2017), Kang Dong-won, qu’on a pu voir dans « Master » (2016), Kim Yeong-cheol, qu’on a pu voir dans « A Bittersweet Life » (2005), et Yoon Je-moon, qu’on a pu voir dans « Mother » (2009).

L’histoire proposée par « Voice of a Murderer » comme précédemment « Fatal Intuition » (2015) ou « The Case of Itaewon Homicide » (2009), est basée sur des faits réels, une histoire vraie, soit l’enlèvement de Lee Hyung-ho, âgé de neuf ans, le 29 janvier 1991. Le ravisseur aura passé 87 appels aux parents de l’enfant pour des demandes de rançon, soutirant ainsi jusqu’à 70 millions de ₩, soit l’équivalent de 55.000 €. Le corps de l’enfant a finalement été retrouvé dans un fossé près de chez lui à Apgujeong-dong, 44 jours après sa disparition ; il avait été tué deux jours après avoir été kidnappé. Le tueur n’a jamais été inquiété et la prescription de 15 années a expiré en 2006.

Ce métrage nous invite donc à suivre les faits, soit l’enlèvement, les différents jeux de piste orchestrés par le kidnappeur pour soi-disamment échanger l’enfant contre une rançon, l’enquête de la police, et surtout le profond désarroi des parents qui pendant 44 jours vont vivre une terrifiante situation, faite de tensions, de stress, de peur, de crises, pour finalement sombrer dans la détresse la plus totale avec le décès de leur fils.

Le scénariste-réalisateur, Park Jin-pyo, se perd à plusieurs reprises en développant des intrigues secondaires sans réelle importance, leur donnant d’ailleurs une approche légèrement comique, notamment en ce qui concerne le policier affecté à l’enregistrement des conversations que le ravisseur entretient avec le père de l’enfant. Ce policier, l’inspecteur Kim Wook-jung (Kim Yeong-cheol) passe de longues heures caché dans le coffre de la voiture du père, Han Kyung-bae (Sol Kyung-gu). Des pointes d’humour sont également amenées par le personnage de Cha Soo-hee (Go Soo-hee), une policière également chargée des enregistrements du ravisseur, installée au domicile des parents de l’enfant kidnappé. Ces scènes tombent relativement à plat de par l’atmosphère profondément dramatique de la situation.

Cependant, « Voice of a Murderer » développe une ambiance intensément sombre. Na Moon-hee, qui incarne la mère de l’enfant apporte beaucoup d’intensité et d’émotion à son personnage. Elle matérialise parfaitement la détresse, l’angoisse et les confusions qui peuvent animer un parent dans une telle situation. Au-delà du thriller, des quelques scènes d’action, des courses-poursuites dans la foule, c’est probablement cet aspect, la panique, l’inquiétude face à la disparition de son enfant, qu’il faut retenir. Dans ce sens, l’actrice offre une excellente performance, très poignante, très intense.

« Voice of a Murderer » a obtenu plusieurs nominations pour différentes cérémonies de remise de prix, notamment pour Sol Kyung-gu dans la catégorie « Best Actor », cependant sans remporter de récompense. Doté d’un budget de 4,5 millions de dollars, ce métrage a rapporté un peu plus de 18 millions de dollars de recette au box-office.

En conclusion, « Voice of a Murderer » bien que présenté comme un thriller est avant tout un bon film dramatique. L’histoire est forte et l’intrigue est bien orchestrée dans la mesure où l’on ne connaît pas à l’avance les faits réels sur lesquels le film repose. Le suspense et le développement sont cependant gâchés par une volonté d’apporter une pointe d’humour autour d’un sujet grave. La distribution offre de bonnes prestations, dominée par les performances de Sol Kyung-gu et de Na Moon-hee qui incarnent les parents de l’enfant kidnappé. La photographie et la bande originale n’offrent rien de particulier. L’ensemble est cohérent, le rythme est un peu lent et souffre par moment d’une certaine longueur.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 166 006 personnes formidables ont déjà visité ce blog ! Merci !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :