Ciné-Asia, Corée du Sud, Crime - Policier, Thriller

A VIOLENT PROSECUTOR (2016) ★★★★☆


A Violent Prosecutor (2016)

 

 

Synopsis : Byun Jae-Wook est un procureur honnête mais sanguin. Quand le suspect qu’il avait interrogé est retrouvé mort, il prend quinze ans de prison. Cinq ans plus tard, il monte un plan avec un codétenu afin de se venger de ceux qui l’ont piégé.

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Lee Il-hyung
Scénariste : Lee Il-hyung
Acteurs : Hwang Jung-min, Kang Dong-won, Lee Sung-min, Park Sung-woong, Kim Byeong-ok
Musique : Sang-joon Hwang
Genre : Juridique, Policier, Thriller
Durée : 2 heures et 6 minutes
Date de sortie : 3 février 2016 (Corée)
Année de production : 2016
Sociétés de production : Moonlight Film, Sanai Pictures
Distribué par : Showbox Entertainment
Titre original : Geomsaoejeon / 검사외전
Notre note :★★★★☆

Notre commentaire : « Geomsaoejeon » ou « A Violent Prosecutor » pour la distribution internationale, est un thriller policier coréen datant de 2016, écrit et réalisé par Lee Il-hyung, qui livre ici son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Hwang Jung-min, qu’on a pu voir dans « Veteran » (2015), Gang Dong-won, qu’on a pu voir dans « Master » (2016), Lee Sung-min, qu’on a pu voir dans « The Unjust » (2010), Park Sung-woong, qu’on a pu voir dans « The Fatal Encounter » (2014), et Kim Byeong-ok, qu’on a pu voir dans « The Priests » (2015).

Jae-wook (Hwang Jung-min) est un procureur violent qui ne respecte pas beaucoup les conditions de détention des suspects et réalise des interrogatoires plutôt musclés pour obtenir la vérité. Insistant, au mépris des conseils de sa hiérarchie, pour s’occuper d’une affaire sensible, il se retrouve piégé pour le meurtre d’un suspect lors de son interrogatoire. Il se retrouve rapidement en prison, où progressivement, il va devenir incontournable pour aider juridiquement parlant les autres détenus, mais également le personnel pénitentiaire. Il est rejoint par Chi-won (Gang Dong-won) un petit escroc qui va devenir le second de Jae-wook. Ensemble, ils vont mettre un stratagème au point afin de prouver l’innocence de Jae-wook et démasquer les vrais responsables.

Ce film comporte différentes parties distinctes et passionnantes. On peut y voir un thriller policier, avec différentes scènes d’investigations. Le script en profite pour, une nouvelle fois, proposer une critique de la collusion qui existe entre le monde politique et le monde judiciaire. Le système corrompu est mis à l’index. On peut également appréhender ce métrage par l’aspect buddy movie. D’un côté un procureur de justice accusé et condamné à tort, de l’autre côté un petit malfrat sans envergure qui ne vit qu’à travers le mensonge, s’inventant un passé qu’il n’a jamais eu. On peut également encore y voir un regard sur le monde pénitentiaire, avec ses dérives, ses excès et les privilèges qui peuvent être accordés à certains. Enfin, il ne faut pas négliger l’approche comédie, car finalement, ce métrage est très amusant.

D’une manière générale le caractère des deux personnages principaux incarnés par Hwang Jung-min et Kang Dong-won est tellement fort, que le film repose finalement sur ces deux acteurs. Le duo fonctionne parfaitement bien. D’un côté, le jeune roublard qui peut manipuler, entourlouper qui il veut. Une grosse partie de l’humour est construite autour de son personnage, de ses facéties et autres pitreries. De l’autre côté, l’homme bafoué, trahi, accusé à tort, aux méthodes rudes, mais ayant un sens aigu de la justice.

Lee Il-hyung, le scénariste-réalisateur, a su mettre en place une intrigue intéressante dans le sens où malgré que l’on ait rapidement les éléments nous permettant de savoir comment le personnage incarné par Hwang Jung-min a été piégé et surtout par qui, il arrive à maintenir la tension. En effet, Lee Il-hyung nous laisse croire que le véritable responsable va chuter, mais un retournement de situation intervient, offrant une prolongation dans le développement, et cela, à plusieurs reprises. La dernière partie nous ramène à des films judiciaires de prétoires, à l’instar de ce que l’on peut également voir dans la série télévisée New York Police Judiciaire.

« A Violent Prosecutor » a rapporté 22 millions de dollars lors de sa première semaine d’exploitation au box-office coréen. Il se positionne à la deuxième place des films ayant rapporté le plus de recettes en 2016, avec un chiffre d’affaires mondial de 66,6 millions de dollars.

En conclusion, « A Violent Prosecutor » est un très bon thriller policier qui sait habilement mélanger l’aspect investigations, l’univers carcéral et l’humour. L’histoire est pleine de rebondissements et le développement est habilement construit. Le rythme est plaisant et la photographie comme la bande originale sont en harmonie avec le récit. La distribution offre de très bonnes prestations, mais ce sont les performances du duo formé par Hwang Jung-min et Kang Dong-won qu’on retiendra. La paire fonctionne très bien à l’écran et apporte un humour cohérent, équilibré et ordonné. On passe un très bon moment de divertissement et on ne peut que recommander ce métrage.

 

Bande-annonce :

Publicités

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Une réflexion sur “A VIOLENT PROSECUTOR (2016) ★★★★☆

  1. Merci pour cet article ! Le pitch me plaît bien, je garde de côté. 😉

    Aimé par 1 personne

    Publié par A la rencontre du Septième Art | 11/01/2018, 10 10 59 01591

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

Nbs de Visites

  • 105,715 visites
Follow CritiKs MoviZ on WordPress.com

Suivez-nous sur Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :